THOLOS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Sanctuaire d’Athéna Pronaia, Delphes

Sanctuaire d’Athéna Pronaia, Delphes
Crédits : Charlie Waite/ Getty Images

photographie

Monument de Lysicratès, Athènes

Monument de Lysicratès, Athènes
Crédits : Index/ Bridgeman Images

photographie


Terme grec désignant un édifice de plan circulaire, à destination funéraire ou religieuse, recouvert d'un toit en cône, d'une voûte ou d'une coupole.

Sous le vocable de tholoi se regroupent toutes sortes d'édifices de l'Antiquité et même de la préhistoire : sépultures néolithiques, édifices religieux de la Mésopotamie du Nord, maisons rondes crétoises, tombes princières mycéniennes ou bien chinoises.

Une tholos mycénienne est une immense tombe circulaire, appareillée par assises horizontales, et couverte d'une coupole en pierre traitée en encorbellement (tel le « trésor d'Atrée » à Mycènes).

À l'époque classique, les Grecs utilisent le terme de tholos pour désigner un temple ou un édifice à naos circulaire, avec ou sans péristyle concentrique. Parmi les plus célèbres, il faut citer la tholos de l'agora d'Athènes (env. ~ 470) : rotonde à voûte arrondie, appelée aussi skias où les prytanes prenaient leur repas ; la tholos de style dorique du sanctuaire d'Athéna Pronaia à Marmaria (~ 370 env.-~ 360) à Delphes, où une tholos archaïque élevée par les Sicyoniens, dès ~ 590-~ 580, avait été détruite pour édifier un nouveau trésor ; enfin la tholos ou « thymèlè » du sanctuaire d'Asclépios à Épidaure (dernier quart du ~ ive s.). Plusieurs hypothèses ont été avancées sur la fonction de cet édifice qui demeure énigmatique.

Sanctuaire d’Athéna Pronaia, Delphes

Sanctuaire d’Athéna Pronaia, Delphes

photographie

De part et d’autre de la voie sacrée à Delphes, le visiteur pouvait admirer les multiples statues et édifices offerts à Apollon par les riches particuliers ou les cités. Parmi ceux-ci, le trésor des Athéniens du sanctuaire de Delphes est un monument votif érigé... 

Crédits : Charlie Waite/ Getty Images

Afficher

À partir de l'époque hellénistique, le terme de tholos désignera tout édifice de type comparable, même de dimension très réduite, comme le monument choragique de Lysicratès à Athènes (~ 332-~ 330), où une tholos de style corinthien domine un podium ; le Philippéion d'Olympie (~ 339) avec un double péristyle, de style ionique à l'extérieur et corinthien à l'intérieur ; l'Arsinoéion de Samothrace élevé par la reine Arsinoé, épouse de Lysimaque (entre ~ 289 et ~ 281). Cet édifice se distingue des tholoi du ~ ive siècle par l'absence de colonnades remplacées par des murs pleins. Il faut citer encore la tour des Vents d'Athènes (horloge à eau élevée au ~ ier s.) et maints petits édifices ronds ou rotondes (fontaines, etc.).

Monument de Lysicratès, Athènes

Monument de Lysicratès, Athènes

photographie

Monument de Lysicratès, IVe siècle av. J.-C., marbre, Athènes. 

Crédits : Index/ Bridgeman Images

Afficher

Dans l'architecture romaine, les tholoi sont nombreuses : le temple de Vesta à Rome, de la sibylle à Tivoli et, en Gaule, les rotondes qui dominent le mausolée des Julii à Glanum et le trophée d'Auguste à La Turbie, l'exemple le plus imposant de tous étant le panthéon d'Agrippa à Rome.

—  Alain MAHUZIER

Écrit par :

  • : assistant des fouilles d'Eboli (Campanie), moniteur à la bibliothèque de l'Institut d'art et d'archéologie de Paris

Classification


Autres références

«  THOLOS  » est également traité dans :

CHYPRE ANTIQUE

  • Écrit par 
  • Jean POUILLOUX, 
  • Claude F. A. SCHAEFFER
  •  • 5 560 mots

Dans le chapitre « Néolithique »  : […] En l'état actuel de nos connaissances, l'occupation humaine à Chypre ne commence qu'au Néolithique. Dès cette époque, elle fut assez dense dans toutes les régions de collines et de plaines, où l'agriculture se développa. Cela est attesté par les fouilles de la Mission suédoise entre 1927 et 1932, et surtout par celles qui furent conduites par le Cyprus Museum à Khirokitia, Sotira, Kalavasos et Eri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chypre-antique/#i_17343

ÉPIDAURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 442 mots

La ville d'Épidaure, sur la côte nord-est du Péloponnèse, doit sa célébrité au sanctuaire d'Asclépios qui se trouvait à quelques kilomètres de la cité. Selon la tradition, le dieu guérisseur vint s'installer dans ce vallon vers la fin du ~ vi e siècle en s'associant à Apollon, déjà établi dans ses fonctions avec le héros Maléatas, dont il prit le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epidaure/#i_17343

HELLADIQUE ARCHÉOLOGIE

  • Écrit par 
  • René TREUIL
  •  • 4 118 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le début de l'Helladique récent (1550-1450 av. J.-C.) »  : […] La période « proto-mycénienne », qui s'ouvre par de grandes innovations, mais sans destructions, n'a été connue pendant longtemps qu'à travers les tombes « royales » de Mycènes et leur très riche mobilier. Mais on découvre aujourd'hui, peu à peu, les aspects moins spectaculaires qu'elle a revêtus ailleurs, ainsi que les cheminements qui conduisent ensuite à la civilisation mycénienne proprement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-helladique/#i_17343

HYPOGÉE

  • Écrit par 
  • Martine Hélène FOURMONT
  •  • 340 mots
  •  • 1 média

Dans l'architecture préhistorique, protohistorique et antique, le mot « hypogée » désigne une construction souterraine, un caveau funéraire . En Égypte, les parois des hypogées sont décorées de fresques. L'hypogée est généralement lié, dans le monde égéen du moins, à l'existence d'un tumulus artificiel. À l'époque préhellénique, les tombes à coupoles, ou tholoi , de la civili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypogee/#i_17343

MÉSOPOTAMIE - L'archéologie

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HUOT
  •  • 5 128 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les premiers villages »  : […] Laissant de côté l'énorme période préhistorique antérieure à l'apparition des premiers villages, on peut tenter de retracer le développement de l'ancienne Mésopotamie à partir de l'époque des premiers villages. La révolution néolithique, pour reprendre l'expression de Gordon Childe, ne s'est pas produite en Mésopotamie, mais dans les pays du Levant. Cependant, ces bouleversements du comportement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesopotamie-l-archeologie/#i_17343

MYCÈNES

  • Écrit par 
  • Pascal DARCQUE, 
  • Jean-Claude POURSAT
  • , Universalis
  •  • 4 803 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tombes »  : […] Les deux cercles de tombes, A et B, installés de part et d'autre du « cimetière préhistorique », permettent de suivre les innovations et l'enrichissement qui caractérisent la période de transition entre l'Helladique moyen et l'époque mycénienne. Le type de tombe qu'ils abritent sert parfois à caractériser cette période, puisque l'on parle de l'époque des « tombes à fosse ». De fait, la majorité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mycenes/#i_17343

PRYTANÉE

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 146 mots

Édifice constituant à proprement parler le foyer de la cité. À son caractère religieux s'ajoute un caractère politique : c'est là, en effet, que se réunissent les prytanes, c'est-à-dire les cinquante bouleutes d'une même tribu, qui, pendant un dixième de l'année, constituent le bureau permanent du Conseil. Il n'est pas étonnant dès lors qu'à Athènes le prytanée, un édifice rond appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prytanee/#i_17343

SANCTUAIRE, Grèce hellénistique et Rome antique

  • Écrit par 
  • Pierre GROS, 
  • John SCHEID
  •  • 8 290 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le temple romain et les espaces qu'il domine »  : […] Les particularités impliquées dans la notion de templum ne sont pas sans conséquences sur l'organisation des temples proprement dits. D'abord de nombreux sanctuaires extra-urbains, particulièrement dans le Latium, semblent avoir eu pour origine un bois cultuel, un lucus , où l'on retrouve le rôle des arbres dans la définition des aires sacrées ; la présence de plantations rég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sanctuaire-grece-hellenistique-et-rome-antique/#i_17343

SÉPULTURE

  • Écrit par 
  • Roland MARTIN
  •  • 4 532 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les tombes à coupoles »  : […] Sans être structuralement très différentes de la tombe à chambre, les sépultures à coupoles ou à tholos présentent un caractère monumental qui justifie leur typologie particulière. La salle principale est couverte par une coupole, traitée en encorbellement selon une technique qui s'est conservée dans le bassin méditerranéen et dans la péninsule balkanique durant plusieurs siècles et attestée dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sepulture/#i_17343

Pour citer l’article

Alain MAHUZIER, « THOLOS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tholos/