THÉRAPSIDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ensemble de vertébrés amniotes du Permien et du Trias (300 à 200 millions d'années) constituant la souche qui a donné naissance aux mammifères. Dès le Carbonifère, il y a plus de 300 millions d'années, le groupe des synapsides, qui comprend dans la nature actuelle les mammifères, s'était individualisé avec, à sa base, les caséasaures et les pélycosaures. Les thérapsides (encore appelés reptiles mammaliens) ne sont qu'un grade évolutif au sein des synapsides, plus évolués que les pélycosaures mais plus primitifs que les premiers mammifères (ou mammaliformes).

On connaît des thérapsides primitifs à l'état fossile dans certains dépôts du Permien moyen. Les formes plus récentes sont présentes sur tous les continents, sauf peut-être l'Australie, et sont particulièrement abondantes dans le Permien supérieur et le Trias inférieur d'Afrique du Sud et de Russie. Les membres et les ceintures de ces animaux étaient bien adaptés à la locomotion quadrupède. Comme chez les Mammifères, le crâne avait une seule ouverture dans la région temporale, limitée ventralement par une arche osseuse. Chez la plupart des espèces, les dents étaient différenciées comme chez les Mammifères, avec des incisives tranchantes, de grandes canines pointues et une série de molaires broyeuses. Cependant, la mâchoire inférieure était de structure reptilienne, composée de sept os et non d'un seul (le dentaire) comme chez les Mammifères, et avait une articulation avec le crâne de type primitif. Chez les formes évoluées, il existait, comme chez les Mammifères, un palais osseux séparant la bouche du conduit nasal.

Les thérapsides les plus primitifs sont les biarmosuchiens, les dinocéphales, les anomodontes et les thériodontes (gorgonopsiens et thérocéphales). Les cynodontes sont plus proches des premiers mammifères et montrent l'ébauche d'une articulation de la mandibule très semblable à celle des mammifères.

Les anomodontes dicynodontes constituent un rameau remarquable de thérapsides herbivores, pouvant atteindre la taille d'un hippopotame, et chez lesquels il subsistait des canines à la mâchoire supérieure alors que les autres dents étaient remplacées par un bec corné. Parmi les thérapsides carnivores, les gorgonopsiens et les thérocéphales sont caractéristiques du Permien, alors que des cynodontes et les bauriamophes sont des formes évoluées du Trias. Quelques thérapsides subsistèrent jusqu'au Trias supérieur, voire au tout début du Jurassique inférieur.

—  Philippe JANVIER

Écrit par :

Classification


Autres références

«  THÉRAPSIDES  » est également traité dans :

CYNODONTES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 293 mots
  •  • 1 média

Reptiles mammaliens, appartenant à l'ordre des Thérapsides, qui vécurent du Permien supérieur au Jurassique inférieur (environ 260 à 180 millions d'années). Leurs restes fossiles ont été découverts en Afrique du Sud, en Chine, en Amérique du Sud, en Europe et en Amérique du Nord. Le crâne des cynodontes montre de nombreux caractères qui anticipent ceux des Mammifères. En particulier, il possède un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cynodontes/#i_46850

CYNOGNATHUS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 256 mots

Genre éteint de reptiles mammaliens évolués, trouvé à l'état fossile dans le Trias inférieur et moyen (245 à 230 millions d'années) d'Afrique du Sud. Cynognathus est un représentant des Thériodontes, un groupe de thérapsides (reptiles mammaliens) qui fut à l'origine des Mammifères. Cynognathus , dont le nom évoque les « mâchoires de chien », était à peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cynognathus/#i_46850

DICYNODON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 148 mots

Genre éteint de thérapsides qui furent les reptiles mammaliens dominants au Permien supérieur (environ 20 à 260 millions d'années) en Afrique du Sud, en Europe et en Asie. La partie du crâne de Dicynodon située en arrière de l'œil était très longue, avec des crêtes osseuses bien développées qui servaient à l'insertion des puissants muscles des mâchoires. La partie avant form […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dicynodon/#i_46850

MOSCHOPS

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 152 mots

Genre éteint de reptiles mammaliens (Thérapsides) trouvé à l'état fossile dans le Permien (environ 250 millions d'années) d'Afrique du Sud. Moschops est un représentant des Dinocéphales, groupe de reptiles mammaliens adaptés à un régime alimentaire végétarien. Il mesurait environ 2,50 m de longueur. Son corps était massif. Son crâne était élevé et raccourci d'avant en arrièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moschops/#i_46850

REPTILES FOSSILES

  • Écrit par 
  • Armand de RICQLÈS, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ
  •  • 11 604 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La classe des Reptiles est-elle un groupe naturel ? »  : […] Où commencent les Reptiles ? Leur origine est-elle unique ou multiple ? Les caractères qui permettent de définir les Reptiles actuels sont-ils applicables aux formes fossiles ? Où finissent les Reptiles par rapport aux Mammifères ? Ces questions, qui sont celles de l'origine, de l'homogénéité, des limites de la classe vers le bas et vers le haut, sont en somme absolument parallèles à celles que l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reptiles-fossiles/#i_46850

Pour citer l’article

Philippe JANVIER, « THÉRAPSIDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/therapsides/