PARENTÉ SYSTÈMES DE

Médias de l’article

Cousins parallèles et croisés

Cousins parallèles et croisés
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Système dysharmonique

Système dysharmonique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mariage patrilatéral

Mariage patrilatéral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Mariage matrilatéral

Mariage matrilatéral
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


La théorie de l'alliance

La théorie de l'alliance a eu des précurseurs parmi l'école hollandaise avec Van Wouden ; ses promoteurs furent tout d'abord Lévi-Strauss, puis à sa suite E. R. Leach et R. Needham en Angleterre et Dumont en France. C'est en 1949 que parut l'ouvrage de Lévi-Strauss intitulé Les Structures élémentaires de la parenté, qui fondait la théorie de l'alliance. Si l'analyse des systèmes de parenté forme l'essentiel de ses nombreux développements, le livre s'appuie sur une théorie générale des sociétés et met en place une interprétation structurale de la parenté fondée sur des lois universelles. Et, d'abord, la prohibition de l'inceste, qui « possède, à la fois, l'universalité des tendances et des instincts, et le caractère coercitif des lois et des institutions ». É. Durkheim avait fait appel à l'exogamie pour expliquer la prohibition de l'inceste comme un reste de règles anciennes. Pour Lévi-Strauss, la prohibition de l'inceste « exprime le passage du fait naturel de la consanguinité au fait culturel de l'alliance ». C'est-à-dire qu'elle « est moins une règle qui interdit d'épouser mère, sœur ou fille qu'une règle qui oblige à donner mère, sœur ou fille à autrui ». C'est placer d'emblée le mariage au centre des phénomènes de parenté, car il est un « archétype de l'échange ». Ainsi la prohibition de l'inceste est-elle l'expression négative d'une loi générale de l'échange, qui implique un principe universel de réciprocité que l'on voit à l'œuvre dans toutes les formes institutionnelles de mariage. Toutes les sociétés définissent solidairement les concepts de consanguinité et d'affinité, mais tandis que certaines, comme les société occidentales, se contentent de règles négatives pour déterminer les conjoints possibles, d'autres au contraire, en plus des interdits de l'inceste, établissent des règles positives permettant de choisir le conjoint. Ces sociétés présentent des structures élémentaires de parenté, qui font l'objet des études contenues dans l'ouvrage portant ce titre. Le mariage des cousins croisés, de par ses formes et ses propriétés, est l'institution la plus remarqua[...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 14 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  PARENTÉ SYSTÈMES DE  » est également traité dans :

ABORIGÈNES AUSTRALIENS

  • Écrit par 
  • Barbara GLOWCZEWSKI
  •  • 7 132 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Société et parenté »  : […] deuil, les rites totémiques et les rites qui ponctuent le cycle de vie. Le tabou le plus important, commun à tous les Aborigènes, interdit à un garçon et à une fille d'approcher l'un de l'autre et de se parler s'ils sont en relation de gendre à belle-mère réelle ou potentielle. Cette relation est déterminée d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aborigenes-australiens/#i_13579

ADOPTION

  • Écrit par 
  • Pierre MURAT
  •  • 8 874 mots

pas totalement exact de parler de « fiction de la loi » – comme cela est souvent évoqué – car tout système de parenté, même fondé sur une grande concordance entre filiation biologique et filiation juridique, est avant tout culturel et repose sur des règles qui n'en font pas la simple duplication de l'engendrement. Il est certain cependant que l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adoption/#i_13579

AGNAT

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 163 mots

Venant du droit romain, « agnat » (en latin agnatus) désigne dans l'anthropologie contemporaine un système de descendance reposant uniquement sur la lignée mâle (par opposition à « cognat », qui qualifie la parenté par les femmes). Le critère de résidence commune et d'autorité ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agnat/#i_13579

ANTHROPOLOGIE

  • Écrit par 
  • Élisabeth COPET-ROUGIER, 
  • Christian GHASARIAN
  •  • 16 099 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'apport de Lévi-Strauss »  : […] mentale universelle. La recherche de ces universaux, tant dans les mythes que dans la parenté, vise à faire la théorie de ces structures mentales, à mettre en évidence des invariants, peu nombreux, organisés en systèmes signifiants. Si la parenté et les mythes sont privilégiés, c'est que, plus que d'autres domaines, ils offrent le caractère de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie/#i_13579

ANTHROPOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Arnaud HALLOY
  •  • 5 804 mots

Dans le chapitre « L’analyse structurale »  : […] modèles abstraits ainsi produits correspondaient à des systèmes au sein desquels l’ensemble des termes étaient définis et leurs combinaisons possibles répertoriées. L’anthropologie des systèmes de parenté, en décrivant l’ensemble des relations d’alliance et de consanguinité au sein d’une population donnée, est paradigmatique de ce type d’approche […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-cognitive/#i_13579

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « L'anthropologie »  : […] de l'histoire économique et de l'économie politique pour la connaissance de nos sociétés. De plus, dans la mesure où les rapports de parenté ou les rapports politico-religieux fonctionnent directement dans les sociétés primitives comme rapports économiques, l'anthropologie économique ne peut se développer qu'en articulant ses analyses sur celles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-economique/#i_13579

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 805 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Parenté et pouvoir »  : […] L'anthropologie moderne, loin de concevoir parenté et politique comme des termes exclusifs l'un de l'autre ou opposés l'un à l'autre, a révélé les liens complexes existant entre les deux systèmes, et fondé l'étude théorique de leurs rapports à l'occasion de recherches conduites « sur le terrain ». On a constaté, à diverses reprises, que les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-politique/#i_13579

BAMILÉKÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 563 mots

Dans le chapitre « Économie et parenté »  : […] Le groupe de parenté bamiléké ne comporte jamais beaucoup de personnes car il se segmente à la mort de son chef : y reste seul l'héritier désigné par le défunt pour le remplacer sur sa terre ; l'aîné n'a pas plus droit qu'un autre fils à la succession ; c'est à l'héritier qu'incombera le culte des crânes des ancêtres, gages de l'ancienneté du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bamileke/#i_13579

BAOULÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHAUVEAU
  •  • 3 390 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'organisation sociale »  : […] Le système de parenté s'inspire du modèle général akan et de sa terminologie. Il en réalise cependant une variante où, dans les principes, la descendance matrilinéaire (communauté d'abusua) estompe la parenté patrilinéaire et où, dans le pratique, la parenté est reconnue selon un système cognatique, mais valorise, notamment dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baoule/#i_13579

BOBO

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 406 mots

L'appellation Bobo est peu claire. Les ethnologues ont alimenté la confusion en distinguant Bobo Oulé ou Tara, Niénigué, Bobo Gbé ou Kian, Bobo Fing, Bobo Dioula. Les Bobo Oulé ainsi que les Niénigué sont des Bwa ; ils sont installés au Burkina Faso, au nord-est de Bobo-Dioulasso, au sud et au nord de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bobo/#i_13579

CAMBODGE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Christian LECHERVY, 
  • Solange THIERRY
  • , Universalis
  •  • 25 816 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La société cambodgienne »  : […] Ni la coutume ni les codes n'ont défini la parenté cambodgienne. Il semble que la famille étendue n'existe pas, et que la parenté ne dépasse pas le quatrième degré en ligne collatérale. Mais, lorsque les ancêtres sont évoqués aux cours de certains rites, on les appelle « jusqu'à la septième génération ». Il y a interdiction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambodge/#i_13579

CANNIBALISME

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE, 
  • Bernard THIS
  •  • 4 178 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cannibalisme et parenté »  : […] L'organisation du cannibalisme et celle des catégories de la parenté et de l'alliance sont souvent en étroite corrélation. Les Indiens Tupinamba du Brésil, qu'a étudiés A. Métraux et qu'avait déjà mentionnés Montaigne dans son chapitre des Essais « Les Cannibales », […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannibalisme/#i_13579

CASTES

  • Écrit par 
  • Jean FILLIOZAT
  •  • 5 986 mots

Dans le chapitre « Endogamie »  : […] Mais l'élément d'unité de la caste est surtout l'endogamie. Le mariage n'est en principe possible qu'à l'intérieur de la caste, voire de la sous-caste, ou même parfois d'un groupe très restreint de familles. À l'intérieur de la caste, le mariage ne peut se faire qu'entre des familles ayant des lignées ancestrales (gotra) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castes/#i_13579

CLAN

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 066 mots

Dans le chapitre « Fonctions du clan »  : […] l'on reconnaît à cette institution, mais c'est aussi entretenir une certaine confusion. Car, ce que l'on vise, c'est la place qui, dans ces sociétés, est faite aux groupes de parenté, vivants et opérants. Or, dans de nombreux cas, c'est le lignage et non le clan qui est le foyer actif de parenté essentiel au bon fonctionnement de la société […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clan/#i_13579

CLASSES D'ÂGE, anthropologie

  • Écrit par 
  • Denise PAULME
  •  • 2 279 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classes d'âge et statut individuel »  : […] du Sud, un droit d'entrée, toujours très élevé, en limite l'accès aux seuls hommes riches. Ceux-ci demanderont le soutien financier de leurs proches parents, en faisant valoir que la dignité nouvelle à laquelle ils aspirent concerne ceux-ci aussi bien qu'eux-mêmes et que leur propre gloire rejaillira sur tous. La parenté retrouve par ce biais une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classes-d-age-anthropologie/#i_13579

CORPS - Données anthropologiques

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 4 251 mots

Dans le chapitre « La pensée biologique »  : […] variations : selon l'organisation sociale et le système de parenté (patrilinéaire, matrilinéaire ou indifférenciée), la contribution du père et celle de la mère peuvent être évaluées d'après deux extrêmes, la transmission de ses propres caractères à l'enfant se trouvant complètement déniée tantôt à l'un tantôt à l'autre des deux géniteurs. Entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-donnees-anthropologiques/#i_13579

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Les liens de parenté »  : […] L'ethnologie a permis de comprendre avec précision la nature de la parenté ; c'est l'une de ses contributions les plus importantes. La parenté est la reconnaissance sociale de liens biologiques réels ou supposés, qui se créent par les naissances et les mariages. La continuité de toute société dépend de la procréation et de l'éducation des nouveaux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnologie-generale/#i_13579

FAMILLE - Les sociétés humaines et la famille

  • Écrit par 
  • Françoise HÉRITIER
  •  • 7 468 mots

Dans le chapitre « Universalité et diversité de l'institution familiale »  : […] Il va de soi, semble-t-il, que les partenaires de l'union conjugale sont de sexe différent, que cette union ne se noue qu'entre des vivants, que le géniteur des enfants est normalement le père dans le cadre de l'union conjugale, enfin que la famille conjugale (père, mère, enfants) est l'unité résidentielle et économique élémentaire par laquelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/famille-les-societes-humaines-et-la-famille/#i_13579

GOODY JACK (1919-2015)

  • Écrit par 
  • Alain GARRIGOU
  •  • 1 403 mots

Dans le chapitre « Interprétations novatrices »  : […] part à nouveau d'une opposition entre Afrique subsaharienne et Eurasie pour aborder le grand clivage entre les systèmes de parenté. Il repère pourtant au sein de ce deuxième ensemble une autre fracture entre les deux rives de la Méditerranée à la suite du travail de Pierre Guichard sur la frontière islamo-chrétienne de l'Espagne médiévale. Celui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-goody/#i_13579

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les rapports de parenté »  : […] L'une des assises de la société traditionnelle est constituée par les rapports de la parenté, les relations résultant de la filiation et de l'alliance. La parenté, généralement étendue, doit être comprise dans sa signification sociale, et non biologique. Elle compose un véritable système de relations entre les personnes et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-social/#i_13579

HÉRITIER FRANÇOISE (1933-    )

  • Écrit par 
  • Giulia SISSA
  •  • 3 922 mots

Dans le chapitre « L'exercice de la parenté  »  : […] En prolongeant la réflexion de Claude Lévi-Strauss sur Les Structures élémentaires de la parenté (Paris, 1949), Françoise Héritier se donne comme objet de recherche ethnographique et théorique les systèmes d'alliance semi-complexes, et notamment les systèmes des Amérindiens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-heritier/#i_13579

INCESTE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 3 063 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La théorie explicative »  : […] Une distinction est ici à faire, que propose Lévi-Strauss, dans le traitement des sociétés selon que le système de parenté y est de structure élémentaire ou complexe. Un système de parenté est de structure élémentaire quand les catégories et les règles qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inceste/#i_13579

JUMEAUX (anthropologie)

  • Écrit par 
  • Nicole SINDZINGRE
  •  • 3 343 mots

Dans le chapitre « La gémellité valorisée »  : […] Le mythe évoque aussi à ce sujet des correspondances, notamment avec l'organisation de la parenté (relations avunculaires) et avec la conception de la personne. Non seulement la naissance surnuméraire, chez les Dogon, fonctionne comme explication d'un système social, mais, en tant qu'événement même, elle est fortement valorisée. Il en va de même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumeaux-anthropologie/#i_13579

KAMILAROI ou GAMILARAAY

  • Écrit par 
  • François ZACOT
  •  • 460 mots

Le terme kamilaroi ou gamilaraay (qui vient de kami, ou gamil, non et araay, ayant), désignerait le langage utilisé par les tribus du nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie dont les Kamilaroi font partie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kamilaroi-gamilaraay/#i_13579

KARIERA

  • Écrit par 
  • Jean GUIART
  •  • 874 mots

Dans le chapitre « Système matrimonial et règles de parenté »  : […] La forme de présentation choisie par l'auteur est la suivante […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kariera/#i_13579

KONGO ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 4 724 mots

Dans le chapitre « Les rapports sociaux »  : […] Le fondement de la société réside dans la parenté entendue au sens large ; cette dernière accentue les relations matrilinéaires, qui créent la véritable communauté de sang et instaurent un rapport privilégié entre oncle et neveu maternels, entre frères utérins et, au-delà, entre cousins maternels. Sur la base de cette parenté par le sang se forment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-kongo/#i_13579

KOTOKO

  • Écrit par 
  • Alain MOREL
  •  • 1 399 mots

Le pays des Kotoko s'étend sur trois États : le Cameroun, le Tchad et le Nigeria. Au sein même de leur pays, les Kotoko, sont minoritaires ; leur territoire étant un lieu de passage, de nombreux étrangers sont en effet venus s'y installer, notamment des Arabes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kotoko/#i_13579

LÉVI-STRAUSS CLAUDE (1908-2009)

  • Écrit par 
  • Pierre SMITH, 
  • Emmanuel TERRAY
  •  • 2 704 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'étude de la parenté et de l'alliance »  : […] Lévi-Strauss gagna la notoriété auprès des spécialistes, reste rebelle aux présentations trop succinctes. Les systèmes de parenté comportent, en effet, bien des aspects dont les rapports logiques ne se laissent guère saisir que par le recours à des modèles formels de type mathématique : terminologies qui classent sous quelques étiquettes un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-levi-strauss/#i_13579

LIGNAGE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 2 483 mots
  •  • 1 média

Si le mot lignage implique toujours entre tous ceux qui en font partie un lien de parenté par le sang qui remonte à un ancêtre commun plus ou moins éloigné, son sens varie considérablement, selon qu'il reconnaît indifféremment toutes les lignes généalogiques qui descendent de l'ancêtre commun ou qu'il privilégie au contraire l'une d'entre elles. L' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lignage/#i_13579

MCLENNAN JOHN FERGUSON (1827-1881)

  • Écrit par 
  • Claude LEFORT
  •  • 330 mots

Ethnologue anglais célèbre pour ses travaux sur la parenté. Juriste de formation, McLennan fut inscrit au barreau en 1857 et siégea au Parlement comme représentant de l'Écosse. L'essentiel de son œuvre a été publié après sa mort en particulier par l'anthropologue Robertson Smith (Studies in Ancient History, 1886 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-ferguson-mclennan/#i_13579

MANUS

  • Écrit par 
  • Joël DUSUZEAU
  •  • 740 mots

L'un des trois groupes ethniques habitant les îles de l'Amirauté, situées au nord-est de la Nouvelle-Guinée, en Mélanésie, et faisant partie de la Papouasie - Nouvelle-Guinée. Parmi ces trois groupes, seuls les Manus forment un groupe linguistique homogène. Ils habitent une dizaine de villages construits sur pilotis dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manus/#i_13579

MARIAGE

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT, 
  • Catherine LABRUSSE-RIOU, 
  • Marie-Odile MÉTRAL-STIKER
  • , Universalis
  •  • 11 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  Approche anthropologique »  : […] christianisme, les études des ethnologues constatent que les systèmes de parenté fonctionnent indépendamment de l'existence du couple. Elles montrent, en effet, que les relations entre les hommes et les femmes sont réglées par les groupes qui contrôlent la répartition des femmes en instituant le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mariage/#i_13579

MOOSE ou MOSSI

  • Écrit par 
  • Michel IZARD
  •  • 2 895 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vie économique et sociale »  : […] des Moose a pour fondement le buudu : on désigne par ce terme tout groupe de descendance patrilinéaire dès lors qu'il ne se réduit pas à une seule unité locale et, plus communément, le patrilignage exogame, qui intervient comme unité familiale étendue dans la négociation des alliances. Le buudu du système matrimonial est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moose-mossi/#i_13579

MORGAN LEWIS HENRY (1818-1881)

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 3 677 mots

Dans le chapitre « Le fondateur de la science anthropologique »  : […] De plus en plus, son intérêt s'est tourné vers l'étude du système de parenté iroquois et, en 1857, il écrivit un texte consacré aux Laws of Descent of the Iroquois. L'année suivante, au cours d'un voyage au Michigan lié à ses activités professionnelles, il rencontra des Indiens Ojibwa, qui lui apprirent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lewis-henry-morgan/#i_13579

MUNDUGUMOR

  • Écrit par 
  • François ZACOT
  •  • 904 mots

La société des Mundugumor vit dans les Highlands du nord de la Papouasie - Nouvelle-Guinée ; partagés en deux par la rivière Yuat, ses membres, bien qu'ils parlent la même langue, n'ont pas le sentiment d'appartenir à un même groupe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mundugumor/#i_13579

MURNGIN

  • Écrit par 
  • François ZACOT
  •  • 442 mots

Ethnie de la terre d'Arnhem. Les Murngin, qui se nomment Wulamba, constituent un groupe de populations de culture homogène ; ils vivent sur la côte nord de l'Australie, sous climat tropical. Leur société est divisée en deux moitiés patrilinéaires et exogamiques — appelées Yiritja et Dua —, chacune se subdivisant en quatre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/murngin/#i_13579

NILOTIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 3 637 mots

Dans le chapitre « La société sans État des Nuer »  : […] Les groupes fondés sur la parenté étaient primordiaux dans la défense de l'individu ; cependant ils n'étaient pas figés : selon la situation, le Nuer faisait appel à la tribu à laquelle il appartenait ou à une section de cette tribu, où à son village, ou à son enclos de résidence. Il s'agissait toujours des « siens », mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nilotiques/#i_13579

NIVKHE

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 840 mots

Les Nivkhe peuplent le cours inférieur de l'Amour et l'île Sakhaline. Ils font partie du groupe des peuples paléoasiatiques, et les fouilles nous donnent la certitude qu'ils sont des descendants directs de la population néolithique de ce territoire. Leur nom, nivkh, signifie « hommes ». Avant la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nivkhe/#i_13579

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 865 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Organisation sociale et politique »  : […] Proches des Hawaiiens par leur système de parenté, les Maoris vivaient en familles étendues, appelées whanau. Celles-ci rassemblaient en général trois générations, des grands-parents aux petits-enfants. Cette grande famille habitait une seule maison et cultivait en commun ses jardins. C'est entre familles que se réglaient les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-zelande/#i_13579

OCÉANIE - Ethnographie

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Paul LATOUCHE
  •  • 9 551 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les systèmes sociaux polynésiens »  : […] À la base des chefferies polynésiennes se trouvent des groupements de parenté eux-mêmes localisés et qui semblaient avoir une structure lignagère et segmentaire. Ces groupes de parenté étaient organisés selon un ordre hiérarchique couronné par le plus élevé d'entre eux, celui du chef […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-ethnographie/#i_13579

OPPOSITION CONCEPT D'

  • Écrit par 
  • Émile JALLEY
  •  • 18 814 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'anthropologie : Claude Lévi-Strauss »  : […] De manière analogique, avec une méthode similaire « quant à la forme sinon quant au contenu », les termes de parenté peuvent être traités comme des phonèmes, et les systèmes de parenté qu'ils composent comme des systèmes phonologiques, élaborés à la manière de ceux-ci « à l'étage de la pensée inconsciente ». Dans les sociétés primitives, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/concept-d-opposition/#i_13579

ORGANISATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Jean CUISENIER
  •  • 5 284 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Niveaux de l'organisation sociale »  : […] qu'étudient les ethnologues, l'organisation sociale dépend étroitement du système de parenté. Dans aucune de ces sociétés, cependant, les groupements discernables ne se réduisent à la famille et à ses formes composées. De Morgan à Lévi-Strauss en passant par Radcliffe-Brown et Evans-Pritchard, la théorie de l'organisation sociale s'est donc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-sociale/#i_13579

PHRATRIE

  • Écrit par 
  • Claude MOSSÉ
  •  • 322 mots

Terme qui désigne à l'origine des groupes de parenté (phrater : frère) rassemblant plusieurs familles (au sens large) dans le culte d'un ancêtre commun. Dans Homère, la phratrie apparaît comme une subdivision de la tribu (phylè) et les héros combattent groupés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phratrie/#i_13579

POLYGAMIE

  • Écrit par 
  • Roger BASTIDE
  •  • 9 888 mots

Dans le chapitre « Une hypothèse évolutionniste »  : […] suggérée par un certain nombre de faits empiriques, en particulier par le système de parenté hawaiien qui englobe dans une même désignation tous les parents d'une seule génération ; or, dit Morgan, si les oncles maternels sont appelés du même nom que les pères, c'est qu'ils étaient bien également des pères, pouvant s'unir à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polygamie/#i_13579

PROHIBITION DE L'INCESTE

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 1 338 mots

Dans le chapitre « « Conséquences néfastes » ou aversion innée ? »  : […] espèces, la prohibition de l'inceste chez l'homme porte sur des catégories « aberrantes » si l'on s'avise de les traduire en termes de « proximité génétique ». Il en était ainsi de la possibilité à Athènes d'épouser sa demi-sœur agnatique mais pas utérine, de celle à Rome depuis le sénatus-consulte de Claude d'épouser la fille de son frère mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prohibition-de-l-inceste/#i_13579

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le sujet en question »  : […] entend bien proposer ainsi une nouvelle répartition de l'empirique et du transcendantal. Avant lui, Lévi-Strauss avait dégagé dans Les Structures élémentaires de la parenté des unités de position (des atomes de parentés) équivalentes aux phonèmes de la linguistique, que les sujets empiriques viennent remplir en prenant place […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_13579

LES STRUCTURES ÉLÉMENTAIRES DE LA PARENTÉ, Claude Lévi-Strauss - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent BARRY
  •  • 915 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fondements naturels du lien social »  : […] Là où tous les aspects de la filiation biologique sont naturellement déterminés, l'alliance ne l'est que partiellement. Elle répond certes à l'exigence universelle qui préside à l'union des sexes mais témoigne aussi de « l'indifférence de la nature » quant aux modalités du choix des partenaires : « la nature impose l'alliance sans la déterminer ». […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-structures-elementaires-de-la-parente/#i_13579

TRIBU

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 9 661 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Segmentarité et multifonctionnalité des rapports sociaux »  : […] Le second élément commun qu'il met en relief est le caractère multifonctionnel des rapports de parenté qui organisent ces segments primaires. Par là il vise le fait que ces rapports de parenté, abstraction faite de leur caractère patrilinéaire, matrilinéaire, bilinéaire ou non linéaire, fonctionnent en même temps comme rapports économiques, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tribu/#i_13579

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel de COPPET, « PARENTÉ SYSTÈMES DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-de-parente/