SUISSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielConfédération suisse (CH)
Chef de l'État et du gouvernementGuy Parmelin (du 1er janvier au 31 décembre 2021 ; le président est élu pour un an par le Conseil fédéral, le gouvernement)
Note :
CapitaleBerne 1
Note : Le Tribunal fédéral (cour suprême) est situé à Lausanne
Langues officiellesallemand, français, italien (le romanche est une langue officielle localement)
Unité monétairefranc suisse (CHF)
Population8 698 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)41 290

Institutions politiques

Les institutions politiques suisses se caractérisent par une grande stabilité, d'autant plus étonnante qu'elles régissent une société fortement fragmentée et diversifiée. Au carrefour de trois cultures européennes, la Suisse porte la marque des clivages linguistiques. Ainsi, au sein de la population résidante (Suisses et étrangers), la répartition des langues principales révèle que l’allemand est parlé par 63 p. 100 de la population (suisse et étrangère), le français par 23 p. 100, l’italien par 8 p. 100 et le romanche par 0,5 p. 100 (données de 2016, source OFS). Outre ces quatre langues nationales, ou en complément de celles-ci, 22 p. 100 de la population déclare parler une autre langue principale, notamment le serbo-croate (2,4 p. 100), l’albanais (3,1 p. 100), le portugais (3,7 p. 100) et l’espagnol (2,3 p. 100). En raison des changements qu’ont connus les flux migratoires, les principaux groupes de langues étrangères se sont modifiés au cours des deux premières décennies du xxie siècle. À partir de 2000, les langues balkaniques ont pris l’ascendant sur le portugais et l’espagnol, qui étaient auparavant les langues étrangères les plus répandues en Suisse.

Comme dans le cas des langues, le clivage religieux protestants-catholiques traverse les frontières cantonales en s'interpénétrant. La Suisse est aussi exposée aux clivages politiques : il y a une douzaine de partis dans le pays. Cette image devient bien plus complexe encore si l'on y introduit la disparité économique et les différences d'attitudes d'un canton à l'autre. Dans ces conditions, l'établissement et le maintien du lien confédéral ne pouvaient se réaliser que dans le respect des diversités que garantit le fédéralisme.

La naissance lente et parfois agitée du canton du Jura – depuis la création du Rassemblement jurassien en 1947 jusqu'à l'adoption par le peuple suisse du référendum constitutionnel révisant les articles 1er et 80 de la Constitution fédérale de 1874 et consacrant le vingt-sixième canton suisse – illustre la mise en œuvre des principes du fédéralisme : séparation du Jura du canton de Berne auquel il avait été rattaché en 1815, création d'un nouveau canton qui, à l'instar des autres, se dote d'une Constitution (3 févr. 1977), d'un Parlement (Grand Conseil) de soixante membres et d'un gouvernement (Conseil d'État) de cinq membres élus au scrutin populaire direct. Ainsi, la Confédération compte depuis lors vingt cantons et six demi-cantons. Dans un souci de clarification des multiples réformes adoptées depuis 1874, la Confédération a procédé à une refonte complète de la Constitution, sans modification substantielle des institutions. Acceptée par référendum le 18 avril 1999, cette nouvelle Constitution est entrée en vigueur le 1er janvier 2000.

Répartition des tâches

Sur le plan institutionnel, la diversité s'ordonne dans un cadre fédéraliste à trois niveaux : le niveau fédéral, expression de l'union ; le niveau cantonal, avec 20 cantons et 6 demi-cantons ; et le niveau communal (un peu plus de 2 400 communes en 2013). Si la Suisse s’est dotée d’un nouveau canton en 1978 (Jura), elle a aussi réduit de façon draconienne le nombre de ses communes en dix ans. Ce processus de fusion communale s’explique par plusieurs facteurs. Les petites communes ont de plus en plus de difficultés à assumer leurs tâches, soit parce que les finances ne le permettent plus de façon satisfaisante, soit parce qu’elles ne trouvent plus parmi leurs administrés des personnes prêtes à assumer une fonction au sein de l'exécutif ou de l'administration. Une fusion de communes peut être la simple officialisation d’une collaboration de longue date. Mais elle peut aussi être souhaitée par un canton pour des raisons financières, quand celui-ci estime qu’un regroupement de plusieurs communes améliorerait l’allocation des deniers publics et favorisera les synergies.

Les cantons sont dotés d'une Constitution et d'un Grand Conseil, qui est une assemblée élue au suffrage universel, sauf dans les quatre Landsgemeinde (Obwald, Nidwald et les demi-cantons d'Appenzell qui pratiquent des assemblées de citoyens), et à la proportionnelle dans la grande majorité des cas. Ils partagent une série de compétences avec la Confédération en matière économique et sociale, de justice et de police, de travaux publics, et exercent à titre exclusif les compétences dans le domaine de la religion (rapports [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 37 pages

Médias de l’article

Suisse : drapeau

Suisse : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Suisse : carte physique

Suisse : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

400 à 500. Royaumes barbares

400 à 500. Royaumes barbares
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Suisse, XIVe-XVe siècle

Suisse, XIVe-XVe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Genève (Suisse)
  • : docteur ès sciences politiques, chargé de cours, responsable de la Plate-forme Europe
  • : homme de lettres, éditeur
  • : professeur honoraire à l'université de Genève
  • : docteur en littérature française, chercheur auprès du Fonds national suisse de la recherche scientifique
  • : professeur honoraire à l'université de Genève et à l'Institut universitaire d'études européennes

Classification

Autres références

«  SUISSE  » est également traité dans :

SUISSE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 213 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Alpes suisses »  : […] Outre les Alpes franco-italiennes, les Alpes occidentales comprennent également les Alpes suisses , avant de disparaître, par inflexion axiale, sous le charriage des Alpes orientales. Analogues dans l’ensemble, les Alpes suisses sont toutefois marquées par certains traits originaux qui autorisent parfois à les distinguer sous le nom d’« Alpes centrales ». Ce sont d’abord des modalités de détail. […] Lire la suite

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'Alsace transfrontalière »  : […] En développant la coopération transfrontalière, l'Alsace s'inscrit dans un destin rhénan. Depuis 1975, la Conférence du Rhin supérieur associe l'Alsace à plusieurs Kreise (subdivisions administratives) des Länder de Rhénanie-Palatinat et de Bade-Wurtemberg ainsi qu'aux cantons de la Suisse du Nord-Ouest. Dans le nord de cet espace, dans l'orbite de Karlsruhe, la région Pamina (Palatinat-Mittlerer […] Lire la suite

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 929 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Armées de milices »  : […] Le système des milices constitue une forme de service militaire national, dont la période active est réduite au minimum. Quand elles mobilisent de véritables citoyens, animés d'un patriotisme affirmé, instruits et entraînés au cours de périodes d'exercices fréquents, elles forment une organisation militaire rationnelle et éprouvée. Les armées des cités antiques sont des milices modèles ; à un moin […] Lire la suite

BÂLE

  • Écrit par 
  • Bernard DEGEN
  •  • 1 544 mots
  •  • 3 médias

Au contact avec la France et l'Allemagne, Bâle (en allemand Basel) est la porte d'entrée de la Suisse vers l'Europe du Nord . La ville, qui forme avec les communes de Riehen et Bettingen, le canton de Bâle-Ville, le plus petit de Suisse en termes de superficie (37 km 2 ), est également le cœur d’une agglomération trinationale. Située à l'extrémité sud du couloir qui sépare les Vosges de la Forêt […] Lire la suite

BÂLE MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 1 025 mots

À Bâle, ville rhénane à la forte tradition humaniste et économique, l'initiative privée s'est de tout temps alliée aux institutions publiques pour favoriser le développement culturel de la cité : la Collection publique des beaux-arts – c'est son nom officiel – en est le reflet. Elle doit son prestige à un noyau d'œuvres exceptionnelles du xvi e  siècle et à un ensemble du xx e  siècle de tout prem […] Lire la suite

BERNE

  • Écrit par 
  • Hans-Rudolf EGLI
  •  • 1 122 mots
  •  • 5 médias

Capitale de la Confédération suisse depuis 1848 et du canton du même nom , Berne est le siège des autorités exécutives du canton homonyme et de l’État fédéral, avec leurs parlements respectifs et une grande partie des administrations et des institutions culturelles cantonales et fédérales. Installée sur les rives de l'Aar, le deuxième plus long cours d’eau de Suisse, Berne se trouve à peu près à […] Lire la suite

BERNE DISPUTE DE (1528)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 737 mots

Assemblée qui, tenue dans l'église des Cordeliers, à Berne, du 6 au 27 janvier 1528, marque une étape importante dans l'histoire de l'établissement de la Réforme en Suisse. La dispute de Berne est convoquée par le Grand Conseil bernois, au sein duquel se retrouve, dès le printemps de 1527, une majorité favorable à la Réforme. C'est l'époque de l'affrontement entre Clément VII et François I er , d' […] Lire la suite

BÜHRLE FONDATION, Zurich

  • Écrit par 
  • Daniel HARTMANN
  •  • 868 mots

Sur les hauteurs de Zurich, dans les quartiers résidentiels de la « rive dorée » du lac, un hôtel particulier abrite près de 200 œuvres de la collection constituée par l'industriel d'origine allemande Emil Georg Bührle (1890-1956). Placées en 1960 par les héritiers du collectionneur, qui tenaient à lui rendre hommage, sous le statut juridique de « fondation de famille », elles sont désormais acce […] Lire la suite

BULLINGER HEINRICH (1504-1575)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 385 mots

Successeur de Zwingli, Bullinger a dirigé comme antistes l'Église du canton de Zurich de 1531 à sa mort. Fils d'un prêtre, il fait des études chez les Frères de la vie commune aux Pays-Bas et à Cologne, où il entre en contact avec l'humanisme et Érasme. Maître d'école à Kappel, il adhère à la Réforme à la lecture des ouvrages de Luther. Il devient l'ami et le conseiller de Zwingli, auquel il succ […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11-26 octobre 2021 Suisse. Autorisation d'une troisième dose de vaccin anti-Covid.

Le 11, les tests de dépistage de la Covid-19 deviennent payants pour les plus de seize ans. Le 26, Swissmedic autorise l’administration d’une dose de rappel de vaccin anti-Covid. L’Office fédéral de la santé publique la recommande aux personnes âgées de plus de soixante-cinq ans et aux personnes à risques. […] Lire la suite

19 octobre 2021 Suisse. Rapports de la Finma dans les affaires des « tuna bonds » et des filatures impliquant Crédit Suisse.

Crédit Suisse avait structuré ce prêt, les fonds provenant d’investisseurs internationaux. Le quart du montant du prêt aurait disparu et au moins 200 millions de dollars auraient été détournés à cette occasion par des banquiers de Crédit Suisse, des intermédiaires et des fonctionnaires mozambicains. La révélation de l’affaire avait conduit à la suspension des aides internationales au Mozambique. […] Lire la suite

18 octobre 2021 Suisse. Publication du rapport sur les violences dans les centres fédéraux pour requérants d'asile.

L’ancien juge fédéral Niklaus Oberholzer remet au secrétariat d’État aux Migrations (SEM) le rapport d’enquête que celui-ci lui avait commandé au sujet des violences dans les centres fédéraux pour requérants d’asile, dénoncées en mai par certains médias et par Amnesty International. Ce rapport conclut à l’inexistence d’une violence systématique à l’encontre des demandeurs d’asile, mais pointe toutefois un « usage disproportionné de la contrainte » dans certains des cas examinés. […] Lire la suite

29 septembre 2021 Suisse. Élection de Stefan Blättler au poste de procureur général.

L’Assemblée fédérale élit Stefan Blättler, actuel commandant de la police cantonale bernoise et seul candidat, à la tête du Ministère public de la Confédération. Il remplace Michael Lauber, qui est menacé de l’ouverture d’une procédure pénale pour abus d’autorité́, violation du secret de fonction et entrave à l’action pénale dans le cadre de la procédure judiciaire menée contre la Fédération internationale de football association (FIFA), et qui avait annoncé son retrait en juillet 2020. […] Lire la suite

12-27 septembre 2021 Suisse. Polémique au sujet de déclarations du conseiller fédéral Ueli Maurer.

Le 12, le conseiller fédéral chargé des Finances Ueli Maurer (UDC) participe à une rencontre organisée à Wald (Zurich) par son parti, au cours de laquelle il enfile un maillot marqué du logo des Freiheitstrychler (« Sonneur de cloche de la liberté »), l’un des groupes opposés aux mesures sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Il déclare au sujet de la crise sanitaire : « Si nous sommes tout à fait honnêtes, nous devons parler d’une crise de gouvernance et non d’une crise du coronavirus. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard DEBARBIEUX, Frédéric ESPOSITO, Bertil GALLAND, Paul GUICHONNET, Adrien PASQUALI, Dusan SIDJANSKI, « SUISSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/