SOUABE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région historique plus que géographique de l'Allemagne, la Souabe est composée de trois éléments naturels principaux : le plateau du Wurtemberg correspondant aux pays du Neckar, la Schwälbische Alb, souvent appelée le Jura souabe, et enfin le plateau souabe, qui se prolonge par le plateau bavarois à l'est.

Le plateau du Wurtemberg est hétérogène. Il s'agit d'un ensemble de petits pays (Gaue) établis sur des couches allant du Trias au Jurassique, précédant la côte du Jura souabe et entaillés par le Neckar et ses affluents. À une vingtaine de kilomètres au sud de Tübingen, sur une butte témoin, a été construit le Burg des Hohenzollern. Les sols sont fertiles, le climat favorable. L'agriculture y est intensive. Le lœss recouvre presque toujours le calcaire coquillier. Géologiquement, cette zone est le pendant du plateau lorrain, à l'est de la Forêt-Noire. Toutefois, on n'y trouve aucune matière première, ni charbon ni minerai de fer. L'industrie est issue d'initiatives individuelles profitant de l'abondance de la main-d'œuvre. Stuttgart est le pôle industriel et tertiaire incontesté des campagnes souabes, presque totalement urbanisées.

Calcaire coquillier

Photographie : Calcaire coquillier

Photographie

Calcaire coquillier, très riche en fossiles, d'âge tertiaire. 

Crédits : Jacques-Marie Bardintzeff

Afficher

Le Jura souabe est un gigantesque voussoir se terminant en cuesta, formé essentiellement de Jurassique inférieur. Ce revers de plateau, largement karstifié, est constitué de Jurassique moyen. L'ensemble est une moyenne montagne, en continuité avec le Jura suisse. Le point culminant (Lemberg, 1 015 m) se trouve dans la partie sud-ouest. Les couches plongent vers le sud-est, où elles forment le plateau souabe. Celui-ci est recouvert par les sédiments de l'avant-pays alpin, ainsi que par les formations morainiques quaternaires. Si le Danube coule à l'arrière de la côte formée par le Jura souabe, son tracé est fréquemment, dans la région du plateau souabe, en relation avec les formations glaciaires.

La [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Calcaire coquillier

Calcaire coquillier
Crédits : Jacques-Marie Bardintzeff

photographie

Église de Steinhausen, Souabe

Église de Steinhausen, Souabe
Crédits : Robert Hallman, Bridgeman Images

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Metz, doyen honoraire de la faculté des lettres

Classification

Autres références

«  SOUABE  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le bassin de Souabe et de Franconie »  : […] Il est délimité par la Forêt-Noire, le rebord du plateau bavarois au sud et le massif de Bohême. Grâce au Neckar, il fait partie de la zone de drainage du Rhin. Il est symétrique de la Lorraine, mais avec quelques nuances : son altitude est plus élevée ; son sous-sol ne contient ni charbon, ni fer, seulement du sel ; il ne fait pas partie d'un bassin plus vaste ; il est fortement influencé (tecto […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne médiévale

  • Écrit par 
  • Pierre-Roger GAUSSIN
  •  • 14 146 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le royaume de Germanie »  : […] Si l'Allemagne du Moyen Âge est l'héritière du royaume de Francia orientalis reconnu, au traité de Verdun (843), à l'un des fils de Louis le Pieux, Louis le Germanique, l'expression « Allemagne » est due aux Français qui, à partir du x e  siècle, étendirent à un vaste ensemble le nom d'une région limitée au pays du Danube et du Rhin supérieurs, l' Alamanie ou Souabe. Les termes employés dans l'esp […] Lire la suite

ALPES BAVAROISES

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 789 mots

Le territoire de l'Allemagne se ferme, au sud, par une étroite lisière alpine qui domine le plateau bavarois. Elle est formée par la retombée de l'arc externe des Alpes sédimentaires. Ce front montagneux s'allonge sur environ 240 kilomètres, avec une épaisseur qui atteint rarement une quarantaine de kilomètres. Il vit en symbiose étroite avec l'avant-pays, molassique et fluvio-glaciaire, de la Hau […] Lire la suite

BADE-WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • Hélène ROTH
  •  • 1 501 mots
  •  • 1 média

Situé au sud-ouest de l’ Allemagne , le Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg en allemand) est le troisième Land allemand par la taille et par la population  : il comptait 11 millions d’habitants en 2017, pour une superficie de 35 748 kilomètres carrés. Entre France, Suisse et Bavière, le Land bénéficie de son positionnement au cœur de la dorsale européenne, dont il constitue un des principaux moteur […] Lire la suite

BRENZ JOHANN (1499-1570)

  • Écrit par 
  • Bernard VOGLER
  •  • 410 mots

Le principal réformateur de la Souabe et de la Franconie, et l'un des plus grands théologiens luthériens. Après avoir suivi des études en lettres et en théologie à Heidelberg, Brenz adhère à la Réforme sous l'influence de Luther qui l'a profondément marqué. De 1522 à 1533, il introduit progressivement la Réforme dans la ville libre de Schwäbisch-Hall, où il se révèle un organisateur de talent. Pri […] Lire la suite

HOHENSTAUFEN ou STAUFEN LES

  • Écrit par 
  • Anne BEN KHEMIS
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

Famille qui règne en Allemagne et en Italie de 1138 à 1250, c'est-à-dire de l'élection de Conrad III à la mort de Frédéric II. Elle joue un rôle considérable en Europe à cette époque, mais ses membres, qui ont souvent été des personnages remarquables, n'ont pu résister aux tendances centrifuges de ce conglomérat de duchés . Les Hohenstaufen héritent du rêve d'un empire unifié, plus ou moins centra […] Lire la suite

HOHENZOLLERN

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 3 299 mots

Dans le chapitre « Les Hohenzollern de Souabe »  : […] Frédéric III, descendant du Burcardus, tué en 1061, compte au nombre des partisans de Barberousse et de Henri VI. Son mariage avec Sophie de Raab, fille du burgrave Conrad II, lui apporte en 1191 le burgraviat de Nuremberg. Nommés par l'empereur dans différentes villes, les burgraves avaient, en Allemagne du Sud, des fonctions essentiellement militaires ; à Nuremberg, où leur commandement se limi […] Lire la suite

PAYSANS GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 727 mots

Dans le chapitre « Une explosion de révoltes »  : […] La guerre présente une foule d'épisodes simultanés mais sans liens positifs ou apparents, dont l'analyse est rendue difficile par suite de l'indigence des sources non engagées, de la partialité des historiens, de l'attraction opérée par certains chefs, apôtres et martyrs, de la diversité régionale enfin. Multipliés après 1480, les signes précurseurs sont symbolisés par un nom, le Bundschuh (souli […] Lire la suite

WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 510 mots

Région historique, le Wurtemberg n'a pas d'unité géographique. En effet, il s'agit de la retombée de la Forêt-Noire avec un ensemble de couches secondaires s'inclinant vers l'est. Grès (Trias), marnes et calcaires (Lias et Jurassique) relaient d'ouest en est les roches cristallines de la Forêt-Noire. L'ensemble est découpé par le Neckar et ses affluents en Gaü. Du lœss ou du limon lœssique saupoud […] Lire la suite

Pour citer l’article

François REITEL, « SOUABE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/souabe/