NECKAR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Affluent de rive droite du Rhin dont le bassin versant de 14 000 kilomètres carrés constitue une grande partie du Land de Bade-Wurtemberg en Allemagne. La configuration de ce bassin et le cours de ses rivières révèlent les annexions faites par le système hydrographique du Rhin aux dépens de celui du Danube depuis le milieu de l'ère tertiaire, il y a environ 30 millions d'années. Le Neckar prend sa source à 706 mètres d'altitude dans le Neckarmoos (marais), sur le flanc sud-oriental de la Forêt-Noire, près de Schwenningen, à courte distance des sources du Danube. On peut d'ailleurs observer à Spaichingen son ancien écoulement vers le Danube dans les vallées mortes de l'Eschach et de la Glatz. Mais la rivière quitte aujourd'hui la plaine de la Baar en direction du nord puis du nord-est jusqu'à Plochingen, dans un bassin creusé dans l'avant-pays du puissant Jura souabe. À Plochingen, où il reçoit la Fils, le Neckar fait un coude brutal vers le nord-ouest, arrose Esslingen et Stuttgart, dont le noyau historique fut construit un peu à l'écart au creux d'un vallon affluent, draine ensuite le riche bassin du Neckarland dont la fertilité et le climat plus chaud et plus sec, propice à la vigne, contrastent avec les paysages plus sévères de la Forêt-Noire et des hauteurs gréseuses du Schwäbischer Wald. Peu après Heilbronn, à Bad Wimpfen, le Neckar reçoit sur sa droite la Kocher et la Jagst, dont les cours supérieurs étonnamment coudés révèlent eux aussi un ancien écoulement vers le Danube. Le Neckar s'encaisse ensuite dans l'Odenwald pour s'en échapper à Heidelberg et, au terme d'un cours de 371 kilomètres, se jette dans le Rhin à Mannheim (altitude 89 m) avec un débit 130 mètres cubes d'eau à la seconde. Son régime comporte cependant de hautes eaux en février et mars et des maigres en septembre. Le canal construit, de 1921 à 1939, entre Mannheim et Heilbronn, puis de là vers Stuttgart et Plochingen (203 km) de 1950 à 1968, ainsi que la construction de quelques centrales hydroélectriques permettent à des chalands de 1 350 tonnes d'atteindre l'énorme concentration régionale du Mittlerer Neckar, entre Tübingen et Heilbronn de part et d'autre de Stuttgart.

Château d'Heidelberg, Allemagne

Château d'Heidelberg, Allemagne

photographie

Symbole du romantisme allemand, le château d'Heidelberg domine la ville. Vue sur le vieux pont et le château depuis la rive droite du Neckar. 

Crédits : G. Hellier/ Robert Harding World Imagery/ Getty

Afficher

—  Pierre RIQUET

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NECKAR  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les hautes terres encadrant le Rhin »  : […] La Forêt-Noire rappelle les Vosges. Le Sud cristallin présente de grandes surfaces inclinées et des sommets arrondis. Le Feldberg (1 493 m) est le sommet culminant. Les marques glaciaires sont nombreuses : vallées, lacs (Titisee), verrous, cirques (Feldbergsee, Schluchsee). La tectonique explique la « baie » à la hauteur de Fribourg, entre le Höllental et l'Elz. À l'intérieur du massif, le tracé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_1477

BADE-WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

Comptant 10 716 600 habitants environ en 2014 pour 35 751 kilomètres carrés, le Land de Bade-Wurtemberg (en allemand Baden-Württemberg) est le troisième Land le plus peuplé d'Allemagne après la Rhénanie du Nord - Westphalie et la Bavière. L'évolution politique du Land, assez complexe, s'explique par l'histoire. Au sein du Reich, trois États différents existaient sur l'étendue du Land actuel : le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bade-wurtemberg/#i_1477

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Nuances entre le cœur et la périphérie de l'Europe »  : […] Si l'Europe connaît cette même évolution globale – en règle générale, la concentration sur les zones les plus urbanisées se combinant avec un étalement sur leurs périphéries et une déprise des zones rurales plus isolées –, les nuances entre pays ne sont pas pour autant négligeables. La Belgique, par exemple, tend à se comporter comme une région urbaine unique, avec un affaissement démographique e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_1477

RHIN

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 2 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le profil actuel »  : […] Parallèlement à cette internationalisation « juridique », le Rhin est vraiment redevenu un axe international à partir de la révolution industrielle, créant le bassin charbonnier et sidérurgique de la Ruhr, ceux de la Sarre et de la Lorraine devant attendre la canalisation de la Moselle des années 1950, époque où le déclin industriel s'amorce. À présent, il est accessible à des unités fluviales do […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhin/#i_1477

SOUABE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 766 mots
  •  • 2 médias

Région historique plus que géographique de l'Allemagne, la Souabe est composée de trois éléments naturels principaux : le plateau du Wurtemberg correspondant aux pays du Neckar, la Schwälbische Alb, souvent appelée le Jura souabe, et enfin le plateau souabe, qui se prolonge par le plateau bavarois à l'est. Le plateau du Wurtemberg est hétérogène. Il s'agit d'un ensemble de petits pays ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souabe/#i_1477

STUTTGART

  • Écrit par 
  • Félix AUTHIER
  •  • 877 mots
  •  • 1 média

Berceau de l’automobile, Stuttgart est l’une des principales villes du réseau urbain allemand. Elle compte, en 2018, plus de 2,7 millions d’habitants dans son agglomération et plus de 600 000 habitants dans la commune. La capitale du Bade-Wurtemberg est ainsi la deuxième plus grande ville du sud de l’Allemagne après Munich et se place au sixième rang des agglomérations allemandes . Stuttgart se s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stuttgart/#i_1477

Pour citer l’article

Pierre RIQUET, « NECKAR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/neckar/