STUTTGART

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Berceau de l’automobile, Stuttgart est l’une des principales villes du réseau urbain allemand. Elle compte, en 2018, plus de 2,7 millions d’habitants dans son agglomération et plus de 600 000 habitants dans la commune. La capitale du Bade-Wurtemberg est ainsi la deuxième plus grande ville du sud de l’Allemagne après Munich et se place au sixième rang des agglomérations allemandes.

Allemagne : carte administrative

Carte : Allemagne : carte administrative

Carte administrative de l'Allemagne. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Stuttgart se situe au sud de l’Allemagne entre les massifs montagneux de la Forêt-Noire (sud-ouest) et du Jura souabe (sud-est). À l’origine, la ville est localisée à cheval sur trois vallées creusées par le Neckar et ses deux affluents, le Nesenbach et le Feuerbach. En raison de la croissance urbaine, les banlieues de la ville s’étendent désormais sur les plateaux environnants du Strohgäu, des Fildern et du Schönbuch. La situation du centre-ville dans une cuvette modère le climat continental prédominant dans la région.

Les environs de Stuttgart sont peuplés dès la Préhistoire. La localisation actuelle de la ville est liée à la création d’un haras au xe siècle par Ludolphe de Souabe, fils d’Otton Ier, empereur du Saint Empire. Si le bourg de Stuttgart existe depuis lors, ce n’est qu’en 1219 qu’il obtient officiellement le statut de ville. Du xive au xixe siècle, Stuttgart est successivement capitale du comté, du duché puis du royaume du Wurtemberg. Les renforcements successifs du pouvoir politique de la ville contribuent à son développement culturel et économique (viticulture, artisanat). Stuttgart est alors marqué par les activités des philosophes et écrivains de la période romantique comme Friedrich von Schiller, Georg Wilhelm Friedrich Hegel ou Eduard Mörike. Les monuments historiques emblématiques de la ville comme la Stiftskirche (xiiie siècle), le château Solitude (xviiie siècle), le nouveau château (xviii-xixe siècles), ou le parc Wilhelma (xixe siècle) ont été construits durant cette période.

À partir de la seconde moitié du xixe siècle, la position centrale de Stuttgart dans le réseau de transport du Wurtemberg et le développement du secteur industriel favorisent l’essor démographique et économique. C’est à cette époque que se forge l’image de Stuttgart, berceau de l’automobile. En effet, Gottlieb Daimler y conçoit, entre 1885 et 1887, les premiers véhicules motorisés (automobile et motocyclette), ce qui se traduit par une expansion de la ville vers le nord, le long des voies de chemin de fer. La population de la ville passe ainsi de 50 800 à 176 700 habitants entre 1852 et 1900, soit une croissance de près de 250 p. 100. Dans certaines banlieues, la croissance démographique dépasse même les 300 p. 100. À partir du début du xxe siècle, elle s’accompagne de l’annexion de plusieurs communes voisines. Stuttgart est désormais constituée de vingt-trois quartiers, les Stadtbezirke.

Après la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle elle est détruite à plus de 45 p. 100, la ville fait partie de la zone d’occupation des États-Unis. Lors de la création du Land du Bade-Wurtemberg, en 1952, elle devient la capitale de l’État fédéré. La reconstruction d’après-guerre forge l’image actuelle de la ville. Le bâti ancien, comme la façade gothique de la mairie, n’est pas restitué et est même détruit. En effet, l’objectif principal est de créer des logements et d’adapter la ville aux transports comme en témoignent l’aménagement de la rue Theodor-Heuss ou l’enfouissement du tramway en centre-ville à l’origine du métro. Le port, construit sur les rives du Neckar en 1958, permet d’intégrer la ville au réseau fluvial européen et contribue ainsi à son développement économique. Toutefois, la réalisation la plus emblématique de cette période est la tour de télévision, la Fernsehturm, première tour de télévision en béton au monde, construite par Fritz Leonhardt en 1956. Dominant la ville du haut de ses 217 mètres, elle est aujourd’hui le symbole de Stuttgart.

Sur le plan économique, la ville est caractérisée par l’importance du secteur industriel, en particulier dans le domaine de l’ingénierie mécanique et des nouvelles technologies de l'information et de la communication. L’automobile occupe encore une place majeure avec la présence des sièges sociaux et des usines des constructeurs Mercedes-Benz et Porsche. [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Allemagne : carte administrative

Allemagne : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Agriculture périurbaine en Allemagne

Agriculture périurbaine en Allemagne
Crédits : Simon Dux Media/ Shutterstock

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  STUTTGART  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Géographie) - Géographie économique et régionale

  • Écrit par 
  • Guillaume LACQUEMENT
  •  • 12 050 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les régions de la Sun Belt »  : […] Dès les années 1960, l'extension du réseau routier et le boom pétrolier favorisent le glissement des activités vers les Länder du Sud (Hesse, Bade-Wurtemberg et Bavière). Dans des régions majoritairement catholiques, plutôt rurales et densément peuplées qui sont de bons pays agricoles – pour les zones de bassin et de plateau –, les industries de main-d'œuvre et de sous-traitance (textile et automo […] Lire la suite

BADE-WURTEMBERG

  • Écrit par 
  • Hélène ROTH
  •  • 1 502 mots
  •  • 1 média

Situé au sud-ouest de l’ Allemagne , le Bade-Wurtemberg (Baden-Württemberg en allemand) est le troisième Land allemand par la taille et par la population  : il comptait 11 millions d’habitants en 2017, pour une superficie de 35 748 kilomètres carrés. Entre France, Suisse et Bavière, le Land bénéficie de son positionnement au cœur de la dorsale européenne, dont il constitue un des principaux moteur […] Lire la suite

SOUABE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 767 mots
  •  • 2 médias

Région historique plus que géographique de l'Allemagne, la Souabe est composée de trois éléments naturels principaux : le plateau du Wurtemberg correspondant aux pays du Neckar, la Schwälbische Alb, souvent appelée le Jura souabe, et enfin le plateau souabe, qui se prolonge par le plateau bavarois à l'est. Le plateau du Wurtemberg est hétérogène. Il s'agit d'un ensemble de petits pays ( Gaue ) éta […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-29 août 2020 Allemagne. Manifestations contre le port du masque.

Des manifestations similaires s’étaient déjà déroulées en avril et mai, au moment du déconfinement, notamment à Stuttgart. Depuis juillet, le nombre des contaminations est en augmentation. Le 27, après s’être entretenue en visioconférence avec les ministres-présidents des seize Länder sur l’évolution de la situation sanitaire, la chancelière Angela Merkel annonce la généralisation des amendes pour les personnes ne portant pas de masque dans les commerces et les transports publics, l’interdiction jusqu’à la fin de l’année des rassemblements de plus de mille personnes, ainsi que le durcissement des conditions d’entrée sur le territoire des personnes provenant de « zones à risque », qui devront subir une quarantaine de cinq jours. […] Lire la suite

24 septembre 2019 Allemagne. Condamnation de Daimler dans le « dieselgate ».

Le parquet de Stuttgart condamne le constructeur Daimler à une amende de 870 millions d’euros pour avoir mis sur le marché, depuis 2008, des véhicules diesel qui ne respectaient pas les normes légales sur les émissions polluantes. Ce règlement n’affecte pas les instructions pénales en cours visant des personnes physiques. […] Lire la suite

7 mai 2019 Allemagne. Amende contre le constructeur automobile Porsche.

Le parquet de Stuttgart annonce que le constructeur automobile Porsche, propriété de Volkswagen, a accepté de payer une amende de 535 millions d’euros dans le cadre de l’affaire des moteurs Diesel truqués. Le groupe Volkswagen a déjà versé 1,8 milliard d’euros lors de précédentes « procédures contraventionnelles » liées à ce dossier en Allemagne. Par ailleurs, plusieurs centaines de milliers de clients ont introduit une action groupée en justice contre le constructeur. […] Lire la suite

12-15 juin 1989 République fédérale d'Allemagne – U.R.S.S. Succès populaire pour Mikhaïl Gorbatchev en R.F.A.

Le 15, au terme de la seconde partie de son séjour qui lui permet d'apprécier à Stuttgart, Dortmund et Düsseldorf les réalisations de l'industrie allemande, et d'inviter les hommes d'affaires allemands à s'engager en U.R.S.S., le numéro un soviétique regagne Moscou, non sans avoir auparavant évoqué l'éventualité d'une disparition du mur de Berlin « le jour où les conditions ayant conduit à son érection auront été modifiées ». […] Lire la suite

22 janvier 1988 France – République fédérale d'Allemagne. Célébration du vingt-cinquième anniversaire du traité de coopération franco-allemand

Après une réunion plénière des délégations des deux gouvernements, le président de la République et le chancelier paraphent une nouvelle déclaration réaffirmant la « communauté de destin » des deux pays, entérinant la création d'un « conseil franco-allemand de défense et de sécurité », ainsi que d'un « conseil franco-allemand économique et financier », et confirmant la constitution, à partir du 1er octobre 1988, d'une brigade commune, composée à parité de soldats français et allemands, et basée près de Stuttgart. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Félix AUTHIER, « STUTTGART », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/stuttgart/