Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

SHANGHAI [CHANG-HAI]

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Shanghai , qui est à la fois la plus grande ville de Chine (près de 15 millions d’habitants au début des années 2010, sans prendre en compte la population migrante) et le premier pôle économique du pays, occupe une place originale dans l'évolution sociale de la Chine aux xixe et xxe siècles. Jusqu'aux guerres de l'opium, la ville n'était qu'un centre commercial et artisanal d'importance tout à fait secondaire, un simple chef-lieu de district (xian). Le développement de Shanghai, village au xiiie siècle, puis petite cité fortifiée construite en 1554 contre les pirates japonais, revêt un caractère fondamentalement exogène. Il est le reflet de l'implantation périphérique des activités étrangères en Chine à partir du milieu du xixe siècle. À côté de la ville chinoise d'origine, des quartiers entiers, les « concessions », ont été placés de facto sous l'autorité de deux pays principalement : le Royaume-Uni et la France. Les réussites économique et commerciale de Shanghai ainsi que le parfum de liberté qui les entoure lui procurent, dès le début du xxe siècle, une influence de premier plan dans le pays, tout autant qu'une aura internationale. La prise du pouvoir par les communistes en 1949 conduit à la « normalisation » de la ville, qui, si elle se voit privée de sa singularité « culturelle », n'en conserve pas moins sa primauté économique.

L'après Tiananmen et la libéralisation économique qui l'accompagne amorcent le renouveau de Shanghai. Le lancement de la Nouvelle Zone de Pudong, en 1990, est comme la première pierre de la renaissance de la ville qui, s'appuyant sur sa position géographique stratégique à l'embouchure du Yangzi, bénéficie du dynamisme du vaste « arrière-pays ». Deux ans après les jeux Olympiques de Pékin, Shanghai a donné rendez-vous au monde pour l'Exposition universelle de 2010, qui consacre son avènement aux premiers rangs des métropoles mondiales.

Un site portuaire

Port de Shanghai, Chine

Port de Shanghai, Chine

La ville s'étend sur la rive gauche du Huangpu, rivière qui se jette dans l'estuaire du Yangzi distant de 18 kilomètres. Le Huangpu, émissaire du lac Taihu, est fortement remonté par la marée qui dépasse 3 mètres en vives eaux ; il atteint 700 mètres de large et ses fonds sont stables ; malheureusement les alluvions du Yangzi, d'une part ont édifié au confluent une barre dont l'exhaussement gêne l'entrée du chenal et, d'autre part, réduisent la profondeur du bras sud du fleuve : des dragages continuels sont donc nécessaires.

Mais la position de ce port de mer est exceptionnelle, car il est au débouché d'une admirable voie d'eau, qui draine sur une superficie de 1 900 000 kilomètres carrés les régions les plus peuplées et les plus riches de la Chine. Ainsi, Shanghai, par Wuhan et Chongqing, est-elle en contact, bien au-delà de son « arrière-pays », avec la province centrale du Sichuan. La mise en service du barrage des Trois Gorges, qui vise à relier l'intérieur chinois à Shanghai, va permettre à des bateaux de 10 000 tonnes de remonter le fleuve jusqu'à Chongqing. Par ailleurs, le delta du Yangzi occupe, au milieu de la façade maritime de la Chine, un site idéal pour le commerce avec le Nord ou le Sud, le Japon et l'ensemble du monde.

Des infrastructures de transport performantes étaient la condition de la réussite du développement économique. Les autorités locales s'y sont consacrées, par l'édification d'un réseau d'autoroutes et de voies ferrées assurant la liaison entre Shanghai et les autres métropoles chinoises, mais surtout par la construction, en aval du Yangzi, dans la Zone Nouvelle de Pudong, du port de Waigaoqiao : Shanghai est ainsi, en 2007, le deuxième port mondial du trafic de conteneurs avec 26 millions E.V.P. (équivalent vingt pieds) derrière Singapour ; la mise en service du port[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : docteur ès lettres, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative

Port de Shanghai, Chine

Port de Shanghai, Chine

Shanghai: quartier de Pudong

Shanghai: quartier de Pudong

Autres références

  • AGRICULTURE URBAINE

    • Écrit par Jean-Paul CHARVET, Xavier LAUREAU
    • 6 273 mots
    • 8 médias
    ...exploitations agricoles et horticoles qui profitent de la proximité d’un marché de plus de cinq millions de citadins. En Chine, dans l’aire métropolitaine de Shanghai, qui rassemble plus de 24 millions d’habitants, la gouvernance alimentaire et agricole est gérée au niveau de l’ensemble de la métropole par une...
  • CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

    • Écrit par Thierry SANJUAN
    • 9 801 mots
    • 5 médias
    ...les grandes villes à conserver dorénavant une bonne partie de leurs revenus et à se lancer ainsi dans de véritables politiques de restructuration. Ainsi Shanghai n'est plus défavorisée face aux villes du Sud, elle est même soutenue dans la capitale par des dirigeants qui lui ont été attachés dans leur carrière...
  • CHINOIS CINÉMA

    • Écrit par Régis BERGERON, Adrien GOMBEAUD, Charles TESSON
    • 6 369 mots
    • 1 média
    ...chinoises. Néanmoins, quelque trois cents films seront tournés en Chine avant 1931. L’industrie chinoise du film s’appuie alors sur treize centres urbains ; c’est à Shanghai qu’elle est le plus active : dès 1923, deux metteurs en scène y ont créé la société de production l’Étoile avec les fonds de Chinois...
  • CHINOISE CIVILISATION - Les arts

    • Écrit par Corinne DEBAINE-FRANCFORT, Daisy LION-GOLDSCHMIDT, Michel NURIDSANY, Madeleine PAUL-DAVID, Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, Pierre RYCKMANS, Alain THOTE
    • 54 368 mots
    • 37 médias
    ...territoire de l'art contemporain. Créée en 1996, la galerie Shanghart dirigée par un Suisse, Lorenz Helbling, participe à la foire de Bâle dès l'an 2000. En 2000 et en 2002, la biennale de Shanghai (créée en 1996) acquiert une audience internationale. Après, elle retombe à un niveau médiocre.

Voir aussi