SHANGHAI [CHANG-HAI]

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du temps des concessions à celui de la bourgeoisie chinoise

Shanghai, un des cinq ports « ouverts » aux étrangers dès le traité de 1842, est surtout au xixe siècle un centre commercial, avec sa façade fluviale (Bund), ses hangars (godowns), ses firmes étrangères (hong). Les concessions administrées par les Britanniques et les Français comptaient, vers 1900, une population d'environ 350 000 personnes, dont 7 000 étrangers, et l'agglomération totale environ un million d'habitants. Les concessions, gouvernées par la communauté des résidents étrangers sous le contrôle des consuls, échappaient presque complètement au gouvernement chinois. Aventuriers autochtones et étrangers, contrebandiers et pirates, trafiquants de toute sorte allaient et venaient, s'enrichissant ou se ruinant. Toute cette société interlope n'avait guère avec le reste de la Chine que des liens purement commerciaux ; l'hinterland du port représentait tout le bassin du Yangzi, y compris la majeure partie des districts producteurs de thé et de soie.

Au xxe siècle, la fonction commerciale reste fondamentale. Pour l'indice 100 en 1865, le trafic total du port est à 600 en 1915, à 3 500 en 1935 ; en 1937, c'était le huitième port mondial. Mais Shanghai est surtout devenu le principal centre industriel et financier de Chine. Le grand capitalisme anglais et japonais y est représenté par la Naigai Wata Kaisha (filatures de coton), la British and American Tobacco Co., la Hongkong and Shanghai Banking Corp., la firme Jardine and Matheson. Mais à ses côtés est apparue une grande bourgeoisie chinoise moderne, dans les secteurs de la navigation à vapeur, de la soie et du coton, du tabac, de l'imprimerie. Vers 1930, la ville déborde largement les noyaux primitifs des concessions avec les grands quartiers industriels de Jiabei, Yangshupu, Pudong, Hongkou.

Shanghai: quartier de Pudong

Photographie : Shanghai: quartier de Pudong

Le quartier des affaires de la nouvelle zone de Pudong à Shanghai, lancée en 1990. 

Crédits : Steven Yu/ Pixabay

Afficher

Shanghai se trouve ainsi être à la fois le principal centre de la bourgeoisie d'affaires chinoise, du prolétariat industriel (500 000 personnes vers 1925) et aussi de l'intelligentsia moderne, attirée par cette atmosphère nouvelle [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Chine : carte administrative

Chine : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Shanghai: quartier de Pudong

Shanghai: quartier de Pudong
Crédits : Steven Yu/ Pixabay

photographie

La concession britannique de Shanghai

La concession britannique de Shanghai
Crédits : Topical Press Agency/ Getty Images

photographie

Guerre sino-japonaise

Guerre sino-japonaise
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 8 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris, directeur d'études à l'École pratique des hautes études
  • : docteur ès lettres, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne

Classification

Autres références

«  SHANGHAI [ CHANG-HAI ]  » est également traité dans :

AGRICULTURE URBAINE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Xavier LAUREAU
  •  • 6 271 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Exemples de reconnexions de métropoles à leurs campagnes proches »  : […] Les initiatives sont nombreuses pour tenter de ressusciter, au moins ponctuellement et partiellement, le modèle de localisation des productions agricoles en fonction d’une ville-marché, établi par l’Allemand Johann Heinrich von Thünen (1783-1850) dans la première moitié du xix e  siècle, époque où les villes étaient souvent entourées de ceintures maraîchères . Ces initiatives reposent le plus souv […] Lire la suite

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 794 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'explosion urbaine »  : […] Le recensement de 2000 a révélé un taux d'urbanisation de 36 p. 100 pour l'ensemble de la Chine et il devrait atteindre 50 p. 100 dans les années 2010. Le processus d'urbanisation s'est donc accéléré et il a surtout pris des formes variées. Dans les années 1980, il a touché essentiellement les bourgs, les petites et moyennes villes chinoises. L'industrialisation rurale a entraîné une multiplicati […] Lire la suite

CHINOIS CINÉMA

  • Écrit par 
  • Régis BERGERON, 
  • Adrien GOMBEAUD, 
  • Charles TESSON
  •  • 6 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La difficile pénétration d’une industrie importée »  : […] Quel pays aurait pu être mieux préparé à recevoir le cinématographe que celui des « ombres chinoises » ? Aussi bien le désigne-t-on en Chine en forgeant le mot dianying , qui signifie « ombres électriques ». Le premier film projeté dans le pays l’est à Shanghai le 11 août 1896. Le grand port, ouvert à toutes les influences étrangères – élément déterminant –, n’est donc guère en retard sur Paris. L […] Lire la suite

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 374 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les années vidéo »  : […] Les années 1990 partagent leur dynamisme entre la performance, la vidéo naissante et la peinture dite « cynique » qui a la faveur des médias occidentaux. L'un des artistes les plus en vue, Yue Mijun (né en 1962) se représente – parfois en plusieurs exemplaires – dans toutes sortes de situations le crâne rasé avec un large sourire béat, même devant le peloton d'exécution. Zhou Chunya (né en 1955), […] Lire la suite

MÉTROPOLISATION

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 6 711 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Grands équipements et grands événements, la course à l’attractivité »  : […] La métropolisation est porteuse d’une certaine standardisation des politiques urbaines, avec les inévitables équipements de prestige signés par des architectes « mondiaux » : la ligne d’horizon ( sky line )   avec ses tours d’affaires ( corporate towers ), le gigantisme des centres commerciaux ( shopping malls , à l’instar des 800 000 mètres carrés du Dubaï Mall) favorisant l’émergence de pôles […] Lire la suite

PORTS MARITIMES

  • Écrit par 
  • Geoffroy CAUDE, 
  • Paul SCHERRER
  •  • 8 520 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les trafics conteneurs des ports du monde »  : […] Dans le domaine du conteneur, la prédominance des ports asiatiques est encore plus marquée que globalement, mais, certainement mieux répartie entre les divers pays asiatiques. Ainsi en 2006, les trois premiers ports mondiaux ont été Singapour (24,8 millions E.V.P.-M.E.V.P.), Hong Kong (23,5 M.E.V.P.) et Shanghai (21,7 M.E.V.P.). Ce dernier port a, en particulier, mis en service, à la fin de l'ann […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean CHESNEAUX, Jean DELVERT, « SHANGHAI [CHANG-HAI] », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/shanghai-chang-hai/