SCIENCES HUMAINES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les sciences sociales

Sous l'effet du développement industriel, le centre d'intérêt s'est déplacé. Pour l'auteur de Wilhelm Meister, la vocation pour le commerce et la gestion des affaires est digne d'être comparée à la vocation pour les lettres et les arts. La culture humaniste s'intéressait aux œuvres de l'esprit et aux formes d'expression ; les sciences sociales vont prendre en considération les activités humaines, leurs formes d'organisation, politiques ou économiques. Les conditions du comportement des hommes vivant en société peuvent être de différentes sortes : linguistiques, psychologiques, économiques, démographiques, idéologiques... ; mais, ce qui les réunit dans un même ensemble, c'est leur commune référence à l'activité des hommes qui est devenue objet d'investigation empirique dans la mesure même où l'intention (plus précisément l'action intentionnelle) ne suffit pas à en rendre compte.

La « notion de comportement »

Mais que veut-on dire quand on caractérise les sciences sociales comme des sciences du comportement ?

Le comportement est la manière d'agir, le genre de transformation qu'opère une chose dans un certain contexte. Ainsi un acide au contact d'un métal se « comporte » de telle ou telle manière. Peut être appelé « comportement » tout changement qui n'est pas seulement subi de manière accidentelle, mais qui est caractéristique des propriétés d'un agent ou de la structure interne d'un système sans être simplement subi de manière accidentelle. Il s'agit donc d'une catégorie plus large que l'action intentionnelle ou comportement dirigé vers un but. L'action pose à l'acteur un problème pratique de décision quant à la fin et aux moyens. C'est pourquoi le mot « action » appartient traditionnellement au vocabulaire de la morale et du droit. Pour souligner le contraste entre l'appréciation normative et la description positive, on a forgé l'expression « science des mœurs ou du comportement ». Tirant au lendemain de la Première Guerre mondial [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages



Médias de l’article

Maison des sciences de l'homme

Maison des sciences de l'homme
Crédits : C. Mouly

photographie

Claude Lévi-Strauss

Claude Lévi-Strauss
Crédits : Hulton Getty

photographie





Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCIENCES HUMAINES  » est également traité dans :

L'ARCHÉOLOGIE DU SAVOIR, Michel Foucault - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 075 mots
  •  • 1 média

L'explicitation de l'entreprise amorcée par Michel Foucault (1926-1984) avec l' Histoire de la folie à l'âge classique (1961), poursuivie dans Naissance de la clinique (1963) et plus précisément continuée par une « archéologie des sciences humaines », Les Mots et les choses (1966), est le principal objet de L'Archéologie du savoir (1969). Successivement professeur aux universités de Clermont-F […] Lire la suite

BRAUDEL FERNAND (1902-1985)

  • Écrit par 
  • Alberto TENENTI
  •  • 1 482 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le rayonnement institutionnel »  : […] Fernand Braudel préparait en même temps une double opération : l'une visant la collaboration scientifique internationale, l'autre l'enseignement de l'histoire aux candidats bacheliers. Avec la collaboration de Clemens Heller, il conçut une fondation autonome, mais étroitement liée à la VI e  section, apte à gérer le grand renouvellement en cours dans les sciences humaines. C'est ainsi qu'au cœur […] Lire la suite

COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 4 805 mots

Dans le chapitre « Une théorie mathématique de la communication »  : […] Pendant la Seconde Guerre mondiale, nombre d'équipes de recherches civiles se constituent aux États-Unis autour de thématiques précises. C'est ainsi qu'un groupe de chercheurs se rassemble au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) autour de Claude Shannon, un spécialiste des théories mathématiques de l'information, pour repenser la transmission télégraphique. Le télégraphe est en effet […] Lire la suite

COMTE AUGUSTE (1798-1857)

  • Écrit par 
  • Bernard GUILLEMAIN
  •  • 9 458 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La classification des sciences »  : […] L'évolution n'est pas terminée, ce qui supprimerait la question, et, d'ailleurs, elle s'opère de manière discontinue, les sciences accédant à l'état positif les unes après les autres. Cela détermine un plan, un ordre qui va donner naissance à une classification : « Les différentes branches de nos connaissances n'ont pas dû parcourir d'une vitesse égale les trois grandes phases de leur développemen […] Lire la suite

DILTHEY WILHELM (1833-1911)

  • Écrit par 
  • Sylvie MESURE
  •  • 1 221 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autonomiser les sciences humaines »  : […] L'enjeu était double : démarquer sciences historiques et philosophie de l' histoire ; isoler les sciences historiques des sciences physiques, en dégageant leurs principes propres. Selon son second axe, épistémologiquement le plus important, l'entreprise (que poursuivra notamment G. Simmel) vise à établir l'autonomie de ces sciences de la réalité sociale, culturelle et politique qui rassemble l' hi […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gilles Gaston GRANGER
  •  • 13 082 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sciences de la nature, sciences de l'homme »  : […] L'opposition des sciences de la nature aux sciences de l'homme constitue sans doute un autre leitmotiv épistémologique tout aussi actuel. Depuis que s'est constitué le projet scientifique que nous avons brièvement décrit, son application aux faits humains pose assurément des problèmes qu'il convient d'évoquer. En premier lieu, la question du caractère pratique de toute connaissance des faits huma […] Lire la suite

ÉPISTÉMOLOGIE DES SCIENCES SOCIALES (dir. J.-M. Berthelot) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis AFFERGAN
  •  • 918 mots

Voici un livre collectif (Presses universitaires de France, 2001) dont la hauteur des vues développées, la qualité de l'information et l'organisation de l'argumentation peuvent intéresser un vaste public. S'il faut souligner l'opportunité de sa parution, c'est en raison du moment crucial traversé par les sciences sociales qui s'interrogent sur la validité de leurs procédures et la légitimité des m […] Lire la suite

FREUD SIGMUND (1856-1939)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER, 
  • Marthe ROBERT
  •  • 16 134 mots
  •  • 2 médias

Sigmund Freud est l'un des savants qui ont le plus marqué la pensée du xx e siècle. Parti d'une recherche sur l'étiologie des névroses, il a créé une œuvre qui déborde largement le domaine de la pathologie pour couvrir de nombreux secteurs du savoir, en particulier ceux qu'on groupe aujourd'hui sous le nom de sciences humaines. La théorie freudienne s'applique à l'homme normal comme au sujet mal […] Lire la suite

GÉOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Dominique CROZAT, 
  • Jean DRESCH, 
  • Pierre GEORGE, 
  • Philippe PINCHEMEL, 
  • Céline ROZENBLAT, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 20 424 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des thèmes nouveaux et des méthodes nouvelles plus qu'une « nouvelle géographie » »  : […] Quant à l'objet, il n'échappe pas non plus à une sélection subjective et circonstancielle des problèmes. Et c'est ici que reparaît la question « À quoi sert la géographie ? », ce qui revient à se demander ce que les géographes peuvent désirer connaître et ce que le public ou les collectivités publiques attendent d'eux, en dehors d'une image globale aussi fidèle que possible des états et des deveni […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 097 mots

L 'histoire comme justification de la politique, comme caution de la mémoire des groupes, l'histoire redécouverte par les autres sciences humaines et sociales sont autant de signes qui témoignent de l'actualité du travail des héritiers d'Hérodote. Les articles qui suivent entendent montrer l'état de la discipline aujourd'hui. À l'heure du règne de l'expertise et de l'interdisciplinarité, il import […] Lire la suite

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Les usages sociaux de l'histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 3 820 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Diffusion de la littérature historique et démultiplication des usages »  : […] Ces usages de l'histoire sont inséparables du statut très singulier de la discipline parmi les sciences humaines ; en dépit de la captation de nombreuses démarches des disciplines voisines, la structure narrative de ses versions vulgarisées et son faible recours à une terminologie technique expliquent sa très large diffusion par rapport aux autres sciences humaines. L'histoire est la seule des sc […] Lire la suite

HISTOIRE GLOBALE

  • Écrit par 
  • Pierre-Yves SAUNIER
  •  • 5 954 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Filiations »  : […] Entre le début des années 1980 et la fin des années 1990, avec des décalages temporels et sémantiques selon les régions du monde, la notion de « mondialisation » devient un de ces termes qui marquent une époque. Depuis plusieurs décennies, le mot et l’idée servaient occasionnellement à qualifier des processus d’interdépendance entre pays, notamment au regard des structures politiques, de l’activi […] Lire la suite

HISTORICITÉ

  • Écrit par 
  • Hans Georg GADAMER
  •  • 6 441 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le problème des sciences humaines »  : […] L'ontologie grecque de la substance dominait encore très fortement la dialectique de l'idéalisme allemand et son concept du savoir absolu ; c'est ce qui apparut tout particulièrement dans le fait que même la critique de l'école historique contre le panlogisme spéculatif de Hegel ne put se soustraire entièrement à cette domination. Sans doute Dilthey a-t-il affirmé qu'il importait de caractériser l […] Lire la suite

HOMME - La réalité humaine

  • Écrit par 
  • Alphonse DE WAELHENS
  •  • 14 321 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La mort de l'homme »  : […] Ces perspectives, il s'en faut, ne sont pas les seules vers lesquelles s'orientent la philosophie et l'anthropologie actuelles. Si, comme on a essayé de le montrer, elles veulent fournir quelque réponse aux apories qui sont nées, pour l'homme, de l'univers et de la pensée de la science, si elles y ont réussi, mais en opérant une mutation radicale de la notion de sujet et de monde, il n'empêche, po […] Lire la suite

INTUITION

  • Écrit par 
  • Noël MOULOUD
  •  • 6 568 mots

Dans le chapitre « Intuition et signalement dans les sciences du réel »  : […] Les sciences de la nature, qui se sont mises d'emblée sous le signe de l'expérience et des codages expérimentaux, récusaient par méthode les assurances intuitives. Mais cette tendance a été renforcée par l'échec des explications intuitives, utilisant des schémas géométriques ou mécaniques, qui n'ont pu accompagner les progrès de l'analyse. On admet que, dans une physique qui repose sur la reconstr […] Lire la suite

LANGAGE PHILOSOPHIES DU

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI, 
  • Paul RICŒUR
  •  • 23 532 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Linguistique et sciences humaines »  : […] La relation de la linguistique à une science des signes qui l'englobe fait apparaître un ordre de dépendance plus vaste ; la sémiologie ou sémiotique a toujours été considérée comme une des sciences sociales, voire comme une des branches de la sociologie. Comme le dit Jakobson (chap. « Linguistique », in Sciences sociales , U.N.E.S.C.O., La Haye, 1970), « si, en allant du particulier au général, […] Lire la suite

LA SAGA DES INTELLECTUELS FRANÇAIS (F. Dosse) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 938 mots

Par-delà les itinéraires personnels qui y sont évoqués, la vaste Saga des intellectuels français (Gallimard, 2018) de François Dosse raconte comment on pensait et on se disputait au xx e  siècle. Tout au long de deux forts volumes ( À   l’épreuve de l’histoire 1944-1968 et L’ A venir en miettes 1968-1989 ), il fait défiler un bon demi-siècle de passions dévorantes, de polémiques énormes autour […] Lire la suite

LES MOTS ET LES CHOSES (M. Foucault)

  • Écrit par 
  • Frédéric GROS
  •  • 789 mots

Les Mots et les C hoses. Une archéologie des sciences humaines paraît en 1966, la même année que les É crits de Jacques Lacan, Critique et V érité de Roland Barthes ou Théorie de la littérature de Tzvetan Todorov. Ce livre s’inscrit dans un paysage intellectuel dense et cohérent, celui du structuralisme : derrière l’évidence du sens des paroles ou des actes, le projet est de retrouver, comme co […] Lire la suite

LEWIN KURT (1890-1947)

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 2 089 mots

Le mouvement des sciences humaines dans les premières années du xx e  siècle se laisse caractériser par un conflit méthodologique opposant à des procédures expérimentales, sommairement élaborées sur le modèle des sciences de la nature, l'exigence d'une compréhension interne de phénomènes significatifs. Phénoménologie et psychanalyse, en dépit de leurs divergences radicales d'intérêt, s'accordent, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-11 décembre 2003 • Haïti • Montée de la contestation.

Le 5, la milice armée des « chimères », au service du régime, pénètre dans la faculté des sciences humaines de Port-au-Prince et s'en prend violemment aux étudiants qui manifestent contre le président Jean-Bertrand Aristide. Les mouvements de rue contre le régime, qui agitent les villes du nord [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Edmond ORTIGUES, « SCIENCES HUMAINES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-humaines/