SANGÉcoulement

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Trop souvent, des résultats bien établis en mécanique des fluides classique ont été appliqués à l'hémodynamique, sans même s'assurer de la validité des hypothèses de départ. Il faut, en effet, tenir compte de trois données particulières à l'écoulement du sang : d'abord la nature du fluide, qui est une suspension concentrée de cellules possédant des propriétés mécaniques complexes (viscoélasticité des membranes, grandes déformations) et susceptibles d'interactions fortes entre elles ; ensuite les caractéristiques des vaisseaux ; enfin la nature essentiellement non stationnaire des écoulements.

Mais, en dehors des caractéristiques du fluide, des parois et de la nature des écoulements, il faut prendre en compte aussi les facteurs physico-chimiques : phénomènes d'échanges, tant au sein du fluide qu'au niveau des parois vasculaires (ces phénomènes sont particulièrement accentués par le caractère non stationnaire des écoulements), existence « in vivo » de mécanismes de contrôle et des régulations physiologiques complexes.

Tout cela peut conduire à des écoulements dont la structure est essentiellement différente de celle des fluides classiques (zones stagnantes au niveau des bifurcations vasculaires, inhomogénéité du milieu, etc.).

Rappel des principales définitions en rhéologie

La rhéologie est la science qui étudie la déformation et l'écoulement des corps sous l'influence de contraintes qui leur sont appliquées. Il est bon de rappeler la signification de quelques termes couramment employés en rhéologie. On appelle sollicitation la force qui s'exerce sur un corps ; les contraintes sont les forces (F) s'exerçant sur un élément de surface ds rapporté à l'air de cet élément de surface (τ=F/ds) ; on nomme contrainte tangentielle (shear stress...) la projection de la contrainte appliquée à un élément de surface sur le plan de cet élément de surface ; la contrainte normale est la projection de la contrainte appliquée à un élément de surface sur la normale de cet élément ; le terme de déformation

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-François STOLTZ, « SANG - Écoulement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-ecoulement/