ANÉMIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Anémie microcytaire

Anémie microcytaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Anémie microcytaire normo- ou hypersidérémique

Anémie microcytaire normo- ou hypersidérémique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Anémie normochrome non microcytaire régénérative

Anémie normochrome non microcytaire régénérative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Anémie normochrome macrocytaire arégénérative

Anémie normochrome macrocytaire arégénérative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


L'anémie est souvent identifiée à la pâleur. Cette notion populaire correspond à une donnée physiologique : les globules rouges contiennent un pigment de coloration rouge, l'hémoglobine. Ce pigment, rouge comme la couleur du sang qui s'écoule d'une blessure, participe à la coloration des téguments. Cette coloration dépend donc de la concentration en hémoglobine dans le sang. Il a paru longtemps logique d'identifier cette concentration en hémoglobine dans le sang au nombre des globules rouges. En fait, le nombre des globules rouges et la concentration en hémoglobine n'évoluent pas toujours de façon parallèle. On peut, en effet, avoir un nombre de globules rouges normal mais dont la taille est anormalement petite. La quantité d'hémoglobine contenue dans le sang sera donc insuffisante chez un sujet présentant cette particularité. C'est sur la teneur en hémoglobine du sang que l'on doit définir l'existence ou non d'une anémie. C'est d'autant plus indispensable que la fonction de transport des gaz de la respiration – transport de l'oxygène des poumons vers les tissus et, subsidiairement, du gaz carbonique des tissus vers les poumons – est due principalement aux propriétés biochimiques de l'hémoglobine et non à celles des globules rouges eux-mêmes.

En outre, l'identification à l'anémie de la pâleur cutanée est excessive. En effet, la couleur de la peau peut être pâle sans que la teneur en hémoglobine soit basse. C'est en particulier le cas s'il y a une diminution de la distribution des globules rouges au niveau des téguments lors de la vasoconstriction. De surcroît, il peut y avoir anémie sans qu'il y ait pâleur. C'est le cas si la baisse du taux d'hémoglobine est biologiquement significative mais quantitativement modérée. L'œil n'est en effet capable que de déceler des diminutions importantes du taux d'hémoglobine. À l'inverse, une vascularisation importante des téguments du visage peut masquer l'existence d'une anémie.

L'histoire des anémies es [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, chef de service hématologie adultes, hôpital Necker-Enfants malades, Paris

Classification


Autres références

«  ANÉMIES  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Économie et politique alimentaires) - Malnutrition dans le monde

  • Écrit par 
  • Laurence ROUDART
  •  • 7 247 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les carences en micronutriments »  : […] Pour le bon état physique et mental d’un être humain, dix-neuf micronutriments (vitamines ou éléments minéraux) sont nécessaires. Les carences en micronutriments affectent plus de 2 milliards de personnes, soit un tiers de la population mondiale. Comme ces carences n’induisent pas, ou induisent peu, de symptômes visibles, on parle à leur propos de « faim cachée ». Pour autant, elles ont de graves […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-economie-et-politique-alimentaires-malnutrition-dans-le-monde/#i_4517

ANKYLOSTOMOSE

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 612 mots

Parasitose intestinale due à deux espèces très voisines de vers ronds (nématodes) : Ancylostoma duodenale et Necator americanus . Elle est très répandue sous les tropiques, où elle prend un aspect endémique (600 millions de sujets parasités, en 1962, d'après l'O.M.S.) ; dans les zones tempérées, il en existe de petits foyers dans des microclimats favora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ankylostomose/#i_4517

FAVISME

  • Écrit par 
  • Marie-Christine STÉRIN
  •  • 124 mots

Favisme est l'ancien nom du déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase, une enzyme du sang, entraînant la destruction des globules rouges. L'intoxication est provoquée (chez les sujets génétiquement prédisposés) par l'ingestion de fèves ou l'inhalation du pollen de cette plante. Dans les heures qui suivent apparaît brusquement un syndrome d'anémie fébrile aiguë avec ictère et hémoglobinurie fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/favisme/#i_4517

FER - Rôle biologique du fer

  • Écrit par 
  • Carole BEAUMONT
  •  • 4 717 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Rôle de l'hepcidine dans l'anémie des états inflammatoires »  : […] Enfin, l'hepcidine semble être impliquée dans les anémies des états inflammatoires. En effet, au cours des états inflammatoires et infectieux, il apparaît une anémie, généralement modérée, d'origine multifactorielle. Elle est due, entre autres, à un déficit en « fer fonctionnel », qui traduit une rétention anormale du fer dans les macrophages, dont l'hepcidine semble en grande partie responsable. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fer-role-biologique-du-fer/#i_4517

HÉMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jean BERNARD, 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 8 445 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance de la pathologie moléculaire »  : […] On a longtemps cru que les globules rouges ne contenaient qu'une seule hémoglobine. Mais les recherches modernes ont montré la pluralité de cette substance. De très graves anémies héréditaires, raciales ou familiales, qui atteignent des millions d'hommes en Afrique, en Asie, en Amérique, en Europe méditerranéenne sont dues à la présence d'hémoglobines anormales. Dans la structure de chaque hémogl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hematologie/#i_4517

HÉMOCLASIQUE CRISE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 72 mots

La crise hémoclasique, quelle qu'en soit la cause, traduit une destruction massive et brutale des globules rouges (hémolyse). Son intensité dépend de l'importance du désordre sanguin. Elle associe un tableau d'anémie aiguë, de la fièvre, une hémoglobinurie fréquente, auxquels s'ajoute rapidement un ictère. Ce tableau va s'atténuer en quelques jours, spontanément ou sous l'effet du traitement. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-hemoclasique/#i_4517

HÉMOGLOBINOPATHIES

  • Écrit par 
  • Michel COHEN-SOLAL, 
  • Jean-Claude DREYFUS
  •  • 3 864 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hémoglobines instables »  : […] Un certain nombre d'hémoglobines ont une molécule instable qui ne leur permet qu'une très courte survie dans l'hématie. Dans les globules rouges, on observe des inclusions (corps de Heinz) qui correspondent à l'hémoglobine précipitée in situ. Ces hémoglobines provoquent des anémies hémolytiques à l'état hétérozygote (car les globules rouges sont rendus fragiles par les précipités qu'ils contienn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinopathies/#i_4517

HÉMOGLOBINURIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 184 mots

Symptôme qui peut accompagner toute hémolyse importante (destruction brutale de globules rouges). Dans ce cas, en effet, l'hémoglobine libre passe dans le sérum (hémoglobinémie) et, dès que la capacité de fixation des protéines sériques est débordée, le pigment apparaît dans les urines, d'où la teinte variant du rouge clair au noir que présentent celles-ci. L'hémoglobinurie est identifiée par des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemoglobinurie/#i_4517

HÉMOLYSE & SYNDROMES HÉMOLYTIQUES

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 244 mots

L'hémolyse est la lyse des hématies du sang circulant ; elle doit être notable pour entraîner des manifestations cliniques dont l'intensité sera parallèle à la quantité de cellules sanguines détruites : anémie avec toutes ses manifestations, ictère à bilirubine libre, hémoglobinurie en cas de lyse massive. Secondairement apparaîtra la régénération globulaire : élévation des réticulocytes du sang c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemolyse-et-syndromes-hemolytiques/#i_4517

INSUFFISANCE MÉDULLAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent DEGOS
  •  • 1 249 mots

On définit les insuffisances médullaires par un défaut de production des cellules matures myéloïdes qui doivent circuler dans le sang. Cela implique une double conséquence, d'une part un déficit en cellules sanguines provenant de la moelle (globules rouges, polynucléaires et plaquettes), et d'autre part l'absence de signe de régénération, notamment l'absence de réticulocytes (cellules correspondan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insuffisance-medullaire/#i_4517

LEUCÉMIES

  • Écrit par 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 5 011 mots

Dans le chapitre «  Principales variétés de leucémies. »  : […] Le caractère aigu ou chronique des leucémies conditionne leur mode de présentation, leur évolution et les traitements qui sont appliqués. Schématiquement, les leucémies chroniques, qui n'entravent pas pendant de longues périodes la production des cellules du sang normal, ont un mode d'installation progressif, et souvent longtemps à bas bruit, de telle sorte qu'il est fréquent de les découvrir en p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leucemies/#i_4517

MALADIES MOLÉCULAIRES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DREYFUS, 
  • Fanny SCHAPIRA
  •  • 6 771 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Anémie hémolytique par déficience en G-6-PD »  : […] Enzyme du métabolisme du glucose dans les globules rouges, la G-6-PD a été découverte par O. Warburg en 1931. Elle permet la transformation du glucose-6-phosphate en 6-phosphogluconate avec réduction concomitante de la coenzyme nicotinamide-adénine-dinucléotide-phosphate (NADP). Mais c'est seulement en 1957 que fut publiée l'observation fondamentale démontrant le déficit enzymatique, permettant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-moleculaires/#i_4517

MURPHY WILLIAM PARRY (1892-1987)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 99 mots

Médecin hématologiste américain, né en 1892 à Stoughton (Wisconsin), professeur de médecine à l'université de Harvard, Murphy est connu pour ses travaux sur les anémies, en particulier l'anémie pernicieuse et son traitement oral à base d'extraits de foie cru dont l'activité thérapeutique devait être expliquée en 1948 par la présence de la fragile vitamine B12 dans le tissu hépatique. Cette découve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/william-parry-murphy/#i_4517

NAISSANCE - Grossesse

  • Écrit par 
  • Yves MALINAS
  • , Universalis
  •  • 5 248 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Incompatibilités et anémies »  : […] L' incompatibilité de groupes sanguins est constante si l'on envisage la multitude des groupes connus, mais les accidents d'incompatibilité sont absolument exceptionnels, sauf dans le groupe Rh. 13 p. 100 de la population est théoriquement exposée puisque 13 p. 100 des couples unissent une femme Rh et d'un homme Rh + . Néa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-grossesse/#i_4517

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Carences minérales »  : […] Les carences minérales concernent essentiellement les nombreux métaux à fonction structurale (calcium) et à fonction métabolique comme le fer et les oligo-éléments, mais aussi l'iode et le fluor. Les plus à craindre sont les carences en fer (anémies), en zinc, et en magnésium. La carence en iode est révélée physiquement par le goitre, hypertrophie compensatrice de la glande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_4517

OLIGOÉLÉMENTS

  • Écrit par 
  • Jean LAVOLLAY
  •  • 3 577 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Maladies de carence »  : […] Dans la nutrition des plantes, les oligoéléments indispensables peuvent, au même titre que les autres éléments indispensables, se comporter en facteurs limitants . L'absence ou l'insuffisance d'un oligoélément se traduit par un défaut de croissance ou de développement qui peut s'accompagner de symptômes spécifiques de carence lorsque celle-ci est provoquée à l'état pur sur un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oligoelements/#i_4517

PHARYNX

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  • , Universalis
  •  • 5 692 mots

Dans le chapitre « Les lésions infectieuses »  : […] L' œsophagite aiguë , souvent d'origine grippale, se caractérise par une douleur à la déglutition. La radiographie est normale et l'endoscopie n'est pas à envisager, l'œsophagite guérissant sans séquelles. L' œsophagite phlegmoneuse ou ulcéronécrotique, plus grave, qui complique également la forme grave des maladies infectieuses, peut être plus sévère e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharynx/#i_4517

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Splénomégalies »  : […] Les maladies qui affectent la rate sont très nombreuses et se traduisent habituellement par une splénomégalie, parfois par la disparition fonctionnelle ou anatomique de la rate. La rate n'est normalement pas palpable. La palpation de cet organe signe une splénomégalie. La rate peut être atteinte au cours d'une maladie générale sans être obligatoirement augmentée de volume. Le diagnostic d'une spl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_4517

TRANSFUSION SANGUINE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  •  • 2 450 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transfusion proprement dite »  : […] Il est important de vérifier le groupe sanguin du malade, ainsi que celui du sang à transfuser. Une réaction de compatibilité entre le sang à injecter et le sang du receveur est particulièrement nécessaire lorsque ce dernier a pu s'être immunisé lors de transfusions précédentes. De toute façon, il est recommandé de pratiquer une ultime vérification des groupes sanguins au chevet du malade, pour é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfusion-sanguine/#i_4517

VITAMINES

  • Écrit par 
  • Marc PASCAUD
  •  • 4 765 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Acide folique »  : […] L' acide folique, de source essentiellement végétale (feuilles), intervient dans le métabolisme en relation parfois avec la vitamine B 12 . Ses interventions, qui concernent notamment la biosynthèse des acides nucléiques, l'initiation de la synthèse protéique, sont extrêmement importantes pour la multiplication cellulaire. D'où, comme principal symptôme de carence, une anémie mégaloblastique. D'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitamines/#i_4517

WHIPPLE GEORGE HOYT (1878-1976)

  • Écrit par 
  • Samya OTHMAN
  •  • 198 mots

Physiologiste américain, né en 1878 à Ashland (New Hampshire), mort en 1976 à Rochester (New York). Médecin diplômé de l'université Johns Hopkins (1905), Whipple est professeur de physiologie à l'université médicale de Californie, San Francisco (1914), puis à Rochester (1921-1953). Ses travaux scientifiques portent principalement sur la physiopathologie du foie et plus particulièrement sur les méc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-hoyt-whipple/#i_4517

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno VARET, « ANÉMIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anemies/