+" />

ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est en 1922 que Van Slyke pose les premiers principes de l'équilibre acido-basique, en reprenant la définition du pH fournie en 1909 par Sœrensen (logarithme de l'inverse de la concentration en ions hydrogène). Il montre la constance de ce pH dans le milieu intérieur. Seules de faibles variations sont compatibles avec la vie ; les limites extrêmes enregistrées chez l'homme atteignent 6,90 et 7,80, alors que le pH sanguin normal mesuré à 38 0C est de 7,39 ± 0,015. La constance de ce pH concerne non seulement le sang, mais également les autres humeurs (lymphe, liquide céphalorachidien, etc.) et le contenu cellulaire. Cependant le sang, par son accessibilité immédiate, reste le meilleur reflet du pH du milieu intérieur.

Van Slyke a défini la réserve alcaline comme la quantité de gaz carbonique en centimètres cubes libérée par 100 millilitres de plasma en présence d'un acide fort. Cette valeur, si souvent utilisée, a été abandonnée au profit de la notion plus précise de gaz carbonique total, qui est maintenant préférée.

L.-J. Henderson et Hasselbach fournirent des données théoriques en établissant l'équation de l'équilibre acido-basique. Puis les données s'accumulèrent : découverte de l'anhydrase carbonique par Roughton, Meldrum, Stady, O'Brien, et mise en évidence de son rôle dans le transport du gaz carbonique par Keilin et Mann ; description de l'effet de migration ionique au niveau des globules rouges par Hamburger. Après une phase de mise en ordre des notions éparses (schémas physiopathologiques de Davenport et Astrup), c'est l'étape moderne, essentielle, riche de promesses : la mesure des pH intracellulaires mise au point par Waddel et Butler en 1959.

L'étude de l'équilibre acido-basique comporte plusieurs centres d'intérêt : établissement du bilan entrées-sorties des ions hydrogène H+, mise en évidence des systèmes permettant d'amortir de faibles variations de ce bilan, rôle des mécanismes physiologiques qui complètent l'action de ces systèmes, et enfin schématisation des [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : professeur de biochimie à l'université René-Descartes, chef de service à l'hôpital Necker, Paris

Classification


Autres références

«  ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE  » est également traité dans :

DIABÈTE

  • Écrit par 
  • Éric RENARD
  •  • 8 158 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Diabète de type 1 »  : […] Le diabète de type 1 se révèle le plus souvent sur un mode aigu. Il affecte surtout l'enfant et l'adulte de moins de quarante ans. Le syndrome cardinal typique comprend l'apparition d'une polyurie diurne et nocturne associée à une soif intense, chiffrée à plusieurs litres par vingt-quatre heures. Une polyphagie avec un attrait pour les sucres est souvent notée. Paradoxalement, un amaigrissement r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diabete/#i_26272

KALIÉMIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 762 mots

Concentration du cation potassium (K + ) dans le plasma, exprimée en milliéquivalent par litre (mEq/l). La mesure par photométrie de flamme est soumise à des causes d'erreurs nombreuses, la plus fréquente étant la lyse des hématies, riches en potassium, qui donne de fausses hyperkaliémies. Une prise d'aliments glucidiques récente peut faire baisser la kaliémie jusqu'à 0,5 mEq/l. Lors de la prise […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaliemie/#i_26272

MILIEU, écologie

  • Écrit par 
  • Cesare F. SACCHI
  •  • 7 840 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le pH »  : […] L' acidité du milieu, en elle-même, est moins un vrai facteur écologique qu'un indicateur, un révélateur des processus physico-chimiques qui se déroulent dans l'eau et dans le sol. Il en est de même pour le potentiel d'oxydo-réduction (Eh), qui mesure en pratique le degré d'oxydation du milieu. Les organismes dits basophiles , comme plusieurs plantes (végétaux « calcicoles »), quelques animaux ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-ecologie/#i_26272

MILIEU INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Jean-Paul TRUCHOT
  •  • 3 947 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  L'équilibre acido-basique et le pH du milieu intérieur »  : […] Le milieu intérieur est le lieu de transit de nombreux déchets acides ou basiques du métabolisme cellulaire : dioxyde de carbone, acides minéraux et organiques. Les liquides extracellulaires de tous les animaux ont une réaction légèrement alcaline et leur acidification (ou leur alcalinisation) excessive est incompatible avec la vie. Une des régulations les plus classiques du milieu intérieur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milieu-interieur/#i_26272

REIN

  • Écrit par 
  • Paul JUNGERS
  •  • 15 497 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Excrétion des ions hydrogènes (H+) : rôle du rein dans l'équilibre acidobasique »  : […] Le rein est chargé d'éliminer la production quotidienne d'ions H + provenant du métabolisme, production qui est voisine de 1 mEq./kg de poids corporel, soit 70 mEq./j chez l'adulte. Ainsi, l'organisme se trouve protégé contre la menace constante d'acidose, qui ne serait que temporairement palliée par l'existence de substances tampons telles que les bicarbonates. Le rein contrôle la concentration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rein/#i_26272

RESPIRATION

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS, 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 370 mots

Dans le chapitre « Équilibre acido-basique »  : […] La différence considérable du besoin de convection chez les animaux aquatiques et chez les animaux aériens s'accompagne d'une différence très marquée des pressions partielles de gaz carbonique ( p CO2 ), mesurées dans l'eau ou l'air expirés et dans le sang de ces deux groupes d'animaux. Le dioxyde de carbone, en effet, est très soluble dans l'eau, si bien que la valeur de p CO2 , dans l'eau expiré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiration/#i_26272

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Stimulus pH »  : […] Toute injection d'acide à un animal ou toute production d'acides dans des conditions pathologiques (acidose) telles que coma diabétique, insuffisance rénale, entraîne une hyperventilation. Inversement, un excès de base, ou alcalose, déclenche une hypoventilation. Les chémorécepteurs artériels et centraux sont responsables de ces variations. Le résultat de cette action se comprend mieux lorsque l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_26272

TAMPONS SYSTÈMES

  • Écrit par 
  • Bernard CARTON
  •  • 191 mots

Mélange de solutions dont le pH ne varie pratiquement pas si on lui ajoute de petites quantités d'acide ou de base, ou si on le dilue. On obtient une solution tampon en mélangeant un acide faible et l'un de ses sels de base forte (exemple du mélange acide acétique-acétate de sodium), ou une base faible et l'un de ses sels d'acide fort (ammoniaque-chlorure d'ammonium). Dans la pratique, il est impo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systemes-tampons/#i_26272

VIE ANIMALE DANS L'AIR ET DANS L'EAU

  • Écrit par 
  • Pierre DEJOURS
  •  • 3 754 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Équilibre acide-base du milieu intérieur »  : […] La différence notable des tensions de dioxyde de carbone chez les animaux aquatiques et les animaux aériens a d'importantes répercussions sur l'équilibre acide-base dans le sang de ces deux catégories d'animaux. À un certain équilibre acide-base correspond une certaine concentration de l'ion hydrogène (proton H + ) ; cette concentration est exprimée par la notation pH, définie comme le logarithm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/animal-vie-dans-l-eau-et-dans-l-air/#i_26272

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre KAMOUN, « ACIDO-BASIQUE ÉQUILIBRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibre-acido-basique/