CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Catherine II de Russie (1729-1796)

Catherine II de Russie (1729-1796)
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Russie, XVIIIe siècle

Russie, XVIIIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Il est difficile d'imaginer personnage plus divers et, en apparence, contradictoire que celui de Catherine II. Romanesque autant que réaliste, exemple de « desposte éclairé » pour les uns, de tyran pour les autres, cette souveraine sut allier mieux que personne grandeur et petitesse. Tenue par ses contemporains pour « l'une des meilleures têtes d'Europe » (Diderot), elle se consacra passionnément, comme elle disait, à son « métier » d'impératrice et méritera d'être appelée, en dépit de tout, « la sentinelle qu'on ne relève jamais ». De fait, peu de monarques travaillèrent davantage à la grandeur de leur pays que cette princesse, étrangère – par le sang et la culture – à sa patrie d'adoption.

Catherine II de Russie (1729-1796)

Catherine II de Russie (1729-1796)

Photographie

Fedor Rokotov (1735 ?-1808), Catherine II la Grande, impératrice de Russie, 1770. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

La marche au pouvoir

Le mariage de la petite princesse allemande

Rien ne semblait prédestiner la princesse Sophie Augusta Frédérique d'Anhalt-Zerbst, née à Stettin le 2 mai 1729, au trône impérial de Russie. Fille du prince Chrétien-Auguste et de Jeanne de Holstein-Gottorp (autre petite principauté prussienne), dont elle paraît avoir hérité l'intelligence et la vitalité, la future Catherine II n'avait connu à Stettin, dont son père était gouverneur, qu'une enfance monotone et effacée. Divers précepteurs huguenots, une gouvernante également française, quelques voyages à Berlin, à Hambourg ou chez son grand-oncle de Brunswick : à cela se résumait son éducation de petite princesse allemande, que tout paraissait vouer à la même besogneuse obscurité que ses ancêtres.

C'était compter sans la fille de Pierre le Grand, Élisabeth, qui, à peine sur le trône, venait de rappeler en Russie (1742) le grand-duc Pierre, un orphelin de quatorze ans, son neveu, fils du duc de Holstein et de sa sœur Anne. Désireuse de marier ce dernier descendant de Pierre le Grand, à qui elle destinait sa succession, l'impératrice Élisabeth fixait bientôt son choix sur sa lointaine parente, Sophie Augusta, qui, dès janvier 1744, arrivait dans sa patrie d'adoption qu'elle ne devait plus jamais quitter.

Aussitôt convertie à l'orthodoxie et rebaptisée Catherine Alexeïevna, elle épousait l'année suivante (21 août 1745) [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796)  » est également traité dans :

CATHERINE II (impératrice de Russie)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 225 mots
  •  • 1 média

Épouse de Pierre III, qu'elle allait rapidement détrôner à la suite d'un coup d'État militaire, en juillet 1762, Catherine II laissa à sa mort, en 1796, le souvenir du plus glorieux règne en Russie depuis celui de Pierre Ier le Grand, le grand-père de Pierre III. Elle a unifié l'Empire d'un point de vue législatif et administratif et codifié les privilèges. Elle a considérab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-ii/#i_9340

BAJENOV VASSILI (1737-1799)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 663 mots

Vassili Ivanovitch Bajenov est l'une des figures les plus intéressantes de l'architecture russe du xviii e  siècle. Esprit puissant, original et mystique, il fut aussi fécond dans ses projets que malchanceux dans ses réalisations. Bajenov est né à Moscou d'un père prêtre. Ses études au gymnase de l'Université alternèrent avec des travaux pratiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-bajenov/#i_9340

CAMERON CHARLES (vers 1740-1812)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 937 mots

La biographie de l'architecte écossais Charles Cameron à longtemps posé des problèmes jusqu'à ce que des recherches récentes, notamment celles de Dimitri Shvidkovsky ( The Empress and the Architect , New Haven-Londres, Yale University Press, 1996) fassent le point sur cette question. Charles Cameron est né vers 1740. Son père, Walter Cameron, était entrepreneur en bâtiment à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-cameron/#i_9340

DESPOTISME ÉCLAIRÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques CHEVALLIER
  •  • 4 472 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De Catherine II à Joseph II »  : […] Sur le modèle frédéricien, fascinant mais inimitable, tout un lot de gouvernants plus ou moins éclairés, plus ou moins despotes se sont efforcés de marquer leur passage au pouvoir. Catherine II de Russie, la Grande Catherine, la « Sémiramis du Nord », qui règne de 1762 à 1796, émerge, bien entendu, de ce lot. Mais l'histoire retient ensuite, à côté de l'empereur d'Autriche Joseph II, Gustave III […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/despotisme-eclaire/#i_9340

DESPOTISME ÉCLAIRÉ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 151 mots

1740 Avènement de Frédéric II de Prusse. 1750-1753 Séjour de Voltaire à la cour de Potsdam. 1752 Testament politique de Frédéric II : les principes du despotisme éclairé. 1762 Avènement de Catherine II de Russie. 1767 Échec de la réunion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/despotisme-eclaire-reperes-chronologiques/#i_9340

DISPARITION DE LA POLOGNE

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 215 mots

En 1795, conséquence tout autant de la voracité de ses voisins que d'un siècle d'affaiblissement politique et économique, la Pologne disparaissait. Dès 1772, la Russie de Catherine II l'avait envahie et avait procédé à un premier partage du pays avec ses alliés autrichien et prussien. La Pologne était alors passée de 733 000 à 522 000 km 2 , perdant 4 500 000 habitants sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/disparition-de-la-pologne/#i_9340

ERMITAGE MUSÉE DE L', Saint-Pétersbourg

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 468 mots
  •  • 4 médias

Situé à Saint-Pétersbourg, le musée d'État de l'Ermitage (en russe Gosudarstvenny Ermitazh ) fut fondé en 1764 par Catherine II, qui voulut symboliser par une collection prestigieuse la grandeur de la Russie. Dans un souci de rapprochement avec l'Europe, l'impératrice avait acquis des collections entières (Gotzkowski, 1764 ; Brühl, 1769 ; Crozat, 1772, etc.). Elle fit constr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musee-de-l-ermitage-saint-petersbourg/#i_9340

JOSEPH II (1741-1790) empereur germanique (1765-1790)

  • Écrit par 
  • Friedrich SCHREYVOGL
  • , Universalis
  •  • 844 mots

Empereur germanique (1765-1790), né le 13 mars 1741 à Vienne, mort le 20 février 1790 à Vienne. Quatrième enfant et fils aîné de Marie-Thérèse d'Autriche (1717-1780) et de François de Lorraine (1708-1765, le futur empereur François I er ), le jeune Joseph reçoit une éducation sévère. Lorsque sa mère le nomme au Conseil d'État, il fait preuve d'une intelligence exceptionn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-ii/#i_9340

KOŚCIUSZKO TADEUSZ ANDRZEJ (1746-1817)

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 1 340 mots

Général polonais, célèbre à la fois pour avoir joué un rôle important dans la guerre d'Indépendance des États-Unis et pour avoir dirigé le soulèvement du peuple polonais en 1794. Né en Lituanie, dans une famille de moyenne noblesse, Tadeusz Kościuszko fut élève à l'école des cadets de Varsovie (1765-1769) ; il s'y distingua par ses dons exceptionnels et fut envoyé comme boursier du roi en France, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tadeusz-andrzej-kosciuszko/#i_9340

MARÉCHAL DE LA NOBLESSE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis VAN REGEMORTER
  •  • 342 mots

Avec la table des rangs ( čin ) en 1722, Pierre le Grand avait achevé de soumettre la noblesse à l'État en calquant la hiérarchie nobiliaire sur la pyramide des grades. Mais tout en refusant d'accorder à la classe dirigeante une organisation corporative à l'échelon national, il ne méconnaissait pas la nécessité de développer son esprit civique en lui confiant localement des r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marechal-de-la-noblesse/#i_9340

PAUL Ier (1754-1801) empereur de Russie (1796-1801)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 457 mots

Le grand-duc héritier du trône de Russie Paul reçoit une très bonne éducation, et dans la première partie de sa vie c'est un homme d'apparence équilibrée qui produit lors de son voyage en Europe, et en particulier à la cour de France, une excellente impression. La mort de sa première femme l'affecte beaucoup, mais sa seconde épouse, une femme remarquable, Sophie-Thérèse de Wurtemberg, qui prendra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-ier/#i_9340

PIERRE III FEDOROVITCH (1728-1762) empereur de Russie (1762)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 435 mots

Empereur de Russie (1762), né le 21 février (10 février dans le calendrier grégorien) 1728 à Kiel, dans le Holstein-Gottorp, mort assassiné (à l'instigation de sa femme) le 17 juillet 1762 au château de Ropcha, près de Saint-Pétersbourg. Fils d'Anna Petrovna, l'une des filles de Pierre I er le Grand, et de Charles Frédéric, duc de Holstein-Gottorp, le jeune Karl Peter Ul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-iii-fedorovitch/#i_9340

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 181 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les étapes du dépècement (1764-1815) »  : […] Pour le malheur de la Pologne, son affaiblissement coïncide avec la montée de ses voisins et avec les inquiétudes causées en Europe par la France. Le dernier roi, Stanislas Auguste Poniatowski (1764-1795), « Européen » fin et cultivé, patriote sincère mais élu sous la pression des Russes, sera victime de la conjoncture européenne autant que de la situation intérieure et de sa propre faiblesse de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_9340

POTEMKINE GRIGORI ALEXANDROVITCH prince (1739-1791)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 433 mots

Militaire, Grigori Potemkine est remarqué par l'impératrice Catherine II, dont il devient le favori, et fait une carrière exceptionnellement rapide. Il s'illustre pendant la guerre contre la Turquie en 1774, puis, après la signature du traité de paix, est nommé gouverneur général des provinces nouvellement annexées qui vont de la mer Noire à l'Ukraine. Il y révèle tout son génie d'organisateur. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grigori-alexandrovitch-potemkine/#i_9340

QUARENGHI GIACOMO (1744-1817)

  • Écrit par 
  • Daniel RABREAU
  •  • 986 mots
  •  • 1 média

Le refus de Catherine II de réaliser les projets de Charles Louis Clérisseau, peu après, d'ailleurs, que l'architecte Vallin de La Mothe eut quitté Saint-Pétersbourg, est à l'origine d'un ralentissement momentané de l'influence française dans l'activité artistique russe de la seconde moitié du xviii e  siècle. La tsarine, qui a déjà fait appel à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-quarenghi/#i_9340

RINALDI ANTONIO (1710 env.-1790)

  • Écrit par 
  • Olga MEDVEDKOVA
  •  • 711 mots

Né vers 1709 dans une famille noble du sud de l'Italie, Antonio Rinaldi fit ses classes auprès de l'un des plus grands architectes de son temps, Luigi Vanvitelli (1700-1773), et participa sous sa direction à la construction de plusieurs édifices : le palais colossal des rois de Naples à Caserte, le monastère Sant'Agostino à Rome ainsi que l'église du monastère Santa Magdalena à Pesaro. Pendant l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-rinaldi/#i_9340

ROUMIANTSEV PIOTR ALEXANDROVITCH (1725-1796)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 288 mots

Le père de Piotr Alexandrovitch Roumiantsev commença sa carrière militaire comme simple soldat ; remarqué par Pierre le Grand, il devint maréchal et collaborateur du tsar. Officier de talent et tacticien de premier ordre, Piotr Roumiantsev fait preuve de ses capacités de chef pendant la guerre de Sept Ans (1756-1763), et devient ensuite gouverneur de l'Ukraine. Dans la guerre de 1769 contre l'Empi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piotr-alexandrovitch-roumiantsev/#i_9340

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'influence européenne sur la vie culturelle »  : […] C'est au xviii e  siècle que la Russie rejoint les États policés de l'Ouest. Une langue littéraire s'est formée, dont les bases grammaticales sont posées par Lomonosov, élève de génie des universités allemandes et type de ces Russes savants qui ont peu à peu refoulé les influences étrangères dans la vie nationale et russifié la culture. L'Académi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_9340

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La peinture russe au xviiie siècle »  : […] Parmi les genres de la peinture, celui dont la greffe prit particulièrement bien en Russie et qui connut un développement extraordinaire au xviii e  siècle fut le portrait : succès derrière lequel on devine sept siècles de vénération des icônes. Le portrait faisait en effet écho à cette tradition, à telle enseigne qu'il devint, à son tour, un vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_9340

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 103 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature européenne en Russie (1730-1825) »  : […] L'introduction en Russie de la culture laïque et cosmopolite de l'Europe des Lumières est l'un des objectifs des réformes de Pierre le Grand. Le développement de l'imprimerie, freiné au xvii e  siècle par les autorités religieuses qui en détiennent le monopole, s'accélère sous la direction de l'État et contribue, par la désacralisation du livre, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-la-litterature/#i_9340

SARTI GIUSEPPE (1729-1802)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots

Le compositeur italien Giuseppe Sarti a signé quelque soixante-dix ouvrages lyriques, des pièces de musique instrumentale et des œuvres sacrées. Musicien cosmopolite, il a exercé une profonde influence sur la vie musicale du Danemark et de la Russie. Baptisé le 1 er  décembre 1729 à Faenza, près de Ravenne, dans les États pontificaux, Giuseppe Sarti (surnommé « Il Domenich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giuseppe-sarti/#i_9340

SOUVOROV ALEXANDRE VASSILIEVITCH (1729-1800)

  • Écrit par 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 385 mots

Entré dans la carrière militaire comme simple soldat, Alexandre Souvorov s'élève graduellement dans la hiérarchie grâce à ses qualités de chef et à un travail assidu. Il s'illustre déjà lors de la guerre de Sept Ans (1756-1763). Durant la guerre de Pologne, en 1768, il prend Cracovie et obtient le grade de général. Bras droit du maréchal Roumiantsev pendant la première guerre contre les Turcs, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-vassilievitch-souvorov/#i_9340

STANISLAS II AUGUSTE PONIATOWSKI (1732-1798) roi de Pologne (1764-1795)

  • Écrit par 
  • Zofia BOBOWICZ-POTOCKA
  •  • 837 mots

Dernier roi de Pologne, fils de Stanislas Poniatowski. Sous son règne, des événements décisifs et dramatiques se produisirent en Pologne : « le redressement de la nation et la chute de l'État ». Stanislas-Auguste, d'une intelligence remarquable et d'une instruction solide, fit dans sa jeunesse de longs voyages en Occident, qui le familiarisèrent avec tous les courants de la civilisation européenne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stanislas-ii-auguste-poniatowski/#i_9340

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'État autonome des hetmans et l'Ukraine Slobidska »  : […] Après la partition de 1667, l'État autonome des hetmans, ou Hetmanat, fut limité géographiquement à l'Ukraine de la rive gauche du Dniepr. À sa tête se trouvait l'hetman, élu en théorie par une assemblée générale cosaque mais en pratique par les officiers supérieurs ( les starchina ), qui étaient largement influencés par la préférence du tsar. Les modalités de l'autonomie fur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_9340

VIEUX-CROYANTS

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 752 mots

On appelle « vieux-croyants » (en russe : starovery ou staroobrjadcy ) les membres des communautés issues du Raskol, le schisme qui divisa l'Église russe au xvii e  siècle. Après le concile de 1666-1667, le monastère des Solovki, construit dans une île de la mer Blanche, se révolte et soutient un siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieux-croyants/#i_9340

Voir aussi

Pour citer l’article

François-Xavier COQUIN, « CATHERINE II DE RUSSIE (1729-1796) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/catherine-ii-de-russie/