CÉLIBAT RELIGIEUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La plupart des religions sont loin d'avoir prôné, voire même exigé, pour certains de leurs adeptes ou ministres, l'attitude qui consiste à renoncer définitivement au mariage et à toute activité d'ordre sexuel. En fait, un tel phénomène n'apparaît actuellement, de façon massive et significative, que dans le bouddhisme et le christianisme. Mais le célibat religieux dans ces deux religions revêt des caractères très différents ; par leur nature même, le mariage et la sexualité sont liés aux aspects les plus divers et les plus spécifiques d'une culture : social, économique, juridique, démographique, biologique, affectif. Quant à l'option ou l'obligation religieusement motivées du célibat, elles sont elles-mêmes liées aux aspects les plus spécifiques d'une religion, à son attitude à l'égard des réalités du monde, de l'homme, de la sexualité, mais aussi et plus encore à l'égard de Dieu, de la vie dans l'au-delà, de la communauté ecclésiale et ecclésiastique, du rôle des ministres et des prêtres. Culture extrême-orientale et culture occidentale d'une part, bouddhisme et christianisme d'autre part sont trop différents pour qu'il soit possible de les comparer trait par trait. On les étudiera séparément.

Dans le monde occidental et le christianisme, le célibat religieux apparaît de nos jours comme l'une des réalités les plus originales et les plus contestées du christianisme. Mais l'historien des cultures ou des religions sait qu'il est toujours apparu tel depuis ses origines : il a toujours été l'objet des controverses les plus vives. Ses promoteurs ou ses défenseurs comme ses détracteurs, croyants ou incroyants, y ont toujours vu, pour le meilleur ou pour le pire, une des institutions les plus spécifiques du christianisme.

Le christianisme

Originalité et vicissitudes

Des trois grandes religions qui ont dominé ou dominent encore la culture religieuse occidentale depuis l'ère gréco-romaine, le christianisme est la seule à le prôner ou à l'imposer : le j [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages


Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, chaire d'étude du bouddhisme
  • : dominicain, théologien, ancien doyen de la faculté de théologie du Saulchoir

Classification


Autres références

«  CÉLIBAT RELIGIEUX  » est également traité dans :

CLERC & CLÉRICATURE

  • Écrit par 
  • Jean PASSICOS
  •  • 658 mots

Dès le iv e siècle, à l'époque constantinienne, les clercs sont apparus comme les fonctionnaires de l'Église. Ils ont été nombreux au Moyen Âge : tout étudiant, alors, était clerc ; ainsi le mot (du grec clêros , sort, héritage) devint synonyme de « savant », « celui qui sait ». Depuis la réforme du pape Paul VI (1972), la cléricature est le statut de ceux qui sont « mis à part » ou choisis pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clerc-et-clericature/#i_756

GRÉGOIRE VII saint, HILDEBRAND (1020 env.-1085), pape (1073-1085)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 1 969 mots

Dans le chapitre « Bilan de la « réforme grégorienne » »  : […] Convaincu que la réforme devait au plus vite conduire au rétablissement d'une vie digne dans le clergé, grâce à quoi le christianisme pénétrerait plus profondément dans toute la société et contribuerait à adoucir les mœurs comme à faire régner la justice et la paix, ne concevant pas que cette réforme pût réussir sans être dirigée par une autorité unique, celle du pape, persuadé encore que les stru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregoire-vii-hildebrand/#i_756

ORDRES RELIGIEUX

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 3 244 mots

Que des hommes ou des femmes, pour des motifs religieux, adoptent un mode d'existence qui, de quelque façon – principalement en raison du célibat volontaire ou de la vie en communauté –, les situe de manière originale dans la société de leur temps n'est pas un phénomène exclusivement chrétien ; la communauté de l'Alliance de Qumrān est antérieure à Jésus-Christ, et le bouddhisme d'aujourd'hui comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordres-religieux/#i_756

PRÊTRE, christianisme

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 1 460 mots

Pour le christianisme ancien, comme pour les Églises orthodoxe, catholique et anglicane d'aujourd'hui, le presbytérat est, avec l'épiscopat et le diaconat, l'un des trois ministères conférés par une ordination sacramentelle pour exercer une responsabilité originale à l'égard de la parole de Dieu, de la célébration liturgique et, plus spécialement encore, de la construction de l'Église. Le vocabula […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pretre-christianisme/#i_756

Voir aussi

Pour citer l’article

André BAREAU, Jacques POHIER, « CÉLIBAT RELIGIEUX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/celibat-religieux/