TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique tchèque (CZ)
Chef de l'ÉtatMilos Zeman (depuis le 8 mars 2013)
Chef du gouvernementPetr Fiala (depuis le 17 décembre 2021)
CapitalePrague
Langue officielletchèque
Unité monétairecouronne tchèque (CZK)
Population10 716 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)78 870

Géographie

Les paysages naturels

Les pays tchèques s'étendent sur deux ensembles régionaux distincts : à l'ouest, la Bohême, qui couvre près des trois quarts de la superficie, appartient au domaine hercynien ; à l'est, la Moravie est formée d'un chapelet de bassins dessinant un couloir d'orientation méridienne, entre la bordure du massif de Bohême et les chaînes des Carpates Blanches. À ces divisions naturelles correspondent des paysages et des formes d'organisation différentes de la vie économique.

On désigne généralement sous le nom de « quadrilatère de Bohême » les contours d'un ensemble de hautes terres appartenant au système hercynien, encadrant le vaste bassin de la Labe (l'Elbe). Au sud-ouest, la Šumava comprend le versant interne des massifs formant le Böhmerwald en Autriche et en Allemagne. Très arrosée, couverte de forêts mixtes et de conifères, cette région est orientée vers l'activité agro-sylvo-pastorale.

Au nord-ouest, les monts Métallifères (en tchèque Krušné Hory) et leurs bordures composent un ensemble plus varié : un bloc de hautes terres cristallines, injecté de filons métallifères, basculé vers le nord, domine par un abrupt le fossé de la Bilina et de l'Ohře, des cuvettes intérieures remplies de dépôts tertiaires contenant des charbons bruns et des lignites, et des plateaux résultant d'épanchements volcaniques où naissent les sources chaudes qui font la réputation des stations de Karlovy Vary et Mariánské Lázně. Au nord, au-delà de la percée de l'Elbe qui se dirige vers la mer du Nord, les monts des Géants (Krkonoše) culminent à plus de 1 600 mètres, au-dessus de petits bassins. Formant le quatrième côté du quadrilatère, à l'est, les hauteurs tchéco-moraves ne présentent aucune ligne de relief marquée, et les altitudes ne dépassent pas 700 mètres.

Au centre du quadrilatère, le plateau central tchèque, haut pays granitique et gneissique, forme des surfaces monotones entaillées par les vallées des affluents de la Vltava (la Moldau allemande). Les reliefs de type appalachien de la chaîne des Brdy dominent à l'ouest le bassin de Plzeň. Les affluents de la Labe convergent vers le nord, drainant le bassin du Polabí, rempli de dépôts d'âge crétacé et tapissé de limons fertiles. Au cœur de la cuvette de Bohême, la capitale, Prague, installée sur un gué franchissant la Vltava, bénéficie d'une excellente situation.

La Moravie s'étend à la fois sur le rebord du massif hercynien, sur l'extrémité des Carpates et sur des plaines intermédiaires que la vallée de la Morava draine en direction du sud. Entre deux ensembles accidentés, elle forme un couloir d'accès facile, qui, par la porte de Moravie, met en communication la Pologne silésienne et l'Autriche danubienne. Au nord, drainé par l'Odra (l'Oder), le bassin d'Ostrava, ou Silésie tchèque, a fondé son développement industriel sur un important gisement de charbon, tandis que les collines et les plaines de la Moravie méridionale s'ouvrent largement aux influences danubiennes.

Le climat tempéré est teinté d'influences continentales. En plaine, les températures moyennes du mois le plus froid varient de — 1 à — 4 0C, tandis que les températures du mois le plus chaud s'y tiennent entre 17 et 19 0C. Les précipitations, dont le volume annuel varie entre 450 et 700 millimètres, présentent un maximum durant la période estivale. En montagne, le climat est rendu plus rude par l'altitude, avec des températures hivernales plus basses et des précipitations plus abondantes, tombant sous forme de neige en hiver. Dans ces conditions, les forêts occupent un tiers de la superficie du pays (2,6 millions d'hectares).

Un peuplement homogène et régulier

Très homogène par sa composition ethnolinguistique (94,2 p. 100 de Tchèques, 1,8 p. 100 de Slovaques), la population de la République tchèque, après avoir diminué entre 1995 et 2003, s’accroît depuis lors, en raison d’une augmentation de la natalité (10,4 p. 1 000 en 2011), malgré un processus de vieillissement déjà ancien, la proportion des plus de 65 ans atteignant 15 p. 100 en 2009. À l'exception des régions du pourtour montagneux de la Bohême occidentale et méridionale, en grande partie dépeuplées au lendemain de l'expulsion des Allemands en 1945, et qui ont durablement souffert de leur position frontalière et de la présence d'installation [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 28 pages

Médias de l’article

Tchèque (République) : carte physique

Tchèque (République) : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Tchèque (République) : drapeau

Tchèque (République) : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Nouvelles adhésions à l'O.T.A.N., mars 1999

Nouvelles adhésions à l'O.T.A.N., mars 1999
Crédits : John Ruthroff/ AFP

photographie

Audience, V. Havel

Audience, V. Havel
Crédits : C. Niedenthal/ Time&Life Pictures/ Getty

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargé d'études à la Documentation française, Paris
  • : directrice de recherche au C.N.R.S.
  • : directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales
  • : chargé de cours (littérature tchèque, littérature comparée) à l'Institut national des langues et civilisations orientales

Classification

Autres références

«  TCHÈQUE RÉPUBLIQUE  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

BOHÊME, géologie et géographie

  • Écrit par 
  • Joseph SCHULTZ
  •  • 925 mots

Čechy en tchèque, la Bohême est d'abord une unité naturelle, une cuvette entourée de toutes parts par un rempart de montagnes. Les Krušné Hory (monts Métallifères, Erzgebirge), au nord-ouest, dominent par un véritable abrupt l'intérieur du « quadrilatère ». Au nord, les Sudètes, succession de horsts et de grabens, sont hérissés de blocs cristallins élevés (Krkonoše, 1 602 m, Jeseníky, 1 492 m) et […] Lire la suite

BRNO

  • Écrit par 
  • Gyorgy ENYEDI
  •  • 139 mots
  •  • 1 média

Jadis capitale de la Moravie, Brno, avec ses 370 500 habitants en 2004, est la deuxième ville de la République tchèque, et la capitale de la région de Jihomoravský, dans le sud-est du pays. Elle est située au confluent de la Svratka et de la Svitava (affluents de la Morava), excellente position géographique sur le grand axe de communication qui, longeant l'arc externe des Carpates, relie depuis to […] Lire la suite

DÉMOCRATIES POPULAIRES

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 8 421 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Tchécoslovaquie »  : […] L'exemple de la R.D.A. contribua à accélérer la décomposition du régime communiste en Tchécoslovaquie. Depuis la fin du Printemps de Prague en août 1968 et la mise à l'écart de son porte-drapeau, le communiste réformateur Alexander Dubček, le pays vivait sous le joug d'un Parti communiste monolithique, dirigé par Gustáv Husák. Regroupés autour de la Charte 77, les dissidents furent longtemps marg […] Lire la suite

DIENSTBIER JIRI (1937-2011)

  • Écrit par 
  • Melinda C. SHEPHERD
  •  • 256 mots

Jiri Dienstbier était un journaliste et un homme politique tchèque, dissident du Parti communiste tchécoslovaque. Jiri Dienstbier naît le 20 avril 1937 à Cladno, en Tchécoslovaquie (aujourd'hui en République tchèque). En 1958, il adhère au Parti communiste tchécoslovaque et travaille comme journaliste et correspondant étranger pour la radio d'État jusqu'au Printemps de Prague en 1968. En représail […] Lire la suite

DOLNI-VESTONICE

  • Écrit par 
  • Marie-Thérèse BOINAIS
  •  • 304 mots

Fouillé méthodiquement depuis 1924, d'abord sous la direction de K. Absolon, puis d'A. Bohmers (1939-1942) et, enfin, de B. Klima à partir de 1947, le gisement de Dolni-Vestonice, près de Hustopeče, au pied des monts Pavlov en Moravie (région de Brno en République tchèque), est un site particulièrement représentatif du type d'habitat et des modes de vie du Paléolithique supérieur des plaines de l' […] Lire la suite

ELBE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 618 mots

Mis à part le Rhin, qui a une origine alpestre, l'Elbe (en tchèque le Labe) est le plus important des fleuves d'Europe centrale coulant des massifs hercyniens en direction de la mer du Nord, ou de la Baltique, à travers la grande plaine germano-polonaise (Ems, Weser, Elbe, Oder, Vistule). L'Elbe a un bassin de 144 000 kilomètres carrés, sa longueur est de 1 165 kilomètres et le cours Vltava-Elbe a […] Lire la suite

HAVEL VÁCLAV (1936-2011)

  • Écrit par 
  • Jacques RUPNIK
  •  • 1 163 mots

Homme de lettres devenu homme d'État, Václav Havel restera pour ses concitoyens l'incarnation du philosophe-roi. Comme son illustre prédécesseur Tomas Masaryk, premier président de la République tchécoslovaque de 1918 à 1935, il représente l'intellectuel engagé que des circonstances exceptionnelles propulsent sur le devant de la scène politique. Václav Havel est né le 5 octobre 1936 dans une famil […] Lire la suite

ODER

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 457 mots
  •  • 1 média

L'Oder (Odra en polonais et en tchèque) est un fleuve de 854 kilomètres de longueur, au bassin versant de 124 700 kilomètres carrés. À l'instar de la Vistule à l'est, de la Weser, de l'Ems et du Rhin à l'ouest, l'Oder coule du sud vers le nord ; elle rejoint aussi la grande plaine du Nord. Enfin, comme la Vistule, elle se jette dans la Baltique. Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le bassin de l'O […] Lire la suite

OLOMOUC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 428 mots

Ville de République tchèque en Moravie du Nord, Olomouc (en allemand Olmütz) est située au centre-est du pays, à la confluence de la Morava et de la Bystčrice, à l'extrémité nord de la plaine fertile et agricole de Haná. Selon certaines hypothèses, Olomouc trouverait son origine dans un camp fortifié romain (Mons Iulii ou Mont Jules). Elle eut dès le ix e  siècle une fonction importante de fortere […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20 janvier 2022 France – Chine. Adoption par l'Assemblée nationale d'une résolution sur le « génocide » des Ouïgours.

En 2021, le génocide des Ouïgours a déjà été condamné par des chambres parlementaires en Belgique, aux Pays-Bas, en République tchèque, en Lituanie, au Royaume-Uni et au Canada, ainsi que par l’exécutif aux États-Unis.  […] Lire la suite

13-23 décembre 2021 Union européenne – Russie – Mali. Sanctions européennes contre le groupe Wagner.

Le 23, dans un communiqué commun, seize pays occidentaux engagés dans la lutte antidjihadiste au Sahel – Allemagne, Belgique, Canada, Danemark, Espagne, Estonie, France, Italie, Lituanie, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni et Suède – condamnent « fermement le déploiement de mercenaires sur le territoire malien » et accusent la Russie « d’un soutien matériel au déploiement du groupe Wagner ». […] Lire la suite

8-9 octobre 2021 République tchèque. Élections législatives.

Les 8 et 9 se déroulent des élections législatives marquées par la courte défaite de l’ANO (« Oui »), la formation populiste du Premier ministre sortant Andrej Babiš, qui obtient 27,1 % des suffrages et 72 sièges sur 200. ANO est devancé de justesse, en nombre de voix, par la coalition de centre droit Ensemble, dirigée par Petr Fiala, qui regroupe le Parti démocratique civique (ODS), l’Union chrétienne démocrate-Parti populaire tchécoslovaque (KDU-ČSL) et TOP 09 (conservateur). […] Lire la suite

17-18 avril 2021 République tchèque – Russie. Expulsions de diplomates russes.

Le 17, le Premier ministre tchèque Andrej Babiš affirme disposer de « preuves irréfutables » de l’implication du GRU, les services de renseignement militaires russes, dans l’explosion de cinquante tonnes de munitions, en octobre 2014, à Vrbětice, dans l’est du pays, qui avait fait deux morts. En conséquence, il ordonne l’expulsion de dix-huit diplomates russes. […] Lire la suite

11-12 décembre 2019 Union européenne. Présentation d'un « green deal ».

La République tchèque et la Hongrie signent l’accord, obtenant que celui-ci prenne en compte la place de l’énergie nucléaire dans le mix énergétique. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jaroslav BLAHA, Marie-Elizabeth DUCREUX, Marie-Claude MAUREL, Vladimir PESKA, « TCHÈQUE RÉPUBLIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/