PROPAGANDE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Symboliques du pouvoir et prosélytismes religieux

Quels phénomènes peut-on recouvrir sous le mot de propagande avant l'avènement d'un répertoire d'État consacré à la manipulation des informations et au détournement des faits ? Les livres et articles dédiés à l'histoire longue de la propagande, en particulier les travaux de Jacques Ellul, traitent à la fois, pour la période précédant les xixe et xxe siècles, des entreprises de glorification de chefs charismatiques (rois et empereurs) et des stratégies d'expansion des religions.

La propagande peut être ainsi analysée comme un instrument de légitimation des centres de pouvoir, c'est-à-dire comme un ensemble de formes symboliques manifestant l'autorité et le rayonnement des élites régnantes ou gouvernantes. Dans une logique de conservation et d'extension de l'autorité dont disposent ces élites, des formes rhétoriques, iconiques, rituelles sont mobilisées pour justifier leur présence et leurs activités : cérémonies, décorations, monuments, discours, iconographies ou littératures édifiantes. Cette tendance à la glorification personnelle des chefs politiques, qui est aussi une propension à anthropomorphiser le pouvoir, est plus facilement repérable à travers des pratiques politiques traditionnelles que dans les régimes politiques contemporains. Il existe, dans cette perspective, autant d'activités de propagande que d'entreprises de symbolisation d'une grandeur politique et religieuse ou de stratégies d'extension territoriale d'une autorité spirituelle et politique.

Exemples antiques

On pourrait ainsi reconnaître dans la constitution à Delphes d'une confédération de communautés religieuses autour d'un même culte , vers 600 avant J.-C., une activité collective de propagande reposant sur une instance centrale (le clergé delphique) chargée d'amalgamer des traditions spirituelles et des légendes différentes pour en attribuer l'origine à son Dieu, Apollon. Les moyens de cette propagande reposaient à la fois sur des créations poétiques (la suite pythique), des fêtes, des reconstructions historiques (l'histoire de Crésus), des formes juridiques (lois criminelles inspirées par Delphes), et des maximes (le « connais-toi toi-même » repris par Socrate). On relève aussi fréquemment un usage plus ou moins systématisé des cérémonies rituelles et des instruments de la domination charismatique des chefs à la fin de la République romaine et sous le Principat, à travers l'émergence d'un art de la déformation légendaire, notamment dans les Mémoires et l'historiographie officiels du pouvoir, la circulation d'écrits et de rumeurs destinés à la pacification intérieure, la frappe de monnaies à l'effigie du prince comme support de renommée politique, la diffusion d'« affiches » contenant des éléments d'information divers, notamment des nouvelles et des discours politiques, des résumés de lois ou certains travaux du Sénat.

Il faut sans doute être particulièrement attentif, comme l'a rappelé Paul Veyne, aux problèmes d'anachronisme et d'historicité lorsqu'on attribue rétrospectivement à certains monuments ou à certaines œuvres d'art une dimension propagandiste. L'exemple de la colonne Trajane (iie siècle après J.-C.) commémorant la victoire de l'empereur romain sur les Daces peut être ainsi difficilement considéré comme un instrument de propagande, en dépit de l'interprétation historique la plus courante. Ce monument, qui rend compte dans le détail de cette expédition en une frise sculptée de 184 épisodes enroulée sur un fût de trente mètres, ne constituait en effet ni une information destinée aux contemporains, ni un art mis au service de la persuasion, dans la mesure où ces reliefs sculptés étaient à la fois peu visibles et trop savants pour constituer un message destiné aux contemporains de Trajan. En fixant un passé collectif sous la forme d'une œuvre correspondant aux standards de l'époque, il s'inscrivait plus simplement dans une tradition monumentale, dans une série de gestes commémoratifs, plus que dans un registre propagandiste tourné vers un avenir politique désirable.

Propagande d'Église et d'État

La consolidation de la propagande comme travail de conquête hégémonique des esprits s'observe en particulier à travers deux processus longs : la formation de l'État monarchique, l'expansion et la stabilisation de l'Église catholique. Les u [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Staline: le culte de la personnalité, affiche

Staline: le culte de la personnalité, affiche
Crédits : AKG

photographie

Défilé nazi, 1933

Défilé nazi, 1933
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Rudolf Hess

Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Rudolf Hess
Crédits : Central Press/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Les Dieux du stade, L. Riefenstahl, 1936-1937

Les Dieux du stade, L. Riefenstahl, 1936-1937
Crédits : AKG

photographie

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargé de cours en sociologie à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  PROPAGANDE  » est également traité dans :

AFFICHE

  • Écrit par 
  • Michel WLASSIKOFF
  •  • 6 822 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La Seconde Guerre mondiale et l'avènement du style suisse »  : […] Durant la Seconde Guerre mondiale, tous les belligérants se dotent d'organes d'information et de propagande pour mener une « guerre psychologique ». L'occupation allemande s'accompagne de campagnes incessantes qui vantent les bienfaits du nazisme. Les mouvements de résistance forgent une contre-information clandestine et s'emploient à détruire les affiches ennemies ou à en détourner le message. […] Lire la suite

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 338 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les débuts du parlant et le cinéma du docteur Goebbels »  : […] Les premières années du parlant sont contemporaines de l'aggravation de la crise économique et politique. C'est ainsi que les innovations permises par la technique seront soit évacuées, soit captées par le régime hitlérien. Les recherches sur le son sont anciennes (Oskar Messter, dès 1903) et l'industrie dispose des brevets de la Tobis-Klangfilm, qui se partage le marché mondial avec les américain […] Lire la suite

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 226 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite

APÔTRES & APOSTOLAT

  • Écrit par 
  • Yves CONGAR
  •  • 4 345 mots

Dans le chapitre « Nature de l'apostolat »  : […] L'apostolat est autre chose qu'une propagande et plus encore que la publicité. La propagande vise seulement à répandre des idées, à gagner des adhérents ; pour cela, elle emploie des moyens d'efficacité plus ou moins mécaniques, plus ou moins massifs, comportant des éléments de pression, de conditionnement psychologique. La propagande considère le résultat matériel, chiffrable. Quand elle s'exerc […] Lire la suite

ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 3 948 mots
  •  • 3 médias

L'intervention de l' État dans le domaine de l' architecture ne constitue pas un phénomène nouveau. De tout temps et sous tous les régimes, l'État est intervenu dans la mesure où toute réalisation architecturale met en cause les intérêts de couches de population bien plus larges que celles qui sont directement concernées par la construction d'un édifice. C'est l'objet de cette intervention et les […] Lire la suite

ART SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Laurence BERTRAND DORLÉAC
  •  • 7 393 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La propagande nazie »  : […] Dès l'automne de 1940, le groupe Kultur de la Propaganda Abteilung régnait en France sur le monde du théâtre, de la musique, des variétés et des beaux-arts, Un monde qui avait été convié par l'occupant à vivre « comme avant », selon des modalités qu'il fixerait désormais, notamment en matière d'exclusion des créateurs juifs ou des ennemis déclarés du Reich nazi : Picasso et Léger pour leurs positi […] Lire la suite

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Les nazis et l'olympisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 128 mots
  •  • 2 médias

« Avec ces Jeux, on a mis entre nos mains un instrument de propagande inestimable », peut-on lire dans la presse officielle nazie en 1935. « Nous allons nous mesurer aux nations de la terre et leur montrer quelles forces l'idée de la communauté nationale est à elle seule capable de mettre en œuvre », écrit Joseph Goebbels. Ces deux phrases résument parfaitement et cyniquement les desseins olympiq […] Lire la suite

BOKO HARAM

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 375 mots

Dans le chapitre « L’expansion de Boko Haram »  : […] Boko Haram attire l’attention des médias en juillet 2009, en s’attaquant à des postes de police, en représailles aux violences que ses membres auraient eux-mêmes subies. Plus de six cents personnes trouvent la mort dans les combats qui s’ensuivent. Mohamed Youssouf et plusieurs dirigeants du mouvement sont arrêtés et exécutés sommairement, leurs corps exposés en public. Après plusieurs mois d’inac […] Lire la suite

BOULEVARD THÉÂTRE DE

  • Écrit par 
  • Daniel ZERKI
  •  • 5 989 mots

Dans le chapitre « L'âge tendre (1789-1814) »  : […] Dès 1789, mais surtout après que le décret du 13 janvier 1791 eut aboli le monopole des théâtres nationaux, les petites salles des boulevards connaissent une période faste, période d'expansion, de transformation, de création effervescente, de vitalité, qui prendra fin brusquement lorsque Napoléon, en 1807, restaurera et renforcera les anciens privilèges. Pendant deux décennies, les petits théâtres […] Lire la suite

CENSURE (art)

  • Écrit par 
  • Julie VERLAINE
  •  • 2 632 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Images du pouvoir, pouvoir des images »  : […] Progressivement abolie dans ses formes historiques dans la plupart des États libéraux modernes, la censure n'a pour autant pas disparu. Elle réapparaît avec force lors de crises politiques graves : de 1914 à 1919, de 1939 à 1945, puis lors des guerres de décolonisation. Les belligérants décrètent l'état d'urgence et instaurent sur toute forme d'expression jugée antipatriotique un contrôle sévère, […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

27 janvier 2022 Suisse. Condamnation en appel de Qaasim Illi et Nicolas Blancho.

La Cour d’appel du Tribunal pénal fédéral confirme la condamnation de Qaasim Illi et Nicolas Blancho, respectivement responsable de la communication et président du Conseil central islamique suisse (CCIS), pour infraction à la loi interdisant les organisations Al-Qaida et État islamique (EI), à la suite de la publication et de la promotion de vidéos de propagande islamiste. […] Lire la suite

12-25 janvier 2022 Iran – France. Condamnation d'un Français pour « espionnage ».

Le 12, l’anthropologue franco-iranienne Fariba Adelkhah, condamnée en mai 2020 à cinq ans de prison pour « propagande » et « atteinte à la sécurité nationale », et qui avait été remise en liberté et assignée à résidence en octobre 2020, est de nouveau incarcérée au motif qu’elle n’aurait pas respecté les conditions de son assignation. Le 25, le Français Benjamin Brière est condamné à huit ans de prison pour « espionnage » et « propagande » contre la République islamique. […] Lire la suite

15 janvier 2021 France. Condamnation d'un propagateur et recruteur djihadiste.

Accusé par le parquet d’être un « incubateur » de projets terroristes, celui-ci est reconnu coupable d’avoir diffusé de la propagande islamiste, recruté des candidats au djihad et projeté des attentats en France et en Suisse où il a été arrêté en novembre 2017. Six autres accusés sont condamnés à des peines de trois à douze ans de prison. […] Lire la suite

21 décembre 2020 Turquie. Condamnation de l'ancienne députée Leyla Güven.

Coprésidente du Congrès pour une société démocratique, que le pouvoir estime lié au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), elle est reconnue coupable d’« appartenance à un groupe terroriste » et de « propagande » en faveur de celui-ci. Arrêtée en janvier 2018 pour avoir dénoncé l’offensive turque dans les provinces kurdes du nord de la Syrie, elle avait été remise en liberté conditionnelle en janvier 2019. […] Lire la suite

10 novembre 2020 Turquie. Condamnation par la Cour européenne des droits de l'homme.

Ils avaient été soupçonnés de propagande pour des organisations terroristes, le Parti des travailleurs du Kurdistan et le réseau du prédicateur Fethullah Gülen. L’un d’eux n’a été libéré qu’en avril 2018. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Xavier LANDRIN, « PROPAGANDE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/