AFFICHE ROUGE L'

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En février 1944, une gigantesque affiche fut placardée dans les principales villes de France par les services de la propagande allemande. Sur un fond rouge se détachaient en médaillon les visages de dix hommes aux traits tirés, avec une barbe de plusieurs jours. En haut de l'affiche, on pouvait lire, en larges lettres : « Des libérateurs ? » La réponse était au bas de l'affiche : « La libération par l'armée du crime ! »

Cette affiche, bientôt connue comme « l'Affiche rouge », présentait les portraits de dix résistants parmi les vingt-trois qui allaient être condamnés à mort et fusillés, au mont Valérien le 21 février 1944. Ces hommes, qui appartenaient au « groupe Manouchian » – du nom de leur chef du moment, Missak Manouchian –, étaient des membres des Francs-tireurs et partisans de la M.O.I.

Affiche rouge

Affiche rouge

Photographie

Placardée dans toute la France en février 1944 par l'occupant allemand pour attiser la haine raciste contre les « terroristes étrangers », cette affiche de propagande nazie a inspiré le célèbre poème d'Aragon L'Affiche rouge, interprété plus tard par Léo Ferré. 

Crédits : O. Lévy

Afficher

L'organisation des étrangers au sein du P.C.F.

La Main-d'œuvre étrangère, qui prendra en 1932 le nom de Main-d'œuvre immigrée (M.O.I.) a été créée dès 1926 par le Parti communiste français. Cette organisation était destinée à regrouper tous les communistes étrangers vivant et militant en France. Or, il y avait dans les années 1920, des millions de travailleurs immigrés venus combler les larges brèches provoquées par la guerre de 1914-1918 dans les rangs de la main-d'œuvre française. Les communistes menaient une propagande active parmi ces ouvriers particulièrement déshérités, surtout dans les populations d'immigration les plus importantes : les Italiens dans le Sud-Est et dans l'Est, les Espagnols dans le Sud-Ouest et les Juifs en région parisienne (dans la confection).

En 1936, avec le gouvernement de Front populaire, les conditions de séjour des immigrés furent facilitées et les différents « groupes de langue » de la M.O.I. se gonflèrent d'adhérents. Certains d'entre eux, animés d'un fort sentiment antifasciste – surtout s'ils étaient originaires de pays dotés d'un régime autoritaire – s'engagèrent dans les Brigades internationales qui, dès l'automn [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  AFFICHE ROUGE L'  » est également traité dans :

GRONOWSKI LOUIS (1904-1987)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 1 379 mots
  •  • 1 média

Communiste internationaliste, Louis Gronowski a été l'une des incarnations des révolutionnaires « sans patrie ni frontières » qui ont lutté pour le triomphe des principes marxistes. C'est dans cette perspective qu'il a joué un rôle majeur pendant la Seconde Guerre mondiale en qualité de premier responsable du triangle directeur de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), engagée par le Parti communiste fr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-gronowski/#i_70049

Voir aussi

Pour citer l’article

Stéphane COURTOIS, « AFFICHE ROUGE L' », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-affiche-rouge/