PRODUCTEUR DE MUSIQUE

Médias de l’article

Ahmet Ertegun, Jerry Wexler et Big Joe Turner

Ahmet Ertegun, Jerry Wexler et Big Joe Turner
Crédits : Charlie Gillett/ Redferns/ Getty images

photographie

Phil Spector et les Ronettes

Phil Spector et les Ronettes
Crédits : Ray Avery/ Redferns/ Getty images

photographie

Steve Albini

Steve Albini
Crédits : Brian Cassella/ Chicago Tribune/ TNS/ Getty Images

photographie


L’histoire des musiques populaires est indissociable des artistes qui les ont faites. Mais elle se rattache aussi étroitement aux entrepreneurs, visionnaires, producteurs, managers, patrons de label et de studio qui ont permis à leurs poulains ou clients de connaître la gloire ou, à défaut, de devenir des perdants magnifiques. Ces succès et ces échecs façonnent l’industrie du disque, principalement depuis le début des années 1920.

Parmi les différents acteurs de l’industrie du disque, le producteur musical est aujourd’hui généralement chargé de superviser les sessions d’enregistrement d’un artiste. Il définit l’identité sonore d’un album au cours de ce processus d’enregistrement, le plus souvent en studio. Dans les années 1920, au début de la commercialisation de la musique enregistrée grâce au format 78-tours, le rôle du producteur musical n’existe pas vraiment. Les compagnies de disques s’appuient essentiellement sur des directeurs artistiques, qui constituent des catalogues d’artistes, ou bien sur des découvreurs de talents (talent scouts) afin de signer et d’enregistrer des artistes. En provenance des grandes villes du Nord, les talent scouts sillonnent notamment le sud des États-Unis, contribuant à faire émerger des genres musicaux comme le blues et la country, deux composantes essentielles du rock and roll des années 1950 et plus largement des musiques populaires du xxe siècle.

Les prémices de la production musicale

Les premiers producteurs de jazz

Si la naissance du rhythm and blues et du rock démocratise le rôle du producteur musical, ce métier émerge dans le milieu du jazz. Au cours des années 1930 et 1940, on voit apparaître les premiers labels de jazz : la production musicale consiste alors avant tout à retranscrire sur un document sonore la séance en studio. Ainsi, avant de produire dans les années 1960 de grandes figures comme Bob Dylan ou Aretha Franklin, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  PRODUCTEUR DE MUSIQUE  » est également traité dans :

MARTIN GEORGE (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 692 mots
  •  • 1 média

Le producteur et arrangeur de musique britannique George Martin fut surnommé le « cinquième Beatle » en raison de son étroite collaboration avec les « Fab Four », sur lesquels il exerça une influence majeure, notamment en participant de manière innovante aux travaux de composition de John Lennon et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-martin/#i_57090

NITZSCHE JACK (1937-2000)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 211 mots

Producteur, compositeur de musique de films, arrangeur et pianiste américain. De son vrai nom Bernard Nitzsche. Il se fait connaître en composant avec Sonny Bono le « tube » Needles and Pins, puis rejoint le producteur Phil Spector dans les studios Gold Star de Los Angeles. Dès 1964, il collabore avec les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-nitzsche/#i_57090

Voir aussi

Pour citer l’article

Florent MAZZOLENI, « PRODUCTEUR DE MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/