IGGY POP (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier vrai chanteur punk de l'histoire de la musique, Iggy Pop a profondément marqué l’évolution du rock. L’Américain, de son vrai nom James Newell Osterberg Jr., naît le 21 avril 1947 à Ypsilanti (Michigan). En 1967, il adopte le nom de Iggy Stooge lorsqu'il forme le groupe Psychedelic Stooges. Sa voix est accompagnée par la basse de Dave Alexander (David Michael Alexander, 1947-1975), la guitare de Ron Asheton (1948-2009) et la batterie du frère de ce dernier, Scott Asheton (1949-2014). En 1969, le groupe, qui ne se désigne plus que par le nom de Stooges, sort son premier album éponyme, produit par le Velvet Underground. Les titres I Wanna Be Your Dog et No Fun deviennent des standards du proto-punk, associant un rock brutal et agressif à des paroles insolentes. Les Stooges, destructeurs et violents dès leurs débuts, deviennent un groupe culte avec leur deuxième album, Funhouse (1970), et du fait de l'attitude scandaleuse d'Iggy sur scène, qui se couvre notamment de beurre de cacahuète avant de se rouler dans du verre pillé). En 1973, ils sortent Raw Power, album créé en collaboration avec David Bowie, avant de se séparer l'année suivante.

En 1977, Iggy, qui s'est rebaptisé Iggy Pop, sort deux albums en solo, The Idiot et Lust for Life, produits et co-écrits par David Bowie à Berlin. Ces albums, qui révèlent une nouvelle maturité, sont encensés par la critique et assurent au chanteur punk son premier succès commercial. Il continue à enregistrer dans les années 1980 et 1990, obtenant un autre grand succès avec Blah Blah Blah (1986). En 2016, quelques mois après la mort de David Bowie, Iggy Pop publie Post Pop Depression. Sur cet album à la fois rock et pop écrit en collaboration avec Josh Homme, le leader des Queens of the Stone Age, le chanteur pose une voix de crooner mélancolique.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  IGGY POP (1947- )  » est également traité dans :

JARMUSCH JIM (1953- )

  • Écrit par 
  • Raphaël BASSAN
  •  • 2 986 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aux frontières du cinéma de genre »  : […] Avec Dead Man et Ghost Dog (1999), Jarmusch s'aventure à sa manière dans le film de genre, sans en détourner les codes à la façon des nouveaux maniéristes (les frères Coen ou Quentin Tarantino), sans les suivre non plus comme le ferait un cinéaste classique. Rompant avec le réalisme décalé de ses précédents films, il réintroduit, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jim-jarmusch/#i_26092

PUB-ROCK

  • Écrit par 
  • Stéphane KŒCHLIN
  •  • 539 mots

Le circuit des pubs anglais est l'occasion pour de nombreux groupes de débuter sur la scène. Issu du rock 'n' roll et du rhythm 'n' blues, le pub-rock, musique souvent sauvage, enfantera le punk. Les plus grands groupes de rock, comme les Rolling Stones, ont sculpté leur sonorité sur ces scènes particulières que constituent les pubs britanniques. Au cours des années 1960, d'autres formations vont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pub-rock/#i_26092

Pour citer l’article

« IGGY POP (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iggy-pop/