PRODUCTEUR DE MUSIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La production musicale dans les années 1970

Au début des années 1970, le rôle de producteur s’est démocratisé, chaque maison de disques développant son propre réseau. Parfois, des musiciens deviennent producteurs, à l’image de John Cale (né en 1942), membre fondateur du Velvet Underground. Celui-ci a notamment produit le premier album des Stooges et celui des Modern Lovers, deux opus fondateurs du punk. Nico ou Patti Smith figurent également parmi ses découvertes.

Les producteurs de disco

Plus que n’importe quel autre courant musical, le disco est bel et bien une musique de producteurs, et les musiciens ne sont généralement que les exécutants d’un tempo dansant conçu par ces professionnels. L’émergence du disco est favorisée par l’invention du remix – par le producteur Tom Moulton, à qui l’on doit les premiers succès de Grace Jones. Des producteurs comme Giorgio Moroder (Donna Summer), Nile Rodgers et le groupe Chic, les Français Henri Belolo et Jacques Morali (Village People) sont les grands artisans du disco. Parallèlement, le hip-hop s’impose dans le monde entier, notamment grâce au succès universel du « Rapper’s Delight » de Sugarhill Gang (1979), produit par Sylvia Robinson.

Les DJs en élaborent les bases ainsi que celles de la house et des musiques électroniques, tout en devenant leurs propres producteurs et les maîtres à danser des décennies à venir. Leur éthique do it yourself rejoint en cela le credo punk qui émerge à la même époque à New York avec des formations comme Suicide, Television, The Ramones ou Talking Heads.

Brian Eno et l’apparition du sample

Tout aussi intransigeant et novateur, Brian Eno (né en 1948) est un manipulateur sonore hors pair, ainsi que l’un des grands producteurs des décennies écoulées. Figure du glam rock britannique au sein de Roxy Music, il entame une carrière solo en 1973. Avec le guitariste Robert Fripp (membre fondateur de King Crimson), il multiplie les expériences sur des magnétophones à cassette, inventant les boucles de samples (ou échantillonnage sonore), baptisées frippertronics. Les têtes de lecture tournant en boucle finissent par introduire une distorsion aux sons produits par le synthétiseur original, en en changeant progressivement le motif qui se répéte à l’infini.

En 1975, Eno découvre que la musique, comme la lumière ou la couleur, peut se confondre avec son environnement. Dans la droite lignée de la « musique d’ameublement » pensée par Erik Satie, l’album Another Green World est un recueil de compositions statiques au synthétiseur. Cette « tapisserie sonore » donne naissance au concept musical d’ambient music. L’approche sonore devient de plus en plus éthérée et minimaliste, à l’image de la musique dub jamaïcaine ou encore de l’afrobeat nigérian qu’Eno admire. À la fin des années 1970, il produit la trilogie berlinoise de David Bowie et lance la new wave new-yorkaise avec les Talking Heads. Il triomphe en produisant le groupe irlandais U2 au cours de la décennie 1980.

La subtilité de la production minimaliste d’Eno passe par l’extraordinaire richesse sonore qu’il conceptualise. En 1980, il enregistre en compagnie de David Byrne un album pionnier, où se mêlent électronique et musique du monde. My Life in the Bush of Ghosts, sorti l’année suivante, est un tour de force artistique qui esquisse de nouvelles cartes musicales. Il s’agit du premier disque sur lequel figurent des samples, permettant la création d’une identité sonore kaléidoscopique.

Ces prismes musicaux vont être exploités par le mouvement hip-hop. Citons Paul’s Boutique, opus fondateur des Beastie Boys publié en 1989, qui érige l’art du sampling à son apogée, tout comme Feet High and Rising de De La Soul, autre pièce maîtresse du hip-hop émergent sorti la même année. Au début des années 1990, le beatmaker Dr. Dre (né en 1965) s’impose comme le Phil Spector du hip-hop, produisant notamment NWA, Mary J. Blige, Eminem et Snoop Dogg. Q-Tip, RZA, Prince Paul, Pete Rock, J Dilla ou DJ Premier ont eux aussi érigé la production hip-hop en véritable manifeste musical.

King Tubby et l’invention du dub

Le Jamaïcain King Tubby (1941-1989) appréhende le studio comme un instrument à part entière. Figure pionnière assez méconnue, alchimiste sonore, sorcier des rythmes, King Tubby a déconstruit la musique reggae pour donner naissance à un langage nouveau dans la Jamaïque du milieu des années 1970 : le dub. Passionné, obsessionnel et génial, il travaille avec tous les artistes jamaïcains majeurs, en tant qu’ingénieur, producteur et remixeur, dans son minuscule studio de Drumilly Avenue.

Armé de son fer à souder, d’une paire de ciseaux, de bandes magnétiques et de sa couronne en carton-pâte, cet autodidacte laisse libre cours à son instinct sur ses dubs. Une ou deux écoutes lui suffisent pour savoir s’il doit accentuer la basse, retirer ou donner de l’écho à la partie rythmique, etc. La table de mixage est le cœur de cet univers sonore. King Tubby sait sélectionner le passage adéquat d’un morceau, le déstructurer, le mettre en valeur et apporter une nouvelle dimension à l’enregistrement initial. Le Jamaïcain utilise les meilleures rythmiques de l’île associées aux plus grandes voix. Spontanés, ses dubs sont uniques, à la manière d’une action painting musicale. Il peut en effet remixer des dizaines de fois le même morceau sans que celui-ci ressemble à la version précédente. Ses créations ne sont pas de simples versions instrumentales de morceaux existants. Elles expriment un nouveau son, où l’on entend des réverbérations, des échos et une mise en avant de la basse et de la batterie. Grâce à King Tubby et à sa technique de production, plusieurs styles musicaux comme la techno, la jungle ou la drum’n’bass se développent quelques années plus tard. Nombreux sont les musiciens actuels à reprendre ses idées et ses méthodes de mixage avec un matériel plus perfectionné. Sur l’album King Tubby Meets Rockers Uptown (1976), il invente un langage musical aux breaks imparables, porteurs de mélodies abstraites géniales, dont il est l’un des artisans, en compagnie du fantasque Lee Perry.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Médias de l’article

Ahmet Ertegun, Jerry Wexler et Big Joe Turner

Ahmet Ertegun, Jerry Wexler et Big Joe Turner
Crédits : Charlie Gillett/ Redferns/ Getty images

photographie

Phil Spector et les Ronettes

Phil Spector et les Ronettes
Crédits : Ray Avery/ Redferns/ Getty images

photographie

Steve Albini

Steve Albini
Crédits : Brian Cassella/ Chicago Tribune/ TNS/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  PRODUCTEUR DE MUSIQUE  » est également traité dans :

ATKINS CHET (1924-2001)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 911 mots

Un des principaux créateurs du Nashville sound (« son de Nashville »), système de production des années 1960 tirant la country music vers des variétés affectées et sirupeuses, Chet Atkins fut aussi un guitariste au fingerpicking à quatre doigts, complexe et virtuose, comptant parmi les plus talentueux et les plus innovants de l'après-guerre. Chester Burton Atkins naît à Luttrell (Tennessee) le 2 […] Lire la suite

BAROUH PIERRE (1934-2016)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 531 mots

Pierre Barouh est né le 19 février 1934 à Levallois-Perret, au sein d’une famille juive originaire de Turquie. Tout à la fois compositeur-interprète, acteur et producteur, il fut d’abord un homme de rencontres, ouvert à de multiples styles et genres, qu’il aimait partager et faire dialoguer. Après une brève carrière de journaliste sportif à Paris- P resse dans les années qui suivent la Seconde Gu […] Lire la suite

BOWIE DAVID (1947-2016)

  • Écrit par 
  • Tom CARSON, 
  • Universalis
  •  • 1 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un artiste caméléon »  : […] À la suite de l'échec de la contre-culture des années 1960 dans sa quête de l'utopie, David Bowie a concocté une série de pastiches inspirés et d'un grandiose audacieux. Il a commencé par la fantaisie emblématique du martyre de la rock star The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars (1972). En même temps, il s'est si bien glissé dans l'esprit de l'époque que le scénario cata […] Lire la suite

COUNTRY, musique

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 154 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Du country-blues au rock and roll »  : […] Le country se teinte de blues avec Jimmie Rodgers (1897-1933), archétype de l'artiste country and western, qui affectionne les thématiques liées aux voyages et aux trains ; ce chanteur maîtrise parfaitement le yodle, technique vocale qui consiste à passer rapidement de la voix de gorge à la voix de tête. Notons que ce mode de production sonore est aussi pratiqué chez les vachers des Alpes suisses […] Lire la suite

DANCE MUSIC

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 693 mots

Musique destinée aux night-clubs, la dance est issue du disco et de la house. Le DJ et le producteur-arrangeur y exercent une part prédominante, au détriment de l'artiste, cantonné au rôle d'interprète. En France, la dance music est souvent considérée comme un dérivé commercial de la house music, dont elle emprunte quelques traits. Ses artistes et/ou producteurs précurseurs sont surtout issus du […] Lire la suite

DISCO

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 485 mots

Musique de danse insouciante, le disco marque l'entrée de la musique populaire dans l'ère du producteur omniprésent. À partir de la fin des années 1970, les tubes au battement répétitif se multiplient. Au tournant des années 1980, des musiciens-producteurs européens recyclent la soul music tout en s'inspirant de l'esthétique minimaliste des musiques électroniques émergentes (celle du groupe allema […] Lire la suite

DIXON WILLIE (1915-1992)

  • Écrit par 
  • Gérard HERZHAFT
  •  • 840 mots

Willie Dixon fut certainement le compositeur le plus prolifique du blues de l'après-guerre et nombre de ses chansons sont devenues des standards du blues avant d'être reprises par les plus importants groupes de rock britanniques et américains : Spoonful , The Red Rooster , You Shook Me , I Can't Quit You Baby , Hoochie Coochie Man , I Am a Man , Back Door Man ... La liste complète serait beaucoup […] Lire la suite

ENO BRIAN (1948- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 451 mots

Musicien britannique né le 15 mai 1948 à Woodbridge, dans le Suffolk (Angleterre), Brian Eno est producteur, compositeur, chanteur et joueur de synthétiseur ; il a joué un rôle prépondérant dans l'élaboration du style sonore de plusieurs groupes de musique pop des années 1980 et 1990 et il est à l'origine du concept musical dit ambient , rattaché aux musiques électroniques. Brian Peter George S […] Lire la suite

FRANKLIN ARETHA (1942-2018)

  • Écrit par 
  • David RITZ
  • , Universalis
  •  • 965 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les années de recherche »  : […] Aretha Franklin naît le 25 mars 1942 à Memphis, dans le Tennessee. Sa mère, Barbara, est chanteuse de gospel et pianiste. Son père, Clarence L. Franklin, qui préside la New Bethel Baptist Church de Detroit, dans le Michigan, est un pasteur dont l'influence s'étend à l'ensemble des États-Unis. Lui-même chanteur, il est réputé pour ses sermons brillants, dont un grand nombre ont été enregistrés par […] Lire la suite

GAYE MARVIN (1939-1984)

  • Écrit par 
  • David RITZ
  •  • 826 mots

Le chanteur, auteur-compositeur et producteur de soul américain Marvin Gaye a, dans une large mesure, ouvert la voie à l'ère de la musique populaire des années 1970 émancipée de la dictature des producteurs et placée sous le contrôle des artistes. Marvin Pentz Gay, Jr., naît le 2 avril 1939 à Washington (D.C.). Son père est un prédicateur pentecôtiste ; sa mère est domestique. Marvin chante à l'é […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

26-29 novembre 2020 France. Violences policières contre Michel Zecler.

producteur de musique Michel Zecler, à Paris, cinq jours plus tôt. Ces images provoquent une très vive émotion. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin dénonce la violence des trois policiers qui ont « sali l’uniforme de la République ». Ceux-ci sont aussitôt suspendus et placés en garde à vue. Le 29, les trois policiers auteurs du tabassage de […] Lire la suite

1er-22 février 1995 Algérie. Le ramadan marqué par de nombreuses violences

producteur de la musique raï dans le pays, sera assassiné à Oran le 15. Le Mouvement pour la République, dirigé par Saïd Sadi et qui regroupe des organisations « démocrates » hostiles aux islamistes, appellera le 16 les Algériens à l'autodéfense. Le 11, l'attaque du poste frontière tunisien de Tamerza, revendiquée le 20 par le Groupe islamique armé […] Lire la suite

Pour citer l’article

Florent MAZZOLENI, « PRODUCTEUR DE MUSIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/