Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

POITOU-CHARENTES

Poitou-Charentes : carte administrative avant réforme - crédits : Encyclopædia Universalis France

Poitou-Charentes : carte administrative avant réforme

Région de seuil entre les parlers d'oil et la langue d'oc, traversée par la limite des toits d'ardoises et des tuiles romanes, la région Poitou-Charentes était jusqu’au 31 décembre 2015 une des vingt-deux régions administratives métropolitaines. Composée de quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne), elle est peu peuplée, avec 1,78 million d'habitants en 2012, soit 3 p. 100 de la population française. Son regroupement avec l’Aquitaine et le Limousin à partir du 1er janvier 2016, dans le cadre de la réforme territoriale, la fait entrer dans la plus grande des nouvelles régions, la Nouvelle-Aquitaine.

Son organisation spatiale est ancienne : de l'Antiquité au début du xixe siècle, quatre provinces la composent : le Poitou, l'Angoumois, la Saintonge et l'Aunis. Après la domination médiévale de Poitiers, le changement le plus important est l'émergence et le développement de La Rochelle dont l'activité économique va être renforcée par des fonctions administratives qui concernent la Saintonge et le Cognaçais. La pérennité des pays depuis des siècles et l'absence de polarisation économique forte, qui marquaient l'organisation de l'espace régional et favorisaient la coopération et les réseaux entre les chefs-lieux de départements, pourraient être remises en question par la réforme territoriale de 2014-2015.

Diversité des sols et des paysages

Terre de transition, le Poitou-Charentes couvre un espace naturellement très diversifié, constitué à la fois des plateaux du Limousin à l'est et du massif vendéen au nord-ouest, du Bassin parisien au nord et de l'Aquitaine au sud. L'ouverture sur l'Atlantique par la zone littorale laisse largement pénétrer les influences océaniques. La carte des types de sols reflète cette diversité avec des terres provenant des roches calcaires (terres de Groie, de Champagne et d'Aubues), des dépôts de couverture sur les plateaux (terres Rouges, Bornais et terres de Brandes) ou encore des massifs anciens ou de sables dunaires. Cette répartition des sols influence fortement les potentialités agronomiques des régions naturelles, même si les contraintes liées au sol ont été partiellement réduites par le drainage et l'irrigation.

Baignée par l'Atlantique et effleurée par les socles cristallins du Limousin et de l'Armorique, la région présente une étonnante palette de paysages. Les forêts de la presqu'île d'Arvert, de l'île d'Oléron, de l'île de Ré, celles autour d'Angoulême, de Poitiers, de Châtellerault contribuent à la biodiversité. Ces forêts, pour la plupart domaniales, accueillent de nombreux visiteurs pour des activités de loisirs. Elles jouent également un rôle important dans la protection des ressources (écran vert, espace non urbanisé, qualité des eaux).

Les milieux humides sont parmi les plus riches qui soient : ils regorgent d'espèces animales et végétales remarquables. Espaces essentiels pour Poitou-Charentes, le Marais poitevin (dont la plus grande partie se trouve en Pays de la Loire) et les marais charentais, de Rochefort, de Brouage, de la Seudre et de l'Estuaire contribuent à la préservation de la biodiversité biologique.

Le littoral, de la baie de l'Aiguillon aux coteaux de Gironde ainsi que les îles de Ré et d'Oléron (mais également l'île d'Aix et l'île Madame) sont des espaces écologiquement riches, sous pression touristique et urbanistique ; ils accueillent l'activité conchylicole avec le bassin de Marennes.

Le riche patrimoine, de l'architecture romane aux forteresses héritées du xviie siècle (Brouage, Saint-Martin-de-Ré, Fouras, Château-d'Oléron), se trouve valorisé en tant qu'atout touristique, aux côtés du Marais poitevin, de l'aquarium de La Rochelle, du [...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités, géographe, université de Poitiers

Classification

Pour citer cet article

Yves JEAN. POITOU-CHARENTES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 13/10/2016

Média

Poitou-Charentes : carte administrative avant réforme - crédits : Encyclopædia Universalis France

Poitou-Charentes : carte administrative avant réforme

Autres références

  • NOUVELLE-AQUITAINE, région administrative

    • Écrit par
    • 220 mots
    • 1 média

    La région Nouvelle-Aquitaine, qui s’est appelée à titre provisoire Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, a été créée par la loi du 16 janvier 2015 – relative à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral.  Elle est formée des trois anciennes...

  • ANGOULÊME

    • Écrit par
    • 617 mots
    • 3 médias

    Ancienne capitale de l'Angoumois, Angoulême, chef-lieu du département de la Charente, compte 44 704 habitants dans la ville et 180 593 dans l'aire urbaine (recensement de 2012).

    La cité ancienne, sur un éperon au-dessus du fleuve, domine l'agglomération avec ses remparts et la cathédrale...

  • NIORT

    • Écrit par
    • 637 mots
    • 1 média

    Chef-lieu du département des Deux-Sèvres, la ville de Niort compte 59 700 habitants (2013). Niort doit sa naissance à sa situation de place frontière entre le Poitou et l'Aunis-Saintonge. Ce fut une ville-marché, au contact de plusieurs pays du Poitou.

    La forteresse édifiée au xiie siècle,...

  • POITIERS

    • Écrit par
    • 1 104 mots
    • 2 médias

    Poitiers, chef-lieu de la Vienne et capitale régionale de Poitou-Charentes jusqu’au 31 décembre 2015, compte 90 340 habitants dans la ville et 138 760 dans l'agglomération (2012). Cette cité du Haut-Poitou dispose d'une bonne situation géographique, sur le seuil du Poitou. Lieu...

  • ROCHELLE LA

    • Écrit par
    • 1 093 mots
    • 1 média

    La Rochelle, chef-lieu du département de la Charente-Maritime, est une ville presqu’aussi importante que Poitiers à l’échelle régionale. La commune comptait 77 119 habitants et l'agglomération 126 435 personnes lors du recensement général de 2012. Au fond d'une anse, abritée par trois îles, Oléron,...