SAINTONGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancienne province de France située au nord de l'estuaire de la Gironde, la Saintonge a formé avec l'Aunis le département de Charente-Maritime (chef-lieu : La Rochelle). Son individualité se manifeste surtout dans l'Antiquité. Peuplée par les Santons, elle sera profondément romanisée comme en témoigne Saintes, alors grand nœud routier. Le christianisme a laissé aussi de nombreux témoignages gallo-romains. Et Ausone célébrera au ive siècle les charmes de la campagne saintongeoise. Par contre, au Moyen Âge, la province n'eut pas d'existence particulière. Elle resta morcelée en de nombreux fiefs mouvant soit du Poitou, soit de l'Aquitaine. Aux xiiie et xive siècles, le Nord appartenait aux Capétiens et le Sud aux Plantagenêts. Pour avoir un sort commun, ils durent attendre le traité de Brétigny (1360) suivi de la reconquête par le roi Charles V. Dans un pays largement gagné à la Réforme, les hécatombes des guerres de Religion, puis l'émigration due à la révocation de l'édit de Nantes semblent avoir provoqué une certaine atonie de la vie provinciale sous l'Ancien Régime. De plus, le départ des Anglais gênait la vente des principales ressources : sel et vin. Brouage, principal port d'armement pour le Canada sous Louis XIII, mais bientôt envasé au milieu de ses marais salants mal entretenus, symbolise en un sens cette évolution. La province était rattachée à la généralité de La Rochelle et formait un gouvernement militaire avec l'Angoumois.

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

carte : Nouvelle-Aquitaine : carte physique

carte

Carte physique de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Gabriel LLOBET

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, professeur au lycée Léonard-Limosin, Limoges

Classification

Autres références

«  SAINTONGE  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Occupation du sol et peuplement »  : […] L'occupation du sol de l'Aquitaine antique était relativement faible ; cependant, de nombreux vestiges archéologiques subsistent de ses populations préhistoriques (en Périgord et dans les pré-Pyrénées surtout) et gallo-romaines. Les territoires de beaucoup de ses « cités » (Saintes, Angoulême, Périgueux, Bordeaux, Bazas, Agen, Dax) étaient étroitement bordés par des massifs de forêts et des landes […] Lire la suite

AUNIS

  • Écrit par 
  • Gabriel LLOBET
  •  • 344 mots
  •  • 1 média

Ancienne province de France sur la côte atlantique, formée d'îles et de la presqu'île délimitée par le marais de la Sèvre et celui de la Charente. Elle fit partie du pays de Saintes, puis entra dans la dépendance du Poitou au x e siècle. Les véritables créateurs du pays sont les seigneurs de Châtelaillon (Castrum Alionis, d'où le nom d'Aunis) qui, au xi e siècle, y étendirent presque partout leu […] Lire la suite

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « L'extension du domaine royal »  : […] Cependant, les grands Capétiens avaient soutenu contre les rois d'Angleterre des luttes où ils remportèrent des succès décisifs qui accrurent considérablement le domaine royal malgré l'amputation répétée de certains grands fiefs donnés en apanage à des frères ou à des fils de roi. Entre 1203 et 1205, le roi d'Angleterre Jean sans Terre ayant été condamné par la cour de France à la perte de ses dom […] Lire la suite

POITOU-CHARENTES

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 2 632 mots
  •  • 1 média

Région de seuil entre les parlers d'oil et la langue d'oc, traversée par la limite des toits d'ardoises et des tuiles romanes, la région Poitou-Charentes était jusqu’au 31 décembre 2015 une des vingt-deux régions administratives métropolitaines. Composée de quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne), elle est peu peuplée, avec 1,78 million d'habitants en 2012, soit 3  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel LLOBET, « SAINTONGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/saintonge/