AUNIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancienne province de France sur la côte atlantique, formée d'îles et de la presqu'île délimitée par le marais de la Sèvre et celui de la Charente. Elle fit partie du pays de Saintes, puis entra dans la dépendance du Poitou au xe siècle. Les véritables créateurs du pays sont les seigneurs de Châtelaillon (Castrum Alionis, d'où le nom d'Aunis) qui, au xie siècle, y étendirent presque partout leurs domaines. En 1144, ceux-ci passèrent par alliance aux Mauléon qui accrurent encore leur influence sous les Plantagenêts. Conquis en 1224 par Louis VIII, le grand fief de l'Aunis fut compris dans la sénéchaussée de Saintonge. L'éphémère occupation anglaise qui suivit le traité de Brétigny (1360) fut décisive. Les Anglais l'érigèrent en effet en sénéchaussée distincte et, après la reconquête, Charles V y institua le gouvernement militaire de La Rochelle, dont le ressort bientôt fixé délimita la province. Le poids de cet aspect militaire sous l'Ancien Régime, l'importance stratégique du littoral d'Aunis et de Saintonge sont illustrés par le fameux siège de La Rochelle, capitale protestante (1627-1628), puis par la fortification de cette même ville et la création de remarquables places : Brouage, Rochefort et, dans les îles, Saint-Martin-de-Ré, Le Château-d'Oléron et le phare de Cordouan. Mais avec les temps modernes s'ouvre aussi la grande aventure atlantique ; nulle province ne subit plus que l'Aunis l'attrait des rivages encore imprécis de la « Terre neuve ». Bientôt Rochefort prospère grâce à la marine de guerre, mais surtout La Rochelle grâce à la pêche lointaine, au commerce triangulaire et à celui du sel et de l'eau-de-vie d'Aunis et de Saintonge. Cette dernière province avait d'ailleurs été rattachée à la généralité de La Rochelle en 1694. La Révolution cimenta cette union par la création du département de la Charente-Inférieure, aujourd'hui Charente-Maritime.

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

carte

Carte physique de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Gabriel LLOBET

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, professeur au lycée Léonard-Limosin, Limoges

Classification


Autres références

«  AUNIS  » est également traité dans :

POITOU-CHARENTES

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 2 632 mots
  •  • 1 média

Région de seuil entre les parlers d'oil et la langue d'oc, traversée par la limite des toits d'ardoises et des tuiles romanes, la région Poitou-Charentes était jusqu’au 31 décembre 2015 une des vingt-deux régions administratives métropolitaines. Composée de quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne), elle est peu peuplée, avec 1,78 million d'habitants en 2012, soit 3  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poitou-charentes/#i_31117

ROCHELLE LA

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 091 mots
  •  • 1 média

La Rochelle , chef-lieu du département de la Charente-Maritime , est une ville presqu’aussi importante que Poitiers à l’échelle régionale. La commune comptait 77 119 habitants et l'agglomération 126 435 personnes lors du recensement général de 2012. Au fond d'une anse, abritée par trois îles, Oléron, Aix et Ré, La Rochelle a, dès sa naissance au x e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-rochelle/#i_31117

Pour citer l’article

Gabriel LLOBET, « AUNIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/aunis/