POITOU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancienne province française dont l'essentiel a formé les départements de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Riche comme tout l'Ouest en mégalithes et en gisements de l'âge du bronze, le Poitou entre dans l'histoire comme territoire des Pictones, d'où son nom. À l'époque romaine, il fut l'une des cités d'Aquitaine. D'importants vestiges témoignent d'une profonde romanisation. Celle-ci rayonna à partir de l'ancien oppidum qui commandait le seuil : Limonum (Poitiers), devenu centre routier et administratif. Extrême avancée des pays du Sud sur une grande voie de passage, le Poitou deviendra au Moyen Âge le champ de batailles décisives (Vouillé, 507 ; Poitiers, 732 et 1356), le lieu de rencontre privilégié entre les cultures du Nord et du Midi. Un autre trait durable sera la vigueur de la christianisation, illustrée par de nombreux saints et la fortune de la vie monastique : ainsi au ive siècle l'évêque Hilaire et son disciple Martin, fondateur de Noirmoutier et de Ligugé ; au vie siècle la reine Radegonde, fondatrice de Sainte-Croix. Le comté mérovingien sera un véritable séminaire d'évêques.

L'âge d'or du Poitou se situe aux xie et xiie siècles, après la tourmente normande. Les Guilhem, comtes de Poitiers dont l'origine remonte à 839, s'imposent comme ducs d'Aquitaine à partir de 928 pour deux siècles. Bien que leur autorité ne soit vraiment reconnue que dans le Poitou, ce titre ducal est riche de possibilités. Ne se font-ils pas couronner, comme des rois, à Saint-Martial de Limoges ? Mais, en 1137, la dynastie tombe en quenouille. On sait comment Aliénor apporta sa dot au roi de France Louis VII, puis à Henri Plantagenêt en 1152. Certes, cette duchesse énergique et raffinée, célébrée à l'égal de l'« aigle, reine des airs », jeta jusqu'à sa mort (1204) un dernier éclat sur sa maison. Trouvères et troubadours hantaient sa cour et de nombreuses chartes de libertés communales furent alors rédigées. Il n'en reste pas moins que le Poitou était désormais intégré à un plus vaste ensemble.

Ces deux siècles sont aussi ceux de la grande époque romane poitevine. Elle correspond à l'intense renouveau de la vie religieuse, marqué avec éclat par les proclamations de paix de Dieu (dès 989) et de croisade (1096) à Charroux et à Poitiers, ainsi que par la fondation de Fontevrault (1101), cependant que d'obscures foules de pèlerins cheminent sur la grand-route menant à Saint-Jacques et que se multiplient monastères et prieurés. Les moines certes, mais parfois aussi de grands féodaux et des villes en plein essor, ont créé une riche floraison d'églises romanes : Saint-Hilaire et Notre-Dame-la-Grande de Poitiers, Chauvigny, Saint-Savin, Saint-Jouin, Aulnay, etc. Leur variété n'exclut pas les caractères d'un style régional : relative fréquence du déambulatoire et de la nef à collatéraux, médiocrité de l'élévation, clochers parfois coiffés d'un cône de pierre à écailles, et surtout exubérance du décor sculpté qui envahit parfois toute la façade, divisée en arcatures aveugles, et utilise aussi bien des thèmes orientaux (la faune) que des thèmes sacrés ou des scènes de la vie quotidienne. La peinture murale est aussi très riche (Saint-Savin). Cette période se termine avec la pénétration de l'art gothique, favorisée par les Plantagenêts puis par la domination capétienne.

Notre-Dame-la-Grande, Poitiers

Photographie : Notre-Dame-la-Grande, Poitiers

Eglise Notre-Dame-la-Grande, Poitiers (Vienne). Façade, XIIe siècle. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

En effet, le Poitou, occupé dès 1204 par Philippe Auguste, échut bientôt en apanage à un frère de Saint Louis, Alphonse. Celui-ci y introduisit une bonne administration, cependant qu'après l'échec de la révolte de Lusignan (1241-1242) le roi d'Angleterre renonçait à ses droits (1259). Avant-garde de l'Aquitaine, le Poitou jouera un rôle essentiel pendant la guerre de Cent Ans. Par sa domination éphémère (1356-1375), Édouard III menaça le Bassin parisien ; après l'accalmie réparatrice marquée par le fastueux Jean de Berry, le dauphin Charles en fera, avec le Berry, la base de sa reconquête ; il y créera l'université de Poitiers en 1431 pour faire pièce à celle de Paris. Sa victoire cependant sonnera le glas de l'autonomisme poitevin.

Province d'Ancien Régime — il formera un gouvernement et une généralité qui n'auront d'ailleurs pas les mêmes limites —, le Poitou participe activement à la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, professeur au lycée Léonard-Limosin, Limoges

Classification

Autres références

«  POITOU  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 520 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Économie »  : […] Pays essentiellement agricole, l'Aquitaine a eu la chance de posséder, pour soutenir une importante économie d'échanges, pendant ces siècles d'apogée, deux produits clefs de cette économie médiévale : le vin et le sel. Le premier vignoble qui ait eu vocation commerciale a été celui du « Poitou », dont Saint-Jean-d'Angély et La Rochelle étaient, à la fin du xii e  siècle, les centres. Il alimentait […] Lire la suite

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « L'extension du domaine royal »  : […] Cependant, les grands Capétiens avaient soutenu contre les rois d'Angleterre des luttes où ils remportèrent des succès décisifs qui accrurent considérablement le domaine royal malgré l'amputation répétée de certains grands fiefs donnés en apanage à des frères ou à des fils de roi. Entre 1203 et 1205, le roi d'Angleterre Jean sans Terre ayant été condamné par la cour de France à la perte de ses dom […] Lire la suite

POITIERS

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 102 mots
  •  • 2 médias

Poitiers, chef-lieu de la Vienne et capitale régionale de Poitou-Charentes jusqu’au 31 décembre 2015, compte 90 340 habitants dans la ville et 138 760 dans l'agglomération (2012). Cette cité du Haut-Poitou dispose d'une bonne situation géographique, sur le seuil du Poitou. Lieu de communication entre le Bassin parisien et le Bassin aquitain, entre le Massif central et le Massif armoricain, Poitie […] Lire la suite

POITOU-CHARENTES

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 2 633 mots
  •  • 1 média

Région de seuil entre les parlers d'oil et la langue d'oc, traversée par la limite des toits d'ardoises et des tuiles romanes, la région Poitou-Charentes était jusqu’au 31 décembre 2015 une des vingt-deux régions administratives métropolitaines. Composée de quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne), elle est peu peuplée, avec 1,78 million d'habitants en 2012, soit 3  […] Lire la suite

Les derniers événements

16-21 mai 2022 France. Nomination d'Élisabeth Borne au poste de Premier ministre.

Ancienne conseillère de divers ministres socialistes, ancienne préfète de la région Poitou-Charentes, ancienne présidente de la RATP, Élisabeth Borne a été en charge de différents ministères depuis le début du quinquennat : Transports puis Transition écologique et solidaire et, enfin, Travail, Emploi et Insertion. Elle est la deuxième femme à accéder à cette fonction en France, après Édith Cresson en 1991. […] Lire la suite

6-13 décembre 2015 France. Fort progrès du Front national aux élections régionales.

La droite est en tête en Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Île-de-France, Normandie et à La Réunion, et la gauche en Bretagne, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes et Corse, ainsi qu’en Guadeloupe, Martinique et Guyane. La direction du P.S. annonce le retrait de ses listes au second tour dans les trois régions où le F.N. pourrait l’emporter à la faveur d’une triangulaire : Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. […] Lire la suite

17 décembre 2014 France. Adoption de la loi modifiant la carte des régions

Sont regroupés : Champagne-Ardenne, l'Alsace et la Lorraine; le Limousin, l'Aquitaine et Poitou-Charentes; l'Auvergne et Rhône-Alpes; la Bourgogne et la Franche-Comté; le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées; la Haute-Normandie et la Basse-Normandie; le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.  […] Lire la suite

3-18 juin 2014 France. Présentation de la réforme territoriale

Ce projet prévoit la réduction du nombre des régions métropolitaines de vingt-deux à quatorze, à compter de 2016, grâce à la fusion de la Basse et de la Haute-Normandie, de l'Alsace et de la Lorraine, de la Bourgogne et de la Franche-Comté, de Rhône-Alpes et de l'Auvergne, de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, et du Centre, du Poitou-Charentes et du Limousin. […] Lire la suite

24-29 novembre 2010 France. Candidature de Ségolène Royal aux primaires socialistes

Le 29, Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes, annonce sa candidature aux primaires socialistes. Elle bouleverse ainsi le calendrier officiel mis en place par la direction du parti, qui prévoyait que le dépôt des candidatures se ferait en juin 2011.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gabriel LLOBET, « POITOU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/poitou/