POITOU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ancienne province française dont l'essentiel a formé les départements de la Vendée, des Deux-Sèvres et de la Vienne. Riche comme tout l'Ouest en mégalithes et en gisements de l'âge du bronze, le Poitou entre dans l'histoire comme territoire des Pictones, d'où son nom. À l'époque romaine, il fut l'une des cités d'Aquitaine. D'importants vestiges témoignent d'une profonde romanisation. Celle-ci rayonna à partir de l'ancien oppidum qui commandait le seuil : Limonum (Poitiers), devenu centre routier et administratif. Extrême avancée des pays du Sud sur une grande voie de passage, le Poitou deviendra au Moyen Âge le champ de batailles décisives (Vouillé, 507 ; Poitiers, 732 et 1356), le lieu de rencontre privilégié entre les cultures du Nord et du Midi. Un autre trait durable sera la vigueur de la christianisation, illustrée par de nombreux saints et la fortune de la vie monastique : ainsi au ive siècle l'évêque Hilaire et son disciple Martin, fondateur de Noirmoutier et de Ligugé ; au vie siècle la reine Radegonde, fondatrice de Sainte-Croix. Le comté mérovingien sera un véritable séminaire d'évêques.

L'âge d'or du Poitou se situe aux xie et xiie siècles, après la tourmente normande. Les Guilhem, comtes de Poitiers dont l'origine remonte à 839, s'imposent comme ducs d'Aquitaine à partir de 928 pour deux siècles. Bien que leur autorité ne soit vraiment reconnue que dans le Poitou, ce titre ducal est riche de possibilités. Ne se font-ils pas couronner, comme des rois, à Saint-Martial de Limoges ? Mais, en 1137, la dynastie tombe en quenouille. On sait comment Aliénor apporta sa dot au roi de France Louis VII, puis à Henri Plantagenêt en 1152. Certes, cette duchesse énergique et raffinée, célébrée à l'égal de l'« aigle, reine des airs », jeta jusqu'à sa mort (1204) un dernier éclat sur sa maison. Trouvères et troubadours hantaient sa cour et de nombreuses chartes de libertés communales furent alors rédigées. Il n'en reste pas moins que le Poitou était désormais intégré à un plus vaste ensem [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, professeur au lycée Léonard-Limosin, Limoges

Classification


Autres références

«  POITOU  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Économie »  : […] Pays essentiellement agricole, l'Aquitaine a eu la chance de posséder, pour soutenir une importante économie d'échanges, pendant ces siècles d'apogée, deux produits clefs de cette économie médiévale : le vin et le sel. Le premier vignoble qui ait eu vocation commerciale a été celui du « Poitou », dont Saint-Jean-d'Angély et La Rochelle étaient, à la fin du xii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquitaine/#i_14376

CAPÉTIENS (987-1498)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 8 058 mots

Dans le chapitre « L'extension du domaine royal »  : […] Cependant, les grands Capétiens avaient soutenu contre les rois d'Angleterre des luttes où ils remportèrent des succès décisifs qui accrurent considérablement le domaine royal malgré l'amputation répétée de certains grands fiefs donnés en apanage à des frères ou à des fils de roi. Entre 1203 et 1205, le roi d'Angleterre Jean sans Terre ayant été condamné par la cour de France à la perte de ses dom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/capetiens/#i_14376

POITIERS

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 1 101 mots
  •  • 2 médias

Poitiers, chef-lieu de la Vienne et capitale régionale de Poitou-Charentes jusqu’au 31 décembre 2015, compte 90 340 habitants dans la ville et 138 760 dans l'agglomération (2012). Cette cité du Haut-Poitou dispose d'une bonne situation géographique, sur le seuil du Poitou. Lieu de communication entre le Bassin parisien et le Bassin aquitain, entre le Massif central et le Massif armoricain, Poitie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poitiers/#i_14376

POITOU-CHARENTES

  • Écrit par 
  • Yves JEAN
  •  • 2 632 mots
  •  • 1 média

Région de seuil entre les parlers d'oil et la langue d'oc, traversée par la limite des toits d'ardoises et des tuiles romanes, la région Poitou-Charentes était jusqu’au 31 décembre 2015 une des vingt-deux régions administratives métropolitaines. Composée de quatre départements (Charente, Charente-Maritime, Deux-Sèvres et Vienne), elle est peu peuplée, avec 1,78 million d'habitants en 2012, soit 3  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poitou-charentes/#i_14376

Pour citer l’article

Gabriel LLOBET, « POITOU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/poitou/