Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RUSSE PLATE-FORME

Terrains du socle

Plate-forme européenne : socle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne : socle

Le socle de la plate-forme européenne est composé de puissantes séries sédimentaires et volcanogènes diversement métamorphisées (Archéen et Protérozoïque). Ces complexes sont subdivisés de la façon la plus distincte dans la Scandinavie, où ils apparaissent en affleurements. Grâce aux données géophysiques et à celles du très grand nombre de forages poussés jusqu'au socle, on a réussi à effectuer une subdivision assez nette également dans la dalle russe. La majeure partie du socle y est composée de complexes précambriens anciens, alors que le socle des régions occidentales de la plate-forme européenne est formé par des roches plus jeunes.

On distingue dans le socle les complexes métamorphiques et plutoniques suivants :

– Le complexe archéen (« biélomorien ») est constitué de gneiss, granitogneiss, granulites très anciens (de − 3 100 Ma, et peut-être plus, à − 2 900 ± 100 Ma) et forme des noyaux anciens de dimensions diverses.

– Les complexes protérozoïques précoce et moyen (Carélien et Svécofennien) sont constitués de différentes roches volcaniques métamorphisées (porphyritoïdes, porphyroïdes, leptites, schistes verts et cristallins) et de roches sédimentaires (schistes, dolomies, marbres, quartzites), de puissance parfois très grande et de succession stratigraphique variée (de − 2 900 ± 100 Ma à − 1 750 ± 50 Ma). À ces séries sont liés des massifs plutoniques de roches ultrabasiques, basiques, intermédiaires et acides. Ces formations ont subi un plissement énergique et constituent des zones arquées qui contournent et parfois envahissent les noyaux archéens anciens consolidés. Aux complexes caréliens et svécofenniens sont associés d'importants gîtes de fer et d'autres métaux (Suède, Ukraine, Koursk).

– Dans les régions centrales et occidentales de la plate-forme européenne (Suède méridionale, îles Åland, massif de Vyborg, Ukraine) sont largement développés des molasses volcanogènes et les granites « rapakivi » (début du Protérozoïque tardif ou Gothien). Ce complexe orogénique typique achève la formation de la majeure partie du socle de plate-forme.

Dans l'ouest de la plate-forme (Grande-Bretagne, Norvège méridionale, Suède du Sud-Ouest, partie orientale de la plaine germano-polonaise, Danemark), le socle métamorphique ancien est fortement repris au milieu du Protérozoïque tardif (de − 1 000 à − 670 Ma = Daslandien). À cette époque existaient dans le sud-ouest de la Suède (lac Vänern) les conditions favorables à la formation d'une puissante série plissée de schistes et de granites (massif de Bohus). Lui correspondent en Grande-Bretagne l'orogène et le complexe de Mona ( − 1 000 ± 50 Ma) ainsi que les horizons inférieurs du Torridonien, de l'Uriconien, du Charnien, etc.

Ainsi, les stades finals de la formation du socle de plate-forme couvrent une énorme période géologique. Le processus de la consolidation se déplace dans le temps de l'est à l'ouest.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Alekseï BOGDANOFF. RUSSE PLATE-FORME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Plate-forme européenne : tectonique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne : tectonique

Plate-forme européenne : socle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne : socle

Plate-forme européenne au Protérozoïque - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne au Protérozoïque

Autres références

  • EUROPE - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, Pierre RAT
    • 10 020 mots
    • 6 médias
    ...Volga), soit synclinale (synéclises balte, de Moscou), soit en forme de synclinal-fossé (aulacogènes du Donetz, de Patchelma). Sur son bord méridional, la plate-forme russe est frangée d'une dépression marginale accentuée dans son angle sud-ouest (dépression germano-polonaise) et dans son angle sud-est (dépression...
  • LADOGA LAC

    • Écrit par Pierre CARRIÈRE
    • 371 mots

    Situé au nord-est de Saint-Pétersbourg, le lac Ladoga est le plus vaste des lacs européens : son plan d'eau couvre 17 700 kilomètres carrés — 18 400 kilomètres carrés s'il est tenu compte de la superficie des six cent soixante îles de plus d'un hectare qui le parsèment — et renferme 908 kilomètres...

  • OURAL

    • Écrit par André BLANC, Pierre CARRIÈRE, Pascal MARCHAND, Guy MENNESSIER
    • 4 083 mots
    • 2 médias
    ...La chaîne varisque de l'Oural, dont la genèse était amorcée dès le Précambrien et pratiquement achevée à l'aurore du Mésozoïque, sépare la plate-forme russe, européenne (dite aussi d'Europe orientale), de la plate-forme sibérienne, asiatique. D'orientation méridienne, elle présente dans sa...
  • RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par Pascal MARCHAND
    • 8 602 mots
    • 11 médias
    À l'ouest, la plate-forme russe alterne vastes dépressions (100 à 200 m d'altitude) et immenses plateaux, culminant entre 300 et 400 mètres. Les différences d'altitude y ont été réduites par les grands glaciers quaternaires qui ont recouvert de moraines toute sa moitié nord. Leur fonte,...

Voir aussi