Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

RUSSE PLATE-FORME

La couverture

Sédiments

La couverture sédimentaire, qui représente l'essentiel de la dalle russe, est composée de roches d'âges divers : Vendien, Paléozoïque, Mésozoïque, Cénozoïque (cf. europe-Géologie). Leur puissance augmente brusquement dans les dépressions du socle et diminue sur les parties soulevées. La composition lithologique de la coupe montre les caractères suivants.

Les dépôts vendiens, cambriens, ordoviciens et siluriens sont principalement composés de conglomérats, surtout d'argiles et de grès, surmontés de calcaires. Ils ont rempli un vaste fossé, allongé latitudinalement, des pays baltes aux piémonts du Timan. Un autre fossé a existé à la même époque dans le sud-ouest de la plate-forme ; il s'étirait depuis la Suède du Sud (Scanie), en Pologne (Swietokrzyskie) et, plus loin au sud-est, jusque dans la région du Dniepr, en longeant les bords du massif ukrainien. Cette région a le style d'une zone plissée intracratonique et s'apparenterait aux aulacogènes.

Les dépôts dévoniens sont composés, au voisinage des môles, de roches rouges continentales, du type « Vieux Grès rouges », et, dans les fossés, de faciès carbonatés, marins, et salifères, lagunaires. Le Carbonifère montre des profils très variés. Près du bouclier baltique, ce sont des faciès terrigènes continentaux ; dans l'est de la plate-forme, la série entière est composée de calcaires. Au sud (bassin du Donetz) aussi bien qu'à l'ouest sont largement développées des séries houillères. L'achèvement du plissement de l'Oural modifie, au Permien, la paléogéographie, jusque-là caractérisée par des transgressions variables sur la plate-forme à partir de l'orogène ouralien.

Les dépôts permiens et triasiques, mis en place durant les phases finales varisques, montrent une extrême diversité. Outre les calcaires, ce sont les séries salifères et les molasses rouges (tardives) qui sont les plus développées. Les séries salifères atteignent une très grande puissance dans la fosse précaspique (près de 4 000 m) et dans le fossé péricratonique de la mer du Nord et de la Pologne ; elles constituent un vaste domaine d'halocinèse et comportent de nombreux gîtes de minerais utiles (pétrole, gaz, sel gemme, potasse, magnésie, borates, etc.).

Les dépôts du Jurassique et du Crétacé inférieur sont largement développés dans le sud de la plate-forme, où ils présentent des faciès marins avec le plus souvent des argiles et parfois des sables glauconieux. Le Crétacé supérieur et le Paléogène sont représentés par des sédiments marins gréso-argileux, cédant quelquefois la place à des sédiments carbonatés ou siliceux. Ils atteignent une puissance et une extension considérables dans le sud de la plate-forme et à l'emplacement de la mer du Nord, où ils ont rempli un vaste fossé d'orientation méridienne. Sur la marge méridionale de la plate-forme, le Paléogène et le Néogène, composés de faciès marins ou continentaux (souvent houillers), dominent. Dans certaines dépressions (par exemple, précaspique), ce sont les dépôts quaternaires marins et continentaux qui jouent le rôle le plus important.

Formations volcaniques

Des formations volcaniques existent, ici ou là, dans les séries composant la couverture. Les basaltes vendiens sont développés dans le nord-ouest du bouclier ukrainien. Les roches effusives du Dévonien supérieur ont envahi de vastes territoires à la périphérie des grands môles : ce sont les séries volcaniques du bassin du Donetz, du massif de Vorone, du Timan, etc. Les roches magmatiques à apatite des Khibiny (péninsule de Kola) ont le même âge. Dans le Permien, un volcanisme énergique est lié aux mouvements qui ont eu lieu dans le graben d'Oslo. Au Jurassique se manifeste l'apparition de quelques foyers volcaniques dans le massif ukrainien. Comme dans toute la plate-forme européenne,[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Alekseï BOGDANOFF. RUSSE PLATE-FORME [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Plate-forme européenne : tectonique - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne : tectonique

Plate-forme européenne : socle - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne : socle

Plate-forme européenne au Protérozoïque - crédits : Encyclopædia Universalis France

Plate-forme européenne au Protérozoïque

Autres références

  • EUROPE - Géologie

    • Écrit par Jean AUBOUIN, Pierre RAT
    • 10 020 mots
    • 6 médias
    ...Volga), soit synclinale (synéclises balte, de Moscou), soit en forme de synclinal-fossé (aulacogènes du Donetz, de Patchelma). Sur son bord méridional, la plate-forme russe est frangée d'une dépression marginale accentuée dans son angle sud-ouest (dépression germano-polonaise) et dans son angle sud-est (dépression...
  • LADOGA LAC

    • Écrit par Pierre CARRIÈRE
    • 371 mots

    Situé au nord-est de Saint-Pétersbourg, le lac Ladoga est le plus vaste des lacs européens : son plan d'eau couvre 17 700 kilomètres carrés — 18 400 kilomètres carrés s'il est tenu compte de la superficie des six cent soixante îles de plus d'un hectare qui le parsèment — et renferme 908 kilomètres...

  • OURAL

    • Écrit par André BLANC, Pierre CARRIÈRE, Pascal MARCHAND, Guy MENNESSIER
    • 4 083 mots
    • 2 médias
    ...La chaîne varisque de l'Oural, dont la genèse était amorcée dès le Précambrien et pratiquement achevée à l'aurore du Mésozoïque, sépare la plate-forme russe, européenne (dite aussi d'Europe orientale), de la plate-forme sibérienne, asiatique. D'orientation méridienne, elle présente dans sa...
  • RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Géographie

    • Écrit par Pascal MARCHAND
    • 8 602 mots
    • 11 médias
    À l'ouest, la plate-forme russe alterne vastes dépressions (100 à 200 m d'altitude) et immenses plateaux, culminant entre 300 et 400 mètres. Les différences d'altitude y ont été réduites par les grands glaciers quaternaires qui ont recouvert de moraines toute sa moitié nord. Leur fonte,...

Voir aussi