LADOGA LAC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Situé au nord-est de Saint-Pétersbourg, le lac Ladoga est le plus vaste des lacs européens : son plan d'eau couvre 17 700 kilomètres carrés — 18 400 kilomètres carrés s'il est tenu compte de la superficie des six cent soixante îles de plus d'un hectare qui le parsèment — et renferme 908 kilomètres cubes d'eau, ce qui représente trente et une fois la superficie du lac Léman et vingt-quatre fois son volume. Engagé dans le massif ancien de Carélie par sa partie septentrionale aux rives abruptes et découpées, le lac Ladoga appartient déjà, par sa moitié méridionale, dont les berges sont formées de bourrelets morainiques, à la plate-forme russe. Le point le plus profond du lac se situe à 225 mètres au-dessous du plan d'eau.

Le lac Ladoga reçoit, sur la rive nord-ouest, les eaux issues du lac Saimaa, puis, sur la rive sud-est, celles du lac Onega, par l'intermédiaire de la Svir, ainsi que celles du lac Ilmen, que déverse le Volkhov, rivière de Novgorod. L'ensemble des tributaires, qui drainent un bassin-versant de 259 000 kilomètres carrés, apporte au lac 69,1 km3 d'eau chaque année, auxquels s'ajoutent 10,7 km3 d'eau déversés par les précipitations à la surface du lac, dont la tranche atteint 606 millimètres de hauteur. Comme l'évaporation prélève à la surface du lac une lame d'eau épaisse de 334 millimètres, ce qui représente un prélèvement annuel moyen de 6,4 km3, l'émissaire unique du lac Ladoga, la Neva, écoule 73,7 km3 en année moyenne, ce qui en fait un fleuve fort bien alimenté.

Pris par les glaces de novembre à mai sur son pourtour et de janvier à mars en son centre, le lac Ladoga est accessible à la navigation depuis le golfe de Finlande par l'intermédiaire de la Neva, tandis que la Svir, puis le canal Volga-Baltique le mettent en relation avec le réseau navigable de la Volga ; le canal Baltique-mer Blanche le relie à l'océan Arctique. Entre 1941 et 1943, le lac Ladoga a joué un rôle décisif dans l'acheminement des secours et des armements destinés à Leningrad, alors assiégée par l'armée allemande.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LADOGA LAC  » est également traité dans :

NEVA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 408 mots

Émissaire unique du lac Ladoga, la Neva se classe parmi les fleuves les mieux alimentés de la Russie d'Europe, bien que son cours ne mesure que 74 kilomètres de longueur. Elle draine un bassin de 281 000 kilomètres carrés et déverse dans le golfe de Finlande, où elle débouche, 80 kilomètres cubes d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neva/#i_43173

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les voyages et la création de Saint-Pétersbourg »  : […] la Volga au lac Ilmen et à la rivière Volkhov tributaire du lac Ladoga. Ainsi s'était réalisé dès 1706 le rêve de Pierre : « Monter en bateau sur les rives de la Moskova et descendre aux bords de la Neva sans avoir mis pied à terre » (V. Klioutchevski). Cette liaison fluviale, qui entraîna la construction d'un canal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand-1672-1725/#i_43173

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « LADOGA LAC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-ladoga/