DESCOLA PHILIPPE (1949- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spécialiste de l'Amazonie, Philippe Descola est titulaire de la chaire d'anthropologie de la nature au Collège de France. Son parcours scientifique l'a conduit de la philosophie à l'anthropologie, en passant par l'observation de terrain intensive. Le « scandale logique » suscité par sa rencontre avec des sociétés dont les représentations du monde diffèrent radicalement des nôtres a été le déclencheur de sa recherche.

Né en 1949, Philippe Descola fut l'élève de Maurice Godelier à l'École normale supérieure de Saint-Cloud de 1970 à 1975, et effectua des études de philosophie et d'ethnologie à l'université de Nanterre. Avec son épouse Anne-Christine Taylor, il a conduit de 1976 à 1979 des recherches chez les Achuar, un groupe jivaro de l'Amazonie équatorienne, en vue d'une thèse soutenue en 1983 sous la direction de Claude Lévi-Strauss. Maître de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales en 1987, puis directeur d'études en 1989, il a été nommé professeur au Collège de France en juin 2000.

La double influence de Maurice Godelier et de Claude Lévi-Strauss a inscrit les premiers travaux de Philippe Descola dans le cadre des débats entre marxisme et structuralisme. Il s'agissait de savoir comment la logique des classifications symboliques détermine les pratiques sociales. Philippe Descola reprit la notion lévi-straussienne de schème pour critiquer l'écologie culturelle alors en vogue aux États-Unis, laquelle expliquait les représentations symboliques par leur adaptation à l'environnement.

L'enquête ethnographique conduisit en effet Descola à mettre en lumière le rôle joué, chez les Achuar, par le schème de prédation, qu'il définit comme « un style de relation aux humains et aux non-humains fondé sur la capture de principes d'identité et de substances vitales réputées nécessaires à la perpétuati [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche CNRS, membre du Laboratoire d'anthropologie sociale

Classification


Autres références

«  DESCOLA PHILIPPE (1949- )  » est également traité dans :

HÉRITIER FRANÇOISE (1933-2017)

  • Écrit par 
  • Salvatore D'ONOFRIO
  •  • 1 493 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L’exercice de la parenté »  : […] C’est précisément chez les Samo qu’elle va repérer des structures de la parenté dont l’étude lui permet de faire progresser la théorie générale. Il s’agit des structures semi-complexes de l’alliance, véritable point de soudure entre les structures complexes, qui se limitent à indiquer les individus non épousables définis par leur position généalogique, et les structures élémentaires, fondées sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francoise-heritier/#i_54286

Pour citer l’article

Frédéric KECK, « DESCOLA PHILIPPE (1949- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-descola/