QUIGNARD PASCAL (1948-    )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de Pascal Quignard multiplie paradoxes et ruptures. La structure de ses livres paraît hésiter entre plusieurs genres – essai, conte, fragment, autobiographie, roman historique ou contemporain – jusqu'à ce que la publication des premiers tomes de Dernier Royaume donne toute la mesure de son talent polyphonique. En même temps, le choix d'une forme volontiers atypique ne doit pas cacher une remarquable persévérance dans l'exploration des mêmes thèmes : la lecture comme dissolution du sujet, la musique et la voix perdue (« Écrire, c'est entendre la voix perdue »), le pouvoir qu'a la pensée de conjoindre les points les plus différents de la durée (Rome et la Chine ancienne, Port-Royal et notre propre temps), la recherche sans cesse reprise de l'histoire première qui, en deçà des mythes et des romans, fonderait l'articulation du langage et de la fabulation. Car « l'homme est celui à qui une image manque ».

Pascal Quignard, l'affirmation d'une exigence littéraire

Pascal Quignard, l'affirmation d'une exigence littéraire

photographie

L'Antiquité latine, Port-Royal, la littérature chinoise: autant de mondes qui viennent confluer dans l'œuvre de Pascal Quignard, où fiction et méditation se confondent. 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

La voix perdue

Né en 1948 à Verneuil-sur-Avre, cadet de quatre enfants, Pascal Quignard tient au secret de sa biographie. Il ne livre que quelques éléments d'une enfance « grammaticale, sévère, classique et catholique », passée auprès de parents professeurs de lettres. Il fait ses études primaires dans la ville du Havre encore enfouie sous les décombres. La musique est très présente dans la partie paternelle de sa famille, originaire d'Alsace et du Wurtemberg.

Dans le roman familial tel que son œuvre, par fragments, le laisse lire, deux événements vont sceller son destin de lecteur et d'écrivain. À dix-huit mois, il est bouleversé par le départ de la jeune Allemande qui s'occupait de lui. « Toutes [ses] forces se sont tendues mystérieusement à l'instant de parler tout à fait », et il plonge dans le silence et le refus de la nourriture. Il garde le souvenir de cette jeune femme : « lisant, elle séjournait dans un autre royaume [...] L'attraction qu'exercent sur [lui] les livres est d'une nature qui restera toute [sa] vie plus mystérieuse et plus impérieuse qu'ell [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  QUIGNARD PASCAL (1948- )  » est également traité dans :

TERRASSE À ROME (P. Quignard) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 851 mots
  •  • 1 média

Précise, savante, disante, la langue de Pascal Quignard avance par maximes et progresse par sentences. La pluralité des cas particuliers évoquée dans ses œuvres renvoie à un universel mystère, qui se confond avec la trace de notre origine. « Nous transportons avec nous le trouble de notre conception. [...] Il n'est point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrasse-a-rome/#i_92747

VIE SECRÈTE (P. Quignard)

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 1 447 mots
  •  • 1 média

Étendue et diverse, l'œuvre de Pascal Quignard comprend des romans, des essais, suivant la distinction traditionnelle, et des textes étranges et inclassables comme ceux qui ont été réunis sous le titre de Petits Traités (Maeght, 1990 ; Gallimard, 1997). Vie secrète (Gallimard, 1998), où sont repris certains […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-secrete/#i_92747

CARUS, Pascal Quignard - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves LAPLACE
  •  • 1 081 mots
  •  • 1 média

Pascal Quignard (né en 1948) signa, avec Carus (1979), son premier roman. Mais il était déjà l'auteur de trois essais : L'Être du balbutiement (à propos de Sacher Masoch, 1969), La Parole de la Délie (à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carus/#i_92747

FRAGMENT, littérature et musique

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES, 
  • Daniel OSTER
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Œuvres fragmentaires par hasard ou par décision »  : […] Après Barthes, Pascal Quignard voit dans les Caractères de La Bruyère l'innovation profonde d'un texte qui n'était « ni livre de maximes, ni suites d'arguments, ni galerie de portraits, ni agroupement de chapitres aux thèmes scrupuleusement observés, mais une suite décousue de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fragment-litterature-et-musique/#i_92747

ROMAN - Le roman français contemporain

  • Écrit par 
  • Dominique VIART
  •  • 8 086 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’Histoire revisitée »  : […] (2017) ou l’extermination des Indiens devenue spectacle dans Tristesse de la terre (2014) en témoignent. Les romans et récits éclatés de Pascal Quignard (Tous les matins du monde, 1991 ; la Raison, 1990) et surtout l'impressionnante série du Dernier Royaume, commencée en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-le-roman-francais-contemporain/#i_92747

Voir aussi

Pour citer l’article

Aliette ARMEL, « QUIGNARD PASCAL (1948-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pascal-quignard/