VIE SECRÈTE (P. Quignard)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Étendue et diverse, l'œuvre de Pascal Quignard comprend des romans, des essais, suivant la distinction traditionnelle, et des textes étranges et inclassables comme ceux qui ont été réunis sous le titre de Petits Traités (Maeght, 1990 ; Gallimard, 1997). Vie secrète (Gallimard, 1998), où sont repris certains thèmes de Le Sexe et l'effroi (ibid., 1994), permet de percevoir ce qui fait la singularité déconcertante et l'originalité formelle de ces livres.

Pascal Quignard, l'affirmation d'une exigence littéraire

Pascal Quignard, l'affirmation d'une exigence littéraire

Photographie

L'Antiquité latine, Port-Royal, la littérature chinoise: autant de mondes qui viennent confluer dans l'œuvre de Pascal Quignard, où fiction et méditation se confondent. 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

Quelle est la part de notre vie que nous aimons tenir pour secrète ? En premier lieu, nous qualifions ainsi celle qui ne peut être connue que par notre aveu : appartiendrait à ce domaine le cadre de Vie secrète, l'évocation furtive mais précise de son lieu d'écriture, un matin sur la côte d'Amalfi, en 1993, et de ses difficiles conditions de réalisation, à cause de la maladie et d'un séjour à l'hôpital, en 1997. La vie secrète est, en second lieu, celle qui vit en nous enfouie, et que l'on croit perdue, mais qui s'éclaire brusquement comme une peinture pariétale dans une grotte obscure. Tandis que le narrateur évoque le temps de vacance et de réflexion pendant lequel il élabore Le Sexe et l'effroi, lui reviennent en mémoire les souvenirs d'un premier amour, avec une musicienne, Némie Satler (ce nom lui est donné pour rappeler l'homme chez qui Vivaldi mourut à Vienne en 1741). « Notre amour ne dura que trois mois et six jours. Notre amour dura exactement quatre-vingt seize jours. » L'insistance sur la durée et la répétition rythmique des phrases ne sont pas inutiles : l'une impose de situer cet amour en début d'année, l'autre, par l'esquisse d'une litanie, rend le lecteur sensible aux recommencements. L'amour, qui augurait d'un temps nouveau, s'achève sur une séparation ; plus tard, la femme, âgée, décédera. L'ombre de ces deux deuils, celui de l'amour qui mêlait sa brisure à sa constance, celui de l'objet d'amour, se porte sur ce que vivent près de Paestum le narrateur et M., qui s'aiment : « Or l'amour, c'est cela : la vie secrète, la vie séparée et sacrée, la vie à l'é [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages






Écrit par :

  • : écrivain, professeur honoraire à la faculté des lettres de Fribourg (Suisse)

Classification

Pour citer l’article

Jean ROUDAUT, « VIE SECRÈTE (P. Quignard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/vie-secrete/