OSTRACISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Procès de Galilée

Procès de Galilée
Crédits : Erich Lessing/ AKG

photographie

Autodafé

Autodafé
Crédits : Keystone/ Getty Images

photographie


Les formes contemporaines de l'ostracisme

L'antisémitisme

La crainte de la métamorphose liée au refus de la liberté et à la méfiance à l'égard de l'esprit critique engendre donc l'agression à l'égard de ceux qui sont réputés différents. C'est sous cet angle que l'antisémitisme reste un des visages historiques et contemporains de l'ostracisme. Le judaïsme, religion de prêtres et de rois, n'a cessé d'être la victime des sociétés chrétiennes ou athées. Car, pour les uns comme pour les autres, il reste le témoin d'une parole première sur laquelle se fonda l'élection, qui signifie non une supériorité, mais la responsabilité de transmission de la volonté divine. Rien d'étonnant par conséquent s'il continue, malgré les dénégations hypocrites, à être attaqué de toutes parts. Ostracisme par omission, comme c'est le cas de la communauté œcuménique de Taizé, ostracisme par destruction, comme ce fut le cas de l'Allemagne nazie, ou ostracisme par élimination des fonctions, comme c'est le cas de plusieurs pays communistes, dont l'U.R.S.S., ces trois modalités relèvent, sur des plans différents, du processus historique inversé.

Le pouvoir religieux majoritaire ou en vogue ne se sert plus du pouvoir politique, et celui-ci ne s'appuie plus sur des structures ecclésiales pour ostraciser une communauté. Mais tous deux visent à détruire dans le judaïsme ce que les savants redoutaient chez les alchimistes, Philippe le Bel chez les Templiers, les paysans chez les sorciers : la recherche d'une connaissance totale fondée sur la Parole d'autant plus redoutable que sa liberté vient de l'invisible, donc de ce qui est inaccessible au contrôle des hommes et des États.

Cette crainte explique le complot sémantique qui refuse au concept « juif » une structure religieuse et le confine à la dimension politique apte à véhiculer les préjugés et les haines collectifs. C'est de cette façon que le Schéma sur les juifs du IIe concile du Vatican emploie le mot – renouvelant l'erreur de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : maître-assistant à l'université de Paris-I, écrivain

Classification


Autres références

«  OSTRACISME  » est également traité dans :

DESTIN

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 2 486 mots

Dans le chapitre « Aux sources de la tragédie »  : […] La mythologie du destin d'Œdipe peut n'être pas pensée comme universelle, mais comme relative à l'éthique et à la politique de la Grèce du v e  siècle. Or, si l'histoire d'Œdipe n'est plus exemplaire que de son temps historique, la notion même de destin en subit le contrecoup et ses versions successives sont autant de distorsions idéologiques dont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/destin/#i_28350

INSTAURATION DE LA DÉMOCRATIE À ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 173 mots

Après le départ d'Athènes du tyran Hippias, second fils de Pisistrate, en — 510, les réformes radicales proposées par Clisthène, membre de la famille aristocratique des Alcméonides, mais chef du parti progressiste, sont adoptées. À l'ancienne structure clanique de la société, cantonnée désormais au domaine religieux, se substitue une organisation administrative à trois niveaux, dont la pondération […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instauration-de-la-democratie-a-athenes/#i_28350

NATIONALITÉ

  • Écrit par 
  • Henri BATIFFOL, 
  • Patricia BUIRETTE, 
  • Jean-Éric MALABRE, 
  • Marthe SIMON-DEPITRE, 
  • Paul TAVERNIER
  • , Universalis
  •  • 10 358 mots

Dans le chapitre « La distinction étranger/national  »  : […] Le problème est de savoir si les étrangers jouissent dans un pays donné des mêmes droits que les nationaux. La réponse affirmative de principe est de plus en plus générale, au moins en ce qui concerne les relations privées par opposition aux droits politiques. Toutefois, cet aboutissement est le résultat d'une longue histoire qui commence dans le monde antique par le refus de tout droit à l'étra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nationalite/#i_28350

TYRANNIE, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Pierre CARLIER
  •  • 6 005 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La figure du tyran »  : […] Même dans la courte période pendant laquelle la tyrannie a disparu de la réalité politique grecque, la figure du tyran occupe une place centrale dans la pensée et la littérature, comme le montre en particulier la tragédie attique du v e  siècle. Dans le Prométhée enchaîné , Eschyle présente Zeus comme un « jeune tyran » qui v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tyrannie-grece-antique/#i_28350

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BOUDOT, « OSTRACISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ostracisme/