NORVÈGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRoyaume de Norvège (NO)
Chef de l'Étatle roi Harald V (depuis le 17 janvier 1991)
Chef du gouvernementErna Solberg (depuis le 16 octobre 2013)
CapitaleOslo
Langues officiellesnorvégien (nynorsk et bokmål), same 1
Note : Langue officielle localement.
Unité monétairecouronne norvégienne (NOK)
Population5 405 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)385 178 2
Note : Inclut l'archipel de Svalbard et l'île Jan Mayen

La Norvège contemporaine

Les grands enjeux politiques et économiques

Toute la période de l'immédiat après-guerre a été dominée en Norvège par la personnalité hors pair du social-démocrate Einar Gerhardsen (1897-1987), Premier ministre pendant dix-sept ans au total. Son départ en 1965 marque la fin d'une époque : celle de la reconstruction du pays et du succès spectaculaire de l'État-providence. Le début de la décennie suivante a été marqué par deux événements qui, bien que de façon très différente, ont eu une importance décisive pour l'histoire de la Norvège contemporaine : le débat concernant l'adhésion à la Communauté européenne et l'entrée dans l'ère du pétrole.

La Norvège et la construction européenne

Ni le pouvoir politique, ni les décideurs économiques n'avaient manifesté un intérêt particulier pour le projet européen tel qu'il avait été défini par les traités de Rome, en 1957. Deux ans plus tard, la Norvège avait d'ailleurs préféré adhérer à l'Association européenne de libre-échange (A.E.L.E.), créée par le Royaume-Uni pour faire concurrence au Marché commun. Lorsque ce dernier se ravisa et présenta sa candidature à l'entrée dans la C.E.E., la Norvège – comme le Danemark – emboîta le pas à son premier partenaire économique de l'époque. Lorsque le président Pompidou leva le veto français, en 1969, la problématique européenne se retrouva brusquement au centre de l'actualité et déclencha en Norvège le débat le plus virulent et le plus durable de tout le xxe siècle.

Une majorité très nette de députés se déclara favorable à l'adhésion, tout comme l'ensemble des responsables économiques. La classe politique était toutefois très partagée, les lignes de clivage créant souvent des factions opposées à l'intérieur des différentes formations, en particulier au sein du Parti travailliste. Dans le sillage des bouleversements idéologiques des années 1960, suivant une stratégie qui avait déjà fait ses preuves dans la lutte contre la guerre au Vietnam et l'armement nucléaire, un vaste mouvement d'opposition se créa alors en dehors du Parlement, le Mouvement populaire contre l'adhésion à la C.E.E. en août 1970. Dans cette initiative de citoyens très hétérogène où toutes les opinions politiques, de l'extrême gauche aux mouvements les plus conservateurs, étaient représentées, un fort consensus s'établit autour de l'idée que la dynamique européenne menaçait les intérêts vitaux du pays, mettant en péril son identité même. Les défenseurs de l'adhésion se rassemblaient essentiellement autour d'arguments économiques. Le référendum organisé en octobre 1972 se solda par un résultat éloquent : 53,49 p. 100 des électeurs votèrent pour le non et 46,51 p. 100 pour le oui, avec un taux de participation élevé de 77,68 p. 100. Le gouvernement du social-démocrate Trygve Bratteli, qui avait plaidé pour l'adhésion, dut démissionner. Une coalition minoritaire de trois partis « bourgeois » (Parti populaire chrétien, Parti du centre et Parti libéral), lui succéda. Elle ne se maintint toutefois qu'un an au pouvoir.

Le débat sur l'adhésion à la C.E.E. a laissé des traces profondes dans l'histoire politique norvégienne. Les gouvernements successifs, qu'ils soient de droite ou de gauche, ont souvent prudemment évité de relancer la discussion. Une deuxième consultation fut néanmoins organisée en 1994 par le Premier ministre social-démocrate Mme Gro Harlem Brundtland, au moment où la Finlande et la Suède faisaient acte de candidature. Les pourcentages restèrent pratiquement les mêmes : 52,2 p. 100 de non, contre 47,8 p. 100 de oui, avec un taux de participation de 88,44 p. 100. Depuis lors, les sondages ont donné des résultats fluctuants, mais les opposants à l'adhésion sont toujours majoritaires.

En mai 1992, un accord fut signé entre l'Union européenne (U.E.) et les pays de l'A.E.L.E., qui créait l'Espace économique européen (E.E.E.), dans lequel tous les États concernés devaient être sur un pied d'égalité, suivant les principes de la liberté de circulation pour les marchandises, les personnes, les services et les capitaux. Par 130 voix contre 35, le Parlement norvégien ratifia cet accord. Les négociations furent achevées au cours de l'année 1994. En 1995, la Suède et la Finlande devenaient membres de l'U.E. La Suisse ayant par ailleurs refusé de ratifier le traité qui avait créé l'E.E.E., la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein sont les seuls pays de l'A.E.L.E. concernés par ce nouveau cadre. La Norvège se trouve ainsi dans une position paradoxale : étant en dehors de l'U.E., elle ne participe pas aux processus décisionnels, mais son statut de pays membre de l'E.E.E. lui crée l'obligation d'entériner les lois qui s'appliquent à l'Europe communautaire. Elle se plie avec une grande loyauté à cette règle, qui fait d'elle un pays beaucoup plus « européen » qu'il n'y paraît. L'opinion publique semble ne pas avoir pris pleinement conscience de cette dépendance pourtant bien réelle.

L'ère du pétrole

Les années 1970 se distinguèrent aussi par la mise en exploitation des gisements de pétrole et de gaz découverts dans la mer du Nord quelques années auparavant. Grâce à cette richesse providentielle, la Norvège, qui était l'un des pays les plus pauvres de l'Europe occidentale au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, devait devenir une grande puissance énergétique et l'une des nations les plus riches du monde.

Le champ Ekofisk, au sud de la zone appartenant à la Norvège, fut le premier à être exploité, en 1971. C'est encore aujourd'hui le plus productif.

Plate-forme offshore en mer du Nord

Photographie : Plate-forme offshore en mer du Nord

Une plate-forme pétrolière dans la zone norvégienne, en mer du Nord. Les zones revenant à chaque pays avaient été délimitées par la convention de Genève de 1958, et c'est au sud de cette zone norvégienne que le gisement d'Ekofisk a été découvert en 1969. 

Crédits : Mark A Leman/ Stone/ Getty Images

Afficher

La Norvège s'est distinguée dès le départ par une gestion prudente de ses ressources en hydrocarbures. L'État est propriétaire des gisements et le Parlement décide du rythme de l'exploitation. Un ministère du Pétrole et de l'Énergie a été créé en 1978 et le principe d'une utilisation raisonnable des revenus du pétrole s'est imposé de très bonne heure. Ces bénéfices colossaux doivent profiter à l'ensemble de la société norvégienne et servir à soutenir l'économie nationale dans les périodes de crise. Les milieux écologiques luttent efficacement pour la protection de l'environnement, dans un contexte fragile où on a recours à des technologies sophistiquées. Jusqu'au début des années 2000, les gouvernements successifs se sont appuyés sur des estimations qui prévoyaient un épuisement à assez court terme des réserves norvégiennes de pétrole et de gaz, mais des découvertes récentes dans le Grand Nord, dans la mer de Norvège et à la hauteur de Hammerfest, dans la mer de Barents, ont révélé que d'immenses ressources sont encore inexploitées. Les gisements les plus prometteurs se trouvant toutefois dans les eaux territoriales russes, le gouvernement de Jens Stoltenberg, au pouvoir depuis 2005, a déployé une intense activité diplomatique pour défendre les intérêts n [...]

Pétrochimie en Norvège

Photographie : Pétrochimie en Norvège

Complexe pétrochimique photographié au crépuscule, en Norvège. 

Crédits : Arnulf Husmo/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 37 pages

Médias de l’article

Norvège : carte physique

Norvège : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Norvège : drapeau

Norvège : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Banquise

Banquise
Crédits : John Beatty/ Getty Images

photographie

Campagne de l'Oppland

Campagne de l'Oppland
Crédits : Pal Hermansen/ Getty Images

photographie

Afficher les 20 médias de l'article


Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, professeur émérite à l'université de Paris-Sorbonne, docteur d'État, docteur honoris causa de l'université d'Aalborg (Danemark)
  • : professeur émérite (langues, littératures et civilisation scandinaves) à l'université de Paris-IV-Sorbonne
  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris
  • : maître de conférences à l'université de Caen
  • : professeur à l'université de Lille-III

Classification

Autres références

«  NORVÈGE  » est également traité dans :

NORVÈGE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ANTARCTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Edmond JOUVE, 
  • Jean JOUZEL, 
  • Gérard JUGIE, 
  • Claude LORIUS
  •  • 16 439 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Le club antarctique »  : […] Le club est composé d'États qui, depuis longtemps, s'intéressent, de manière active, au continent austral. Ce sont : la Grande-Bretagne (suivie de deux membres du Commonwealth, l'Australie et la Nouvelle-Zélande), la France et la Norvège. On a appelé ces pays les « possessionnés ». En appliquant la théorie de la découverte , ils se sont mutuellement reconnu des secteurs dont le pôle Sud est le som […] Lire la suite

ARCTIQUE (géopolitique)

  • Écrit par 
  • François CARRÉ
  •  • 6 916 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les principaux différends sur les limites maritimes »  : […] Avec, en arrière-plan, l'existence de gisements d'hydrocarbures encore mal cernés, les revendications et contestations se sont multipliées dans l'Arctique et l'on est même revenu sur des traités passés. Ainsi, le Canada et les États-Unis ne sont plus d'accord, depuis les années 1970, sur la prolongation de leur frontière terrestre en mer de Beaufort. Un litige plus sérieux a surgi également entre […] Lire la suite

BERGEN

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 273 mots
  •  • 1 média

Comme l'indique l'étymologie ( bjorgvin signifiant la prairie au milieu des montagnes), Bergen possède comme Rome la caractéristique d'être une ville aux sept collines. Située au fond du Byfjord dans une région montagneuse de la Norvège du Sud-Ouest, elle se tasse sur une plate-forme étroite entourée par les eaux et sur les flancs des collines qui descendent vers la mer. Fondée en 1070 par Olaf K […] Lire la suite

BÉTHOUART MARIE ANTOINE (1889-1982)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 924 mots

Fils d'un conservateur des hypothèques, Marie Antoine Émile Béthouart naît à Dole (Jura) le 17 décembre 1889. Reçu à Saint-Cyr en 1909, dans la promotion des futurs général de Gaulle et maréchal Juin, il fait la Première Guerre mondiale dans l'infanterie. En mission d'instruction auprès de l'armée finlandaise qui épaule en 1919 les armées russes blanches, Antoine Béthouart est reçu à l'École de gu […] Lire la suite

BRUNDTLAND GRO HARLEM (1939- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 389 mots

Femme politique norvégienne, elle a été trois fois Premier ministre de son pays. Gro Harlem Brundtland est née le 20 avril 1939 à Oslo. Elle hérite de son père sa passion pour la médecine et la politique. Elle obtient son doctorat de médecine à l'université d'Oslo en 1963 et un master en santé publique (MPH) à Harvard en 1965. De retour à Oslo, elle travaille au ministère de la Santé dans les hô […] Lire la suite

CHASSE À LA BALEINE

  • Écrit par 
  • Jean-Benoît CHARRASSIN, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 8 019 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les catégories définies par la C.B.I.  »  : […] Pour pouvoir gérer de manière différente des pratiques qui correspondent à des objectifs distincts pour les sociétés humaines qui les mettent en œuvre, la C.B.I. distingue trois catégories de chasse baleinière (cf. carte ). La chasse commerciale est l'exploitation des ressources baleinières pour la satisfaction de besoins industriels ou nutritionnels, gérée selon des modalités permettant de maxim […] Lire la suite

CHRISTIAN II (1481-1559) roi de Danemark et de Norvège (1513-1523) et roi de Suède (1520-1523)

  • Écrit par 
  • Jean Maurice BIZIÈRE
  •  • 368 mots
  •  • 1 média

La vie de ce fils de Hans I er de Danemark et de Christine de Saxe commence comme un conte de Perrault, mais se poursuit et s'achève comme un drame de Shakespeare. Désigné comme héritier présomptif par les trois royaumes scandinaves, ce prince intelligent mais instable, alors vice-roi de Norvège, s'éprend dans un bal à Bergen d'une jeune bourgeoise (Dyveke) dont il fait sa maîtresse et dont la mè […] Lire la suite

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 545 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'Union du Nord »  : […] Un roi sans scrupule, mais d'une singulière capacité, Valdemar IV Atterdag (1340-1375), sut rétablir la situation sur des bases toutes nouvelles, en profitant des faiblesses des autres États scandinaves et en canalisant à son profit la brutale énergie de l'aristocratie guerrière. Il récupère la Scanie (1360), puis se jette sur l'île suédoise de Gotland, massacre son armée de paysans et pille son […] Lire la suite

DÉCOUVERTE D'HYDROCARBURES EN MER DU NORD

  • Écrit par 
  • Bernard BENSAID, 
  • Guy MAISONNIER
  •  • 484 mots
  •  • 1 média

La mer du Nord est divisée en cinq secteurs biens distincts qui appartiennent respectivement au Royaume-Uni, à la Norvège, au Danemark, aux Pays Bas et à l'Allemagne. Les zones britannique et norvégienne concentrent à elles seules 90 p. 100 des réserves pétrolières et gazières de la région. L'intérêt des compagnies pétrolières pour la mer du Nord a débuté avec la découverte, en 1959, dans la zo […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

5-16 août 2021 Union européenne – Afghanistan. Suspension des expulsions vers l'Afghanistan.

Le 11, après la France, la Suède, la Norvège et la Finlande en juillet, les Pays-Bas et l’Allemagne annoncent toutefois la suspension des expulsions vers l’Afghanistan des requérants d’asile déboutés, en raison de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays. Le 15, les talibans prennent le pouvoir à Kaboul. Le 16, la Belgique annonce à son tour qu’aucun demandeur d’asile afghan ne sera renvoyé vers son pays. […] Lire la suite

20-28 mai 2021 Union européenne. Accord sur un « Certificat Covid numérique européen ».

L’Islande, la Norvège, la Suisse et le Liechtenstein, membres de l’espace Schengen, ont également signé cet accord. Le 28, l’AEM autorise l’administration du vaccin Pfizer-BioNTech aux enfants de douze à quinze ans. Ce vaccin avait également été le premier à être autorisé pour les personnes de plus de seize ans, en décembre 2020. […] Lire la suite

17-20 mai 2021 Russie – États-Unis. Première rencontre des chefs de la diplomatie américain et russe.

Le 20, le Conseil de l’Arctique, qui réunit les États-Unis, la Russie, le Canada, le Danemark, la Norvège, la Suède, la Finlande et l’Islande, adopte un « plan stratégique » pour les dix années suivantes. Lors de la précédente réunion, en 2019, l’administration américaine avait empêché l’adoption d’une déclaration commune qui évoquait le réchauffement climatique. […] Lire la suite

7 mars 2021 Suisse. Votations fédérales sur la dissimulation du visage, l'identité numérique et l'accord avec l'Indonésie.

Les électeurs valident également, par 51,7 % des voix, l’accord de partenariat économique entre les pays de l’Association européenne de libre-échange (AELE : Suisse, Norvège, Islande, Liechtenstein) et l’Indonésie signé en décembre 2018. Enfin, ils rejettent, par 64,4 % des suffrages, la loi fédérale de septembre 2019 sur les services d’identification électronique, qui prévoyait la certification d’une identité numérique reconnue par l’État, mais délivrée par des organismes privés. […] Lire la suite

8-9 septembre 2020 Grèce. Incendie du camp de réfugiés de Moria.

Une initiative franco-allemande permettra l’accueil de quatre cents migrants mineurs non accompagnés par une dizaine de pays européens, dont la Suisse et la Norvège, non membres de l’UE. À défaut de solution concertée au niveau européen, Berlin indiquera son intention de recevoir quelque mille cinq cents migrants de Lesbos. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc AUCHET, Régis BOYER, Georges CHABOT, Lucien MUSSET, Claude NORDMANN, « NORVÈGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/norvege/