NORVÈGE, chronologie contemporaine

 

2018

13 août 2018
Norvège. Démission du ministre de la Pêche.

Le ministre de la Pêche Per Sandberg annonce sa démission. Il est accusé d’avoir enfreint les protocoles de sécurité en effectuant en juillet un voyage privé en Iran avec sa compagne iranienne sans en informer les services du Premier ministre et en emportant son téléphone portable de fonction. Per Sandberg quitte également ses fonctions de vice-président du Parti du progrès. […] Lire la suite

2017

11 septembre 2017
Norvège. Victoire de la coalition de droite aux élections législatives.

Avec 27,4 p. 100 des suffrages et 49 sièges sur 169, le Parti travailliste de Jonas Gahr Støre arrive en tête aux élections législatives. Il réalise toutefois son plus faible score depuis 2001. Bénéficiant de bons résultats économiques, le Parti conservateur de la Première ministre Erna Solberg et le Parti du progrès (populiste) de Siv Jensen, qui partagent le pouvoir, obtiennent respectivement 25 […] Lire la suite

2013

9-30 septembre 2013
Norvège. Victoire de l'opposition conservatrice aux élections législatives.

Le 9, le Parti travailliste du Premier ministre Jens Stoltenberg arrive en tête aux élections législatives, malgré un net recul, avec 30,8 p. 100 des suffrages et 55 sièges sur 169. Le Parti conservateur d'Erna Solberg est en forte progression, avec 26,8 p. 100 des voix et 48 élus. Le Parti du progrès, populiste et xénophobe, de Siv Jensen arrive en troisième position, avec 16,3 p. 100 des suffrag […] Lire la suite

2012

13-24 août 2012
Norvège. Condamnation d'Anders Breivik.

Le 13, la commission d'enquête indépendante sur le double attentat commis par Anders Breivik en juillet 2011 à Oslo et sur l'île d'Utøya, qui avait coûté la vie à soixante-dix-sept personnes, remet son rapport. Celui-ci dénonce les défaillances des autorités, de la police en particulier. Ainsi, les mesures de sécurité concernant le quartier des ministères, théâtre du premier attentat à la bombe, n […] Lire la suite

24 mai 2012
Norvège. Séparation de l'Église et de l'État.

Le Parlement adopte, par 161 voix pour et 3 contre, une révision constitutionnelle qui prévoit que la religion évangélique luthérienne ne sera désormais plus la religion officielle du pays. L'Église norvégienne, dominante dans le pays, était favorable à cette décision. La Norvège était un des derniers pays développés à avoir une religion d'État.  […] Lire la suite

2011

22-25 juillet 2011
Norvège. Attentats meurtriers à Oslo.

Le 22, à Oslo, une voiture piégée explose dans le quartier des ministères, faisant huit morts. Un suspect est aperçu par des témoins. Deux heures plus tard, un faux policier – qui s'avérera être le même homme que celui qui a été aperçu à Oslo – ouvre le feu dans l'île d'Utøya, sur le lac Tyrifjorden, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de la capitale, où environ six cents personnes partici […] Lire la suite

2009

14 septembre 2009
Norvège. Victoire électorale de la coalition de centre gauche au pouvoir.

À l'issue des élections législatives, la coalition gouvernementale sortante de centre gauche, qui rassemble le Parti travailliste (35,5 p. 100 des suffrages) du Premier ministre Jens Stoltenberg, le Parti du centre et le Parti socialiste de gauche, conserve une très courte majorité, avec 86 sièges sur 169 au Parlement contre 83 à l'opposition de droite, dont 38 pour le Parti du progrès (22,9 p. 10 […] Lire la suite

2006

4 janvier 2006
France – Norvège. Prise de contrôle des Chantiers de l'Atlantique par le groupe norvégien Aker Yards.

Le groupe d'infrastructures d'énergie et de transport Alstom annonce la cession d'Alstom Marine, notamment propriétaire des Chantiers de l'Atlantique situés à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), au norvégien Aker Yards, cinquième groupe mondial de construction navale. Les deux groupes doivent faire d'Alstom Marine une société dont Aker Yards détiendra 75 p. 100 des parts, Alstom conservant 25 p. 100 […] Lire la suite

2005

12 septembre 2005
Norvège. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives.

Le Parti travailliste de Jens Stoltenberg, chassé du pouvoir en octobre 2001, remporte les élections législatives. Il progresse fortement, avec 32,7 p. 100 des suffrages et 61 sièges sur 169 (+ 18 par rapport au Parlement sortant de 165 membres). Il est en mesure de former une coalition majoritaire avec le Parti socialiste de gauche, qui obtient 8,7 p. 100 des voix et 15 sièges (— 8), et le Parti  […] Lire la suite

2001

10 septembre 2001
Norvège. Défaite des travaillistes au pouvoir lors des élections législatives.

Le Parti travailliste du Premier ministre, Jens Stoltenberg, connaît une sévère défaite lors des élections législatives, n'obtenant que 24,4 p. 100 des suffrages et 43 sièges (— 22 par rapport au dernier scrutin de septembre 1997) sur 165. Le gouvernement subit les conséquences de son incapacité à améliorer le fonctionnement des services publics et, surtout, de son refus de diminuer la pression fi […] Lire la suite

1997

13-17 octobre 1997
Norvège. Nomination du chrétien-populaire Kjell Magne Bondevik au poste de Premier ministre.

Le 13, le Premier ministre Thorbjörn Jagland présente sa démission comme il l'avait annoncé à la suite de la baisse du score du Parti travailliste aux élections législatives de septembre. Kjell Magne Bondevik, candidat du Parti chrétien-populaire, est chargé de former un nouveau gouvernement.Le 17, il prend ses fonctions à la tête d'un cabinet de centre droit auquel participent ses alliés centrist […] Lire la suite

15 septembre 1997
Norvège. Changement de gouvernement à l'issue des élections législatives.

À l'issue des élections législatives, le Premier ministre travailliste Thorbjoern Jagland, qui avait remplacé Gro Harlem Brundtland à la tête d'un gouvernement minoritaire en octobre 1996, annonce sa démission. Il avait menacé de le faire si son parti réalisait un score inférieur à celui du précédent scrutin de septembre 1993. Or le Parti travailliste n'obtient que 35 p. 100 (— 1,9 p. 100) des suf […] Lire la suite

1996

23-25 octobre 1996
Norvège. Démission de Gro Harlem Brundtland.

Le 23, Gro Harlem Brundtland, Premier ministre travailliste au pouvoir de mai 1986 à octobre 1989 et depuis novembre 1990, annonce sa démission pour des raisons de convenance personnelle.Le 25, Thorbjörn Jagland, qui lui succède à la tête du gouvernement travailliste minoritaire, annonce son intention de mener une politique plus conforme aux valeurs de son parti. […] Lire la suite

1994

27-28 novembre 1994
Norvège – Union européenne. Rejet par Oslo de l'adhésion à l'Union européenne.

Les 27 et 28, les Norvégiens consultés par référendum rejettent par 52,1 p. 100 des suffrages l'adhésion de leur pays à l'Union européenne, décidée par les Douze en mars et signée en juin. Ils avaient fait de même, dans des proportions comparables, en novembre 1972. Le oui ne l'emporte qu'à Oslo et dans les régions frontalières de la Suède. Les plus fortes proportions de non sont enregistrées dans […] Lire la suite

1er-29 mars 1994
Union européenne. Adhésion de l'Autriche, de la Finlande, de la Norvège et de la Suède, et compromis sur les règles de vote au sein du futur Conseil.

Le 1er, les Douze parviennent, à Bruxelles, à un accord avec la Suède, la Finlande et l'Autriche sur l'adhésion de ces pays à l'Union européenne à compter du 1er janvier 1995. La Suède obtient des concessions sur le montant de sa contribution au budget communautaire, la Finlande au sujet du classement de ses régions nordiques en zones défavorisées et l […] Lire la suite

1993

13 septembre 1993
Norvège. Victoire des travaillistes aux élections, mais progression des centristes antieuropéens.

À l'issue d'une campagne axée sur la demande d'adhésion du pays à la Communauté européenne, les élections législatives sont marquées par la forte progression du Parti du centre d'Anne Enger Lahnstein, qui est opposé à l'intégration européenne. Celui-ci remporte 18,5 p. 100 des suffrages et trente-deux (+ 21) des cent soixante-cinq sièges du Storting. Le Parti travailliste du Premier ministre Gro H […] Lire la suite

1990

3 novembre 1990
Norvège. Retour au pouvoir de Gro Harlem Brundtland.

Mme Gro Harlem Brundtland, qui a déjà été Premier ministre de mai 1986 à octobre 1989, forme un gouvernement travailliste minoritaire. Comportant dix-neuf membres, dont neuf femmes, il ne disposera au Parlement que de soixante-trois voix sur cent soixante-cinq. Il succède à un autre gouvernement minoritaire, présidé par Jan P. Syse, et regroupant, autour des conservateurs, l […] Lire la suite

6-7 avril 1990
Danemark – Norvège. Cent cinquante-huit morts dans l'incendie d'un ferry danois.

Dans la nuit du 6 au 7, un incendie se déclare à bord du ferry danois Scandinavian Star, qui relie Oslo (Norvège) à Frederikshavn (nord du Danemark). Malgré la mer calme, le temps clair et les secours rapides, une partie des six cents personnes qui se trouvent à bord ne peut être évacuée. Le bilan, qui ne peut être établi que plusieurs jours plus tard, s'élève à cent cinquante- […] Lire la suite

1989

11 septembre 1989
Norvège. Élections législatives.

Trois millions d'électeurs norvégiens sont appelés à renouveler les cent soixante-cinq députés du Storting, le parlement d'Oslo. Dans un contexte d'austérité économique et de chômage sans précédent depuis la guerre, les sondages ne sont guère favorables au gouvernement travailliste minoritaire sortant, dirigé, depuis mai 1986, par Mme Gro Harlem Brundtland. Les électeurs méc […] Lire la suite

1986

2-11 mai 1986
Norvège. Arrivée des travaillistes au pouvoir

Le 2, le Premier ministre, Kaare Willoch, présente au roi Olaf V la démission de son gouvernement de coalition du centre droit, au pouvoir depuis octobre 1981. Cette démission intervient à la suite du rejet par le Parlement le 29 avril, par 79 voix contre 78, du plan d'austérité présenté par Kaare Willoch. Ce plan avait été rendu nécessaire par la baisse des revenus pétroliers qui ne devraient êtr […] Lire la suite

1985

8-9 septembre 1985
Norvège. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives

Les 8 et 9, les électeurs norvégiens (3,1 millions) sont appelés à désigner les cent cinquante-sept députés siégeant au Storting (Parlement). La coalition sortante de centre droit conserve la majorité avec 80 sièges, malgré les pertes du Parti conservateur du Premier ministre Kaare Willoch qui, avec 30,1 p. 100 des voix (— 1,5 p. 100 par rapport aux élections de 1981), obtient 50 sièges (— 3). Les […] Lire la suite

1984

14-18 mai 1984
France – Norvège – Suède. Voyage du président François Mitterrand en Scandinavie

Le 14, François Mitterrand arrive à Oslo pour une visite de quarante-huit heures en Norvège. Accueilli par le roi Olaf V, le président de la République française s'attache, au cours de ce séjour, à favoriser le développement des relations bilatérales et à préciser ses vues sur les rapports Est-Ouest. Du 16 au 18, c'est au tour de la capitale suédoise d'accueillir François Mitterrand. Celui-ci s'en […] Lire la suite

1983

1er-7 juin 1983
Norvège. Formation d'un gouvernement de coalition conservateur

Le 1er, Kaare Willoch, Premier ministre du gouvernement conservateur minoritaire en place depuis la défaite des travaillistes en octobre 1981, entame des négociations avec les partis centriste et chrétien populaire qui le soutiennent depuis dix-huit mois.Le 7, un gouvernement tripartite est formé. Les conservateurs, Kaare Willoch à leur tête, conservent onze des dix-huit min […] Lire la suite

1981

1er-14 octobre 1981
Norvège. Nouveau gouvernement conservateur

Le 1er, Kaare Willoch, chef du Parti conservateur qui a remporté les élections législatives des 13 et 14 septembre, forme un gouvernement minoritaire et homogène.Le 14, il le présente au Storting (Parlement). […] Lire la suite

13-18 septembre 1981
Norvège. Succès des conservateurs aux élections législatives

Les 13 et 14, les Norvégiens renouvellement le Storting, l'Assemblée unique, qui compte 155 sièges. Le grand vainqueur est le Parti conservateur qui, avec 31,3 p. 100 des suffrages (+ 6,8 p. 100) remporte 54 sièges (+ 13). Le Parti travailliste (majorité sortante), s'il reste, avec 37,6 p. 100 des voix (— 4,7 p. 100) et 66 sièges (— 10), la formation politique la plus importante du pays, ne pourra […] Lire la suite

3-21 février 1981
Norvège. Nouveau gouvernement et visite en France du prince Harald

Odvar Nordli, Premier ministre d'un gouvernement travailliste minoritaire, au pouvoir depuis 1976, avait démissionné le 30 janvier, officiellement pour raison de santé, mais aussi pour permettre à son parti de préparer les prochaines élections législatives qui auront lieu en septembre.Le 3 février, Mme Gro Harlem Brundtland lui succède à la tête d'un gouvernement à peine rem […] Lire la suite

— Universalis