e-XIIIe siècle)"/ > e-XXe siècle)" />

NORMANDIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Abbaye de Jumièges

Abbaye de Jumièges
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Normandie, Xe-XIe siècle

Normandie, Xe-XIe siècle
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Le Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel
Crédits : M. Topchii/ Shutterstock

photographie

Tapisserie de Bayeux

Tapisserie de Bayeux
Crédits : Spencer Arnold/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Province du royaume capétien

Le régime capétien fut à la fois conservateur et méfiant. Les institutions normandes furent intégralement maintenues – elles fonctionnaient mieux que celles du domaine royal – mais furent colonisées par des immigrés. L'Échiquier, siégeant tantôt à Rouen et tantôt à Caen, garda la haute main sur la justice et ses finances, mais ses « maîtres » vinrent de Paris. Aucun Normand n'eut accès, avant la fin du règne de Saint Louis, aux postes de direction ; baillis et évêques étaient tous originaires de l'ancien domaine capétien. Une petite noblesse avide, de même origine, reçut les fiefs des seigneurs restés fidèles à Jean. Seuls les monastères purent conserver leurs biens anglais, et cela jusqu'au xve siècle.

La rupture de la communauté anglo-normande, la séparation entre la Normandie insulaire et la Normandie continentale, d'abord tenues pour provisoires tant par la royauté anglaise que par l'opinion locale, furent consacrées par le traité de Paris de 1258. Les îles s'organisèrent en deux petits États liés à l'Angleterre par une union personnelle : Jersey d'une part, Guernesey et dépendances de l'autre. Tel est encore leur statut actuel, en dépit de l'anglicisation profonde accomplie depuis 1850 environ ; elles sont restées des conservatoires pour certaines institutions normandes, y compris, à Guernesey, le régime féodal. Malgré quelques nostalgies, surtout en Cotentin, la Normandie continentale se rallia au régime capétien, en grande partie parce qu'elle y trouva, durant son premier siècle, une prospérité appréciable et, à partir de Saint Louis, cette justice exacte et cette bonne administration auxquelles elle tenait par-dessus tout. Mais elle préserva une originalité profonde au sein de l'État français.

Le temps de la prospérité (XIIIe-XIVe siècle)

Si le xiiie siècle vit les Normands s'effacer de la grande histoire, les avantages matériels ne leur manquèrent pas. L'agriculture fit de rapides progrès, par l'extension des défrichements et surtout dans l'ordre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NORMANDIE  » est également traité dans :

NORMANDIE, région administrative

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 150 mots
  •  • 2 médias

Pour des raisons plus économiques qu’historiques, deux « régions de programme » ont été créées en Normandie au moment de l’organisation administrative du territoire dans les années 1960-1970, la Haute-Normandie qui comprenait les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime (chef-lieu Rouen) et la Basse-No […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie-region-administrative/#i_13814

ALENÇON

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 523 mots
  •  • 1 média

Alençon, chef-lieu du département de l'Orne, est situé aux confins de la Normandie et du Maine, dans une région de plaine verdoyante qu'entourent les bocages du Perche et de grandes forêts domaniales sur les hauteurs de Perseigne et d'Écouves. Aux limites du Bassin parisien et du Massif armoricain, Alençon se trouve sur un vieil itinéraire de passage nord-sud entre la Manche et l'Atlantique et à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alencon/#i_13814

ANGEVIN EMPIRE

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 1 506 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des origines à l'épanouissement »  : […] Au lendemain de la mort de Guillaume le Conquérant, l'Angleterre entre dans l'ère des affrontements dynastiques et, avec elle, les fiefs continentaux auxquels ne renoncent ni ses rois ni leurs barons. Les Capétiens jugent habile de diviser les forces de leurs redoutables vassaux. Louis VI, après 1135, promet le duché normand à plusieurs prétendants avant que Louis VII en reconnaisse, en 1149, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-angevin/#i_13814

BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 742 mots

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bedford/#i_13814

CAEN

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 988 mots
  •  • 1 média

Caen, chef-lieu du Calvados et capitale de la Basse-Normandie jusqu’au 31 décembre 2015, est depuis 2016 le siège du conseil régional de la région Normandie. La ville compte 111 300 habitants et son aire urbaine 403 600 habitants (2012). La ville est établie de part et d'autre de l'Orne, à dix kilomètres de la Manche. Les fouilles archéologiques ont révélé de nombreuses implantations gallo-romain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caen/#i_13814

CAUMONT ARCISSE DE (1801-1873)

  • Écrit par 
  • Maylis BAYLÉ
  •  • 965 mots

Né à Bayeux, archéologue, géologue, Arcisse de Caumont est surtout connu pour son rôle dans le développement de l'histoire de l'art médiéval au xix e siècle. Lorsqu'en 1821 il entre à l'université de Caen pour suivre les cours d'histoire naturelle de J.-V. Lamouroux et l'enseignement de l'abbé Gervais de La Rue, alors maître incontesté de l'histo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arcisse-de-caumont/#i_13814

CHARLES III LE SIMPLE (879-929) roi de France (893-923)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 507 mots

Fils posthume de Louis II le Bègue, Charles III le Simple est écarté de la royauté par les grands de Francie occidentale après les brefs règnes de ses frères Louis III (mort en 882) et Carloman (mort en 884). Il n'a alors que cinq ans et on lui préfère d'abord l'empereur Charles le Gros, plus capable d'organiser la défense face aux Vikings qui ravagent le pays ; puis, après l'abdication et la mort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-iii-le-simple/#i_13814

CHERBOURG

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 542 mots
  •  • 2 médias

Cherbourg est, devant le chef-lieu Saint-Lô, la ville la plus importante du département de la Manche (38 500 hab. en 2012) et, jusqu’en 2015, la deuxième agglomération de la région de Basse-Normandie. Elle est la quatrième aire urbaine de la Normandie réunifiée (116 500 hab. pour Cherbourg-Octeville, chiffre de 2012). Située à la pointe de la presqu'île du Cotentin, c'est une ville portuaire, ind […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cherbourg/#i_13814

CONQUÊTE DE L'ANGLETERRE PAR LES NORMANDS

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 249 mots
  •  • 1 média

Guillaume, duc de Normandie (1035-1087), envahit l'Angleterre en 1066 parce qu'il refuse que le comte Harold de Wessex soit couronné roi d'Angleterre à sa place. En effet, le roi Édouard le Confesseur (1005-1066), fils de sa grand-tante, lui avait promis le trône en 1064. Le comte Harold est tué le 14 octobre 1066 à la bataille de Hastings défait par Guillaume, qui se fait couronner roi à l'abbaye […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conquete-de-l-angleterre-par-les-normands/#i_13814

DIEPPE

  • Écrit par 
  • Thérèse CHARMASSON, 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 711 mots
  •  • 1 média

Dieppe, chef-lieu d'arrondissement de la Seine-Maritime, est une ville de 31 533 habitants en 2012 (37 863 hab. pour l'agglomération) située à l'embouchure de l'Arques sur la côte de la Manche. Elle occupe un site de vallée assez profonde (d'où le nom de Dieppe, deep en anglo-saxon) entre les falaises du pays cauchois. C'est le port de mer le plus proche de Paris. La cité de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieppe/#i_13814

EDGAR L'ATHELING (1057-1125)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 263 mots

Prince anglo-saxon, comme l'indique le titre d'Atheling (attribué principalement à l'héritier présomptif), et petit-fils du roi anglais Edmond Côtes de Fer, Edgar ne put faire valoir ses droits à la couronne après la mort de Harold II (à la bataille d'Hastings en 1066), puisque ce fut Guillaume le Conquérant qui monta sur le trône d'Angleterre. Edgar se soumit au nouveau roi bien que, jusqu'en 106 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-l-atheling/#i_13814

ÉVREUX

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 502 mots
  •  • 1 média

Évreux, chef-lieu du département de l'Eure, se situe sur la rivière Iton, dans la région de Normandie (en Haute-Normandie jusqu’au 31 décembre 2015), au sud de Rouen et à 100 kilomètres à l'ouest de Paris. Ancienne cité de la tribu gauloise des Eburovices (d'où le nom), la ville resta longtemps circonscrite à des dimensions provinciales. L'industrialisation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evreux/#i_13814

FRANCE : POUVOIR ROYAL ET PRINCIPAUTÉS (fin IXe-XIIeSIÈCLE) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 761 mots

14 juin 877 Capitulaire de Quierzy. L'empereur Charles le Chauve, préparant son départ en Italie et voulant limiter les initiatives potentielles de son fils Louis le Bègue, décrète que les titulaires des honneurs et charges du royaume des Francs occidentaux conserveront ceux-ci pendant son absence et, s'ils devaient décéder, les transmettront à leurs fils. Ce texte, à v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-pouvoir-royal-et-principautes-fin-ixe-xiiesiecle-reperes-chronologiques/#i_13814

GISORS

  • Écrit par 
  • Thérèse CHARMASSON
  •  • 473 mots
  •  • 1 média

Au confluent de l'Epte, de la Troesne et du Révillon, Gisors n'est au x e siècle qu'un petit château féodal, sous la suzeraineté du diocèse de Rouen. Ce château occupe cependant une forte position stratégique au débouché des trois vallées. En 1097, le duc de Normandie, Guillaume le Roux, fils de Guillaume le Conquérant, entreprend sa reconstructi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisors/#i_13814

GUERRE DE CENT ANS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 436 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Un héritage contesté : le royaume de France »  : […] Pendant longtemps, les historiens ont vu dans la guerre de Cent Ans la conséquence d'une querelle dynastique compliquée par un conflit féodal. Ce dernier remontait au mariage d'Henri Plantagenêt avec Aliénor d'Aquitaine, répudiée par le roi de France Louis VII (1152). Devenu en 1153 roi d'Angleterre, Henri II était plus puissant que le roi de France, dont il était le vassal pour divers fiefs, don […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans/#i_13814

GUERRE MONDIALE (SECONDE)

  • Écrit par 
  • Henri MICHEL
  •  • 19 555 mots
  •  • 103 médias

Dans le chapitre « Le débarquement en Normandie »  : […] Les préparatifs du débarquement en Normandie avaient commencé à la fin de 1943 : construction de péniches de débarquement et d'éléments de ports préfabriqués ; étude des problèmes posés par le ravitaillement, avec construction d'un oléoduc ; concentration et entraînement des troupes, élaboration d'un plan à la fois extrêmement complexe et soigneusement minuté ; destruction par l'aviation des voies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-seconde/#i_13814

GUILLAUME II LE ROUX (1056 env.-1100) roi d'Angleterre (1087-1100)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 150 mots

Troisième fils de Guillaume le Conquérant, il est choisi par son père pour lui succéder sur le trône d'Angleterre, de préférence à son frère aîné Robert Courteheuse, à qui échoit la Normandie. L'appui de l'archevêque Lanfranc lui permet d'assumer la succession. Son règne est marqué par plusieurs graves révoltes féodales, surtout en 1088 et en 1095 : elles sont provoquées par le mécontentement de g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii-le-roux/#i_13814

GUILLAUME LE CONQUÉRANT (1027 env.-1087)

  • Écrit par 
  • Jacques BOUSSARD
  •  • 2 472 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le duc de Normandie »  : […] Guillaume le Conquérant naquit à Falaise en 1027 ou 1028. Fils naturel du duc Robert le Magnifique et d'Arlette de Falaise, fille du tanneur Foubert, il fut reconnu comme héritier du duché par les grands, à la demande de son père qui partait en pèlerinage à Jérusalem. En 1035, à l'annonce de la mort de Robert, une régence fut établie : Guillaume le Bâtard fut confié à Alain de Bretagne, au sénéch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-conquerant/#i_13814

HAVRE LE

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 1 018 mots
  •  • 2 médias

Le Havre, chef-lieu d'arrondissement de la Seine-Maritime, est avant tout un très grand port. La ville, la plus peuplée de Normandie, compte 175 788 habitants (2012) et l'agglomération, au deuxième rang après celle de Rouen, 238 421 hab. Le port du Havre fut créé tardivement, en 1517, sur ordre du roi François I er . Au moment où s'ouvraient les routes maritimes de l'Atlan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-havre/#i_13814

HENRI II PLANTAGENÊT (1133-1189) roi d'Angleterre (1154-1189)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 578 mots
  •  • 2 médias

Petit-fils d'Henri I er , désigné par son grand-père pour lui succéder dès le moment de sa naissance, écarté en fait du trône par Étienne, neveu du roi défunt, Henri II doit tout à l'énergie de sa mère, Mathilde, et de son père, Geoffroi V Plantagenêt. Il est couronné en 1154 et, dès ce moment, il est le maître non seulement de l'Angleterre, mais aussi de la Normandie ; e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ii-plantagenet/#i_13814

HENRI Ier BEAUCLERC (1068-1135) roi d'Angleterre (1100-1135)

  • Écrit par 
  • C. Warren HOLLISTER
  • , Universalis
  •  • 746 mots

Roi d'Angleterre (1100-1135) et duc de Normandie (1106-1135), né en 1068 à Selby dans le Yorkshire, mort le 1 er  décembre 1135 à Lyons-la-Forêt en Normandie. Fils cadet de Guillaume le Conquérant (1027 env.-1087), Henri I er Beauclerc est couronné à Westminster le 5 août 1100, trois jours après la mort de son frère aîné Guillaume II le Roux (105 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier-beauclerc/#i_13814

LA ROQUE GILLES ANDRÉ DE (1597-1686)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 356 mots

Destiné à l'état ecclésiastique, Gilles André de La Roque obtint une dispense de Rome pour se marier, mais il revint au célibat en payant une pension considérable à sa femme afin qu'elle acceptât de vivre loin de lui. Il entreprit alors l'histoire généalogique de la Normandie. Il racontait partout avec délectation les anecdotes qu'il glanait dans les archives des châteaux. Il mourut en 1686 en lai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilles-andre-de-la-roque/#i_13814

MÉMORIAL DE CAEN

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  • , Universalis
  •  • 942 mots

Implanté à proximité des principaux lieux du Débarquement, le Mémorial de Caen entend être un lieu de mémoire et d'enseignement, un centre de réflexion sur les risques de conflits mondiaux, mais aussi un pôle touristique de la Normandie. Avec plus de 600 000 visiteurs par an, le Mémorial fait de Caen le haut lieu commémoratif du Débarquement. C'est d'ailleurs dans cette perspective que la ville, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memorial-de-caen/#i_13814

MONT-SAINT-MICHEL

  • Écrit par 
  • Maryse BIDEAULT
  •  • 940 mots
  •  • 1 média

Le rocher de Mont-Tombe, séparé du continent par la grande marée de 709, abritait déjà des cultes à saint Étienne et à saint Symphorien lorsque, en 708, une apparition de l'archange Michel décida l'évêque d'Avranches à construire une église (consacrée en 709) à l'imitation du sanctuaire du Mont-Gargano en Italie. Une abbaye carolingienne la remplaça, desservie par des moines venus de Fontenelle (l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mont-saint-michel/#i_13814

NU-PIEDS RÉVOLTE DES (1639-1640)

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 424 mots

Une des nombreuses « émotions » qui troublent la période 1623-1648. La révolte des Nu-Pieds, soulèvement populaire de Normandie, est à la fois rurale et citadine ; elle fut châtiée par une expédition punitive du chancelier Séguier en personne. Dans l'Avranchin en 1639, le bruit s'était répandu que le gouvernement allait interdire le sel blanc et établir la gabelle. Le pays jouissait du privilège d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolte-des-nu-pieds/#i_13814

PHILIPPE II AUGUSTE (1165-1223) roi de France (1180-1223)

  • Écrit par 
  • Michel SOT
  •  • 996 mots
  •  • 1 média

Fils de Louis VII et d'Adèle de Champagne, Philippe II Auguste trouve à son avènement un domaine florissant mais restreint, comprenant l'Île-de-France, l'Orléanais et une partie du Berry. Le reste du royaume est partagé en une dizaine de fiefs sur lesquels le roi n'a qu'un droit théorique de suzeraineté, surtout quand il s'agit des provinces de l'Ouest réunies dans la dépendance du roi d'Angleterr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-ii-auguste/#i_13814

RICHARD Ier CŒUR DE LION (1157-1199) roi d'Angleterre (1189-1199)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 604 mots
  •  • 1 média

Fils d'Henri II Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine, duc d'Aquitaine dès l'âge de onze ans, Richard Cœur de Lion participe, avec son frère aîné Henri le Jeune, à la grande révolte de 1173-1174 contre Henri II, révolte soutenue par le roi de France Louis VII. Battu, il se soumet et aide son père à mater la rébellion des seigneurs aquitains en 1183. À la mort d'Henri le Jeune (1183), il devient l'h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-ier-coeur-de-lion/#i_13814

ROUEN

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 1 812 mots
  •  • 2 médias

Rouen, chef-lieu de la Seine-Maritime, capitale de la région de Haute-Normandie jusqu’en 2015, port maritime, à égale distance de la Manche et de Paris (100 km), est le chef-lieu de la nouvelle région Normandie. Elle constitue la plus importante agglomération du Bassin parisien après celle de Paris. La ville ne compte que 114 265 habitants, mais elle est à la tête d'une agglomération de 465 880 pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rouen/#i_13814

SAINT-LÔ

  • Écrit par 
  • Armand FRÉMONT
  •  • 518 mots
  •  • 1 média

Saint-Lô, chef-lieu du département de la Manche, compte 20 430 habitants (2013). Préfecture modeste dans un département actif et bien peuplé, elle doit partager quelques-unes des fonctions de commandement avec des villes petites ou moyennes : Cherbourg, la principale agglomération (la préfecture maritime), Coutances et Avranches (l'évêché), Granville (la chambre de commerce et d'industrie)... Aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saint-lo/#i_13814

TAPISSERIE DE BAYEUX - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 607 mots

ix e  siècle La réalisation de la tenture murale d'Oseberg, découverte dans un tombeau naval à Oseberg (Norvège), dont les fragments, restitués et conservés à l'Universitetets Oldsakamling d'Oslo, présentent une procession de personnages, à pied ou à cheval, enserrés entre deux bordures ornées de motifs géométriques. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bayeux-reperes-chronologiques/#i_13814

SAINT-CLAIR-SUR-EPTE TRAITÉ DE (911)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 188 mots
  •  • 1 média

Le chef viking Rollon était, depuis la fin du ix e  siècle, à la tête d'une troupe danoise et norvégienne installée dans la région de Bayeux. En 910, Rollon lança une expédition vers Paris, puis se fit battre sévèrement près de Chartres (20 juillet 911). Le roi Charles III le Simple vit là l'occasion d'en finir avec les expéditions de pillage. Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-saint-clair-sur-epte/#i_13814

Voir aussi

Pour citer l’article

Armand FRÉMONT, Lucien MUSSET, « NORMANDIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/normandie/