BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Troisième fils d'Henri IV d'Angleterre, Jean de Lancastre est fait duc de Bedford par son frère Henri V en 1414. Mêlé très jeune aux luttes politiques, il soutient son frère qui lui confie la lieutenance du royaume lors de ses expéditions en France. À ce titre, il prend Berwick aux Écossais et réprime l'hérésie lollarde. En 1422, il rejoint le roi malade en France, prend le commandement de l'armée, mais Henri V meurt en laissant un fils de huit mois. Cet enfant, Henri VI, hérite quelques semaines plus tard, à la mort de Charles VI, du royaume de France selon les clauses du traité de Troyes.

Le second fils d'Henri IV, Clarence, ayant été tué à Baugé, Bedford devient selon la volonté du roi défunt et par décision du Parlement « protecteur et défenseur du royaume et de l'Église d'Angleterre ». Il laisse cependant le gouvernement de l'Angleterre à son frère, le duc de Gloucester, et prend pour lui la régence du royaume de France bien qu'Henri V ait vraisemblablement désigné le duc de Bourgogne, Philippe le Bon, pour remplir cette fonction. Bedford mène une politique habile s'appuyant sur la Bourgogne et la Bretagne ; en 1423 il épouse Anne, sœur de Philippe le Bon. Ses troupes sont victorieuses à Cravant et à Verneuil en 1424. Mais l'alliance bourguignonne est peu sûre ; le duc, qui n'a guère d'intérêt à faire le jeu des Anglais en France, tourne sa politique vers les Pays-Bas où les prétentions de Gloucester, qui mène une politique personnelle dans le Hainaut, conduisent à un conflit avec les Bourguignons ; le régent a bien du mal à empêcher ceux-ci d'écraser les troupes de Gloucester en Flandre (1424). Le roi de France, Charles VII, réussit à rallier le duc de Bretagne à sa cause et les succès anglais sont de plus en plus limités. Bedford gouverne un peu moins du quart de la France, avec modération, mais ses moyens sont limités. Si l'Angleterre continue à fournir des hommes, la France doit fournir les subsides ; or les impôts ne rentrent bien qu'e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, assistant à l'université de Paris-I

Classification


Autres références

«  BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435)  » est également traité dans :

GUERRE DE CENT ANS

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 4 436 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Armagnacs et Bourguignons »  : […] En 1411, Jean sans Peur fit appel à Henri IV contre les Armagnacs, qui ripostèrent en promettant de plus larges parts du territoire français au roi d'Angleterre. En 1412, les Anglais menèrent de Cherbourg à Bordeaux une chevauchée qui ne rencontra pas de résistance. Jean sans Peur fit massacrer les Armagnacs à Paris, et, toujours soutenu par les Parisiens, fit promulguer une timide mais raisonnabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-cent-ans/#i_14127

Pour citer l’article

Paul BENOÎT, « BEDFORD JEAN DE LANCASTRE duc de (1389-1435) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-bedford/