MONTAGNESFormation des chaînes de montagnes

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tectonique des plaques

Tectonique des plaques
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Déformations de l'écorce terrestre

Déformations de l'écorce terrestre
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Néolithosphère et paléolithosphère

Néolithosphère et paléolithosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Chaînes de montagnes : exemple d'évolution à l'échelle des plaques

Chaînes de montagnes : exemple d'évolution à l'échelle des plaques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Tous les médias


Les chaînes de collision

La collision entre deux continents a, nous l'avons vu, été immédiatement précédée soit par une subduction (fig. 3), soit par une obduction (fig. 4). Dans le premier cas, un des continents chevauche l'autre mais il est tout à fait possible qu'aucune roche océanique, trace de l'océan disparu, ne jalonne ce contact mécanique. La frontière entre les deux continents, souvent appelés suture, est alors très discrète ; seules les études paléogéographiques détaillées permettent de la situer (fig. 3).

Dans le second cas, un continent chevauche également l'autre mais il existe alors, coincés entre eux, des restes de croûte océanique, mis en place lors de l'obduction. La suture est alors très nette et permet de localiser facilement la limite entre les deux continents initiaux (fig. 4). Dans les deux cas, il se forme des charriages importants, dont les sens de déversement sont toujours les mêmes, c'est-à-dire dans le sens du couple induit par la subduction initiale.

L'exemple de la chaîne de l'Himalaya-Tibet

L'Himalaya et le Tibet présentent un grand intérêt car ils montrent clairement la succession dans le temps d'une chaîne de subduction proche du type andin, d'une obduction, puis d'une chaîne de collision continentale par fermeture du domaine océanique.

Au nord de l'Inde affleurent au moins trois ceintures ophiolitiques (I, II, III, cf. carte dans chaîne himalayenne) qui sont les témoins d'océans disparus par subduction au cours des 200 derniers millions d'années. Ces ceintures ophiolitiques séparent au moins quatre ensembles continentaux distincts : au nord l'Asie, au sud l'Inde et, entre les deux, le Nord-Tibet et le Sud-Tibet. À la fin du Paléozoïque (vers — 250 millions d'années), l'Asie appartenait à un continent septentrional appelé Laurasie et l'Inde était rattachée à un continent austral, le Gondwana, lequel comprenait aussi l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Australie et l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  MONTAGNES  » est également traité dans :

MONTAGNES - Géomorphologie

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 235 mots
  •  • 4 médias

Les géomorphologues appellent chaîne une unité montagneuse complexe, caractérisée par un relief élevé, à fortes dénivellations, et, surtout, par la disposition ordonnée de ses éléments et de leurs combinaisons, selon une direction privilégiée qui est celle de son axe.Toutes les chaînes correspondent ainsi à une tectonique de plissement récente, développée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-geomorphologie/

MONTAGNES - Le milieu montagnard

  • Écrit par 
  • Pierre BARRERE
  •  • 2 856 mots
  •  • 5 médias

Moins peuplées en général que les régions plus basses, de relief moins tourmenté, les montagnes sont souvent considérées comme des régions hostiles à l'homme ou, en tout cas, des régions rudes devant lesquelles refluent les formes modernes de la vie humaine. Du moins fut-ce longtemps vrai aux latitudes tempérées, où l'altitude introduit des conditions de milieu beaucoup plus sévères que dans les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-le-milieu-montagnard/

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 433 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Une répartition géographique contrastée »  : […] La répartition de la population présente de grandes inégalités entre espaces vides et espaces pleins. Déserts et zones arides ne peuvent naturellement supporter qu'une très faible population, localisée près des points d'eau . L'habitat en oasis répond aux contraintes naturelles. Rien n'empêche, en revanche, les milieux forestiers de porter de fortes densités. C'est le cas au sud-est du Nigeria : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-structure-et-milieu-geographie-generale/#i_481

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le cadre géographique »  : […] Le territoire albanais (28 748 km 2 ) s'inscrit dans un cadre physique essentiellement montagneux de structure dinarique, qui forme une barrière le long de la frontière orientale, alors que la partie occidentale offre, par contraste, un littoral ouvert de plaine. Les Alpes du Nord, situées à l'est du lac de Shkodër (370 km 2 ) et au nord du Drin, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_481

ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 8 231 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne alpine »  : […] L'Allemagne alpine comprend deux éléments : la montagne alpine et le plateau de Bavière qui la précède vers le nord. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-geographie-aspects-naturels-et-heritages/#i_481

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 207 mots
  •  • 11 médias

Les Alpes constituent une des principales chaînes de montagne d’Europe, identifiée comme telle dès l’époque romaine, puis clairement circonscrite par les naturalistes à partir du xviii e  siècle. Dotées de nombreux sommets dépassant les 4 000 mètres d’altitude, source de plusieurs cours d’eau majeurs du continent, soumises à l’influence de climats […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_481

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La disposition longitudinale du relief »  : […] Le relief est caractérisé par l'absence de compartimentage de détail, analogue à ce qui existe en Europe occidentale, par exemple ; il a donc offert à l'occupation humaine un vaste cadre, aux amples paysages, propices à la constitution de grands États plutôt qu'au morcellement politique. Des masses grandioses présentent une disposition zonale nord-sud et, généralement, les montagnes sont situées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_481

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Biogéographie

  • Écrit par 
  • Marston BATES
  •  • 4 974 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Zones montagneuses »  : […] Sa densité diminuant avec l'altitude, l'air retient moins la chaleur solaire et se refroidit, ce qui produit un gradient de température en montagne : dans les Andes équatoriales, la moyenne annuelle tombe de 0,55 0 C pour chaque élévation de 107 mètres. En raison de l'orientation nord-sud des montagnes américaines, les plantes et les animaux arctiques et subarctiques se so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-biogeographie/#i_481

ANDES CORDILLÈRE DES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DELER, 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 10 947 mots
  •  • 5 médias

La cordillère des Andes étend ses reliefs en bordure de l'océan Pacifique, entre la mer des Caraïbes et la Terre de Feu sur environ 2,5 millions de kilomètres carrés – une superficie très proche de celle formée par les Himalayas et le plateau du Tibet –, et elle est présente sur les territoires de sept pays ( Venezuela, Colombie, Équateur, Pérou, Bolivie, Chili et Argentine). La continuité m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cordillere-des-andes/#i_481

APENNIN

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean DEMANGEOT
  •  • 2 774 mots
  •  • 3 médias

L' Apennin est la chaîne montagneuse qui constitue l'ossature de la péninsule italienne. Il est flanqué latéralement de basses montagnes anti-apennines, tels les volcans du Latium, avec lesquelles il importe de ne pas le confondre. On aurait grand tort d'imaginer que l'Apennin ressemble aux Alpes sous prétexte qu'il les prolonge topographiquement et qu'il est, géologiquement parlant, une chaîne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apennin/#i_481

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La convection forcée »  : […] Dans une atmosphère en instabilité convective conditionnelle, le soulèvement provoqué par un forçage dynamique peut être suffisant pour déclencher cette instabilité et donner naissance à des nuages convectifs développés. Le repérage des zones de possible forçage est souvent utile pour surveiller les situations à risque. La présence près du sol de zones de convergence des vents est un élément qui p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_481

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les pluies »  : […] Ces conditions barométriques générales, renforcées par la disposition générale du relief, commandent la répartition des précipitations, essentiellement caractérisée par le contraste entre les franges montagneuses abondamment arrosées et les plateaux intérieurs plus ou moins arides. En Anatolie, les deux bordures montagneuses taurique et pontique sont également très humides (plus de 2 m de précip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_481

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Asie polyculturale »  : […] Plusieurs auteurs ont parlé de « civilisation du riz » à propos de l'Asie orientale et méridionale. Mais la progression du front rizicole n'a pas été continue – il a par exemple stagné en Chine du iii e au début du x e  siècle. Il ne faut pas oublier qu'il existe également d'autres céréales (blé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-espaces-et-societes/#i_481

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 809 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Fleuves, eaux cachées, eaux perdues, montagnes-refuges »  : […] La présence de très hautes montagnes (pic Samani, ex-pic du Communisme, 7 495 m) souvent enneigées et possédant notamment les glaciers les plus longs du monde (glacier Fedchenko, 77 km) assure à toute l'Asie centrale d'abondantes ressources en eau. Certains fleuves majeurs (Tigre, Euphrate, Indus) s'écoulent vers l'extérieur de la région, mais la plupart se perdent dans des lacs et mers intérieur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-geographie-humaine-et-regionale-dynamiques-regionales/#i_481

AVALANCHES

  • Écrit par 
  • Gérard BRUGNOT
  •  • 3 094 mots
  •  • 1 média

Une avalanche est le mouvement qui, à partir d'un point, se communique à tout ou partie de la neige déposée sur une pente de montagne. On appelle aussi avalanche le mouvement qui suit le départ en bloc d'une masse de neige déposée sur la même pente. Les avalanches se produisent dans toutes les régions où les conditions de pente et d'enneigement sont réunies. Cependant, les régions les plus touchée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avalanches/#i_481

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 507 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Géologie »  : […] La péninsule balkanique est formée par les deux branches du système alpin de la Méditerranée moyenne entourant le bassin pannonien. La branche alpidique , au nord-est, dont les structures sont déversées vers le continent européen, comprend les Carpates et le Balkan. Les Carpates dessinent une vaste courbure, de sorte qu'on y distingue les Carpates occidentales en Slovaquie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peninsule-balkanique/#i_481

BERG

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 685 mots

En allemand, le mot Berg signifie tout à la fois la montagne et la mine, et l'association n'est pas fortuite. Il s'agit moins de la haute montagne, où l'on reconnaît plutôt des massifs ( Gebirge ) et des crêtes qui s'attirent les noms de Spitze , Stein , Kopf , que de la moyenne montagne, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berg/#i_481

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les montagnes »  : […] Les montagnes occupent 27,58 p. 100 du territoire bulgare et l'altitude moyenne du pays est de 470 m. Au nord, le Balkan ou Stara Planina (la « Vieille Montagne ») prolonge les Carpates méridionales en formant un arc moulé sur la plate-forme de Valachie avant de plonger dans la mer Noire au cap Emin. Si les altitudes ne dépassent pas 2 400 m dans la partie centrale du Balkan, la complexité du rel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_481

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Problématique d'une division régionale du Canada »  : […] On a souligné l'importance de l'immensité canadienne et la variété souvent méconnue des aspects du pays. Cela sous-tend une évidente complexité dès lors qu'on doit pratiquer au sein de l'ensemble un découpage spatial ou une division régionale. Il est indispensable de se défaire des normes européennes, même si, dans certains cas, le Canada offre l'existence de régions ou de « pays » de dimensions p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_481

CARPATES

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Mircea SANDULESCU
  • , Universalis
  •  • 4 836 mots
  •  • 2 médias

Les Carpates constituent l'essentiel du système montagneux de l' Europe centre-orientale. Elles offrent la forme d'un S inversé tournant sa convexité principale vers le nord, dans la direction de la plate-forme polonaise, et l'est, vers celle de la plate-forme moldave. Sur plus de 1 500 kilomètres, cet ensemble de chaînes, de massifs, de bassins intérieurs occupe une partie du territoire de sept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carpates/#i_481

CHINE - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Guy MENNESSIER, 
  • Thierry SANJUAN, 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 5 863 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La topographie »  : […] Dans ses délimitations territoriales actuelles, la Chine possède parmi les terres les plus hautes du monde. Le relief est aux dimensions de cet immense pays : 19 p. 100 du territoire se situe à une altitude supérieure à 5 000 mètres ; 37 p. 100 à plus de 2 000 mètres ; 35 p. 100 à moins de 1 000 mètres ; et 16 p. 100 à moins de 500 mètres. Une pente d'orientation générale d'ouest en est se compos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-cadre-naturel/#i_481

CHINE - Les régions chinoises

  • Écrit par 
  • Pierre TROLLIET
  •  • 11 735 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Xing'an »  : […] Le Grand Xing'an s'allonge sur 1 200 kilomètres du nord-est au sud-ouest. C'est un vieux massif arasé depuis la fin de l'ère primaire, puis disloqué par l'orogenèse de Yanshan et surtout par l'orogenèse himalayenne. De puissants mouvements verticaux ont entraîné un des traits caractéristiques du Grand Xing'an : une nette dissymétrie dans son profil transversal. Au versant occidental en pente douc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-les-regions-chinoises/#i_481

CORSE

  • Écrit par 
  • Christian AMBROSI, 
  • Gilbert GIANNONI, 
  • Janine RENUCCI, 
  • André RONDEAU
  •  • 8 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La terre »  : […] À part de faibles superficies de terres qui se trouvent à l'embouchure des fleuves, seule la côte orientale présente des espaces suffisamment plans pour qu'on puisse parler de plaine. Pour le reste, il s'agit de deux systèmes montagneux orientés du nord au sud et séparés par une dépression appelée « sillon de Corte ». Le système occidental est le plus important par son altitude (monte Cinto, 2 71 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corse/#i_481

CULTURE EN TERRASSES

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 265 mots
  •  • 1 média

Le champ montagnard en terrasses, très répandu dans les montagnes méditerranéennes jusqu'à la première moitié du xx e  siècle, est un champ créé par l'homme sur des versants que leur pente naturelle ne rend pas aisément cultivables. Dans les régions tropicales, de vastes surfaces ont été aménagées en terrasses, ce sont souvent des terrasses irrigu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/culture-en-terrasses/#i_481

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 414 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparaissent sous le vent des barri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_481

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Les Dinarides, qui doivent leur nom au mont Dinara (1 830 m), en Croatie, correspondent à la partie principale de la péninsule balkanique en façade des mers Adriatique et Ionienne, c'est-à-dire à l'ancienne Yougoslavie, à l' Albanie et à la Grèce . Du point de vue géographique, les Dinarides forment un ensemble montagneux d'altitude moyenne, mais pourtant difficilement pénétrable en raison de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinarides/#i_481

DOLLFUS OLIVIER (1931-2005)

  • Écrit par 
  • Régis KEERLE
  •  • 662 mots

Né à Paris en 1931, Olivier Dollfus a incarné à sa manière la nouvelle géographie française. Agrégé de géographie, nommé professeur à la Sorbonne en 1967, il est l'un des membres fondateurs, en 1970, de l'université de Paris-VII, au sein de laquelle il a terminé sa carrière comme professeur émérite. Spécialiste des massifs montagneux (Andes, Himalaya et Alpes), il a notamment dirigé l'Institut fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-dollfus/#i_481

DURANCE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 604 mots

Comme l'Isère concentre les eaux des Alpes du Nord, la Durance, née au Montgenèvre, draine les Alpes du Sud, mis à part la Drôme et le Var. Elle réalise ainsi le type de la rivière de montagne soumise au climat méditerranéen. Bien que les altitudes soient plus modestes qu'au nord, la pente conserve jusqu'au bout des taux supérieurs à ceux de l'Isère : encore 1,8 m/km avant le confluent. Le bassin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/durance/#i_481

EURASIE, biogéographie

  • Écrit par 
  • Pierre PFEFFER
  •  • 6 502 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Les montagnes d'Eurasie »  : […] Le cœur du continent asiatique est occupé par un imposant relief montagneux (3 000 m en moyenne et quatorze sommets de plus de 8 000 m) qui se ramifie en chaînes étroites jusqu'en Espagne et au Kamtchatka. Les contreforts de ce massif, généralement mieux arrosés que les plaines avoisinantes, sont le plus souvent couverts de forêts mixtes, cédant progressivement la place à des peuplements de conif […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eurasie-biogeographie/#i_481

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 532 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le tréfonds rural »  : […] Ces variations s'expliquent davantage par des facteurs humains que par les conditions environnementales, peu contraignantes hors des hautes altitudes et des hautes latitudes. La sécheresse méditerranéenne n'est qu'estivale. Les effets de la continentalité sont réduits, le continent étant pénétré en profondeur par les mers et fréquemment balayé par les dépressions océaniques. Le froid polaire est l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/#i_481

FŒHN

  • Écrit par 
  • René CHABOUD
  •  • 996 mots
  •  • 1 média

Le mot Fœhn (allemand dialectal) vient du latin favonius , qui signifie « léger vent d'ouest ». En fait, le fœhn n'a pas de direction privilégiée. Sa présence est directement liée à la configuration générale des lieux et au relief de la région. C'est pourquoi il est plus juste de parler d'« effet de fœhn ». Un tel phénomène met parfaitement en évidence l'action du relief sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foehn/#i_481

FORÊTS - La forêt, un milieu naturel riche et diversifié

  • Écrit par 
  • Yves BASTIEN, 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 8 216 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Étagement des forêts en altitude »  : […] Les variations climatiques selon l'altitude présentent des ressemblances, mais aussi de notables différences avec les variations en latitude : sous les tropiques surtout, il en résulte des peuplements montagnards originaux, mais non franchement forestiers ; dans les régions non tropicales, au contraire, zonation et étagement donnent lieu respectivement à des variations similaires du manteau fore […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-la-foret-un-milieu-naturel-riche-et-diversifie/#i_481

FRIBOURG (CANTON DE)

  • Écrit par 
  • Patrick MINDER
  •  • 1 446 mots
  •  • 2 médias

Situé à l’ouest de la Confédération helvétique, à cheval sur le Plateau et les Alpes, Fribourg est le seul canton romand sans frontière internationale et, avec le Valais et Berne, l’un des trois cantons suisses officiellement bilingues (français, allemand). Il comptait 315 000 habitants en 2017 pour une superficie de 1 671 kilomètres carrés. Fondée par les derniers descendants des Zähringen, gran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fribourg-canton-de/#i_481

GÉOMORPHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre PECH
  •  • 4 875 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La forme et sa genèse »  : […] À l'aide de cartes et d'instruments topographiques, comme le GPS, ou avec des modèles numériques de terrain, le géomorphologue mesure les volumes, les pentes, les surfaces, leur orientation, et définit ainsi des plaines, des vallées, des plateaux, des montagnes, mais aussi des unités plus petites, comme une paroi, une cuvette, un replat, la densité des chenaux d'une rivière... Ce travail de nomenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomorphologie/#i_481

HERBACÉS GROUPEMENTS

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 5 036 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « La toundra alpine »  : […] Malgré une richesse floristique plus grande, la toundra alpine présente de grandes similitudes avec la précédente. On y observe les mêmes espèces dans les groupements correspondants : Salix herbacea des combes à neige, Oxyria des rocailles siliceuses, etc. Souvent aussi, des espèces voisines, dites vicariantes, occupent dans les deux toundras des station […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupements-herbaces/#i_481

HÊTRAIES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 506 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Hêtraies montagnardes »  : […] Comme dans les plaines tempérées nord-atlantiques, le hêtre, à l'étage montagnard   humide, occupe des sols très variés. Il est alors accompagné fidèlement par un grand nombre d'espèces herbacées ou sous-ligneuses, rares et souvent absentes en plaine : Dentaria pinnata , Polygonatum verticillatum , Luzula nivea , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hetraies/#i_481

HIMALAYA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jacques DUPUIS
  •  • 3 476 mots
  •  • 8 médias

Barrière naturelle entre la péninsule indienne et le reste du continent asiatique, l'arc montagneux de l'Himalaya (ou Himālaya : « Séjour des neiges » en sanskrit) s'allonge entre le plateau du Tibet, au nord, et la plaine alluviale indo-gangétique, au sud. Il se raccorde, par des courbures très accentuées, à la chaîne béloutche et à l'Hindū Kūch oriental (Karakoram), à l'ouest, aux chaînes birm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/himalaya/#i_481

INDE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe CADÈNE, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Georges MASCLE
  •  • 16 372 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Types de milieux naturels »  : […] On peut distinguer en Inde neuf types de milieux naturels . Les moyennes montagnes très humides sont groupées en deux ensembles. À l'ouest de la péninsule, l'axe étroit des Ghāts proprement dits est formé de laves au nord, et, au sud, de terrains granito-gneissiques fortement soulevés. Il se prolonge dans les parties les plus méridionales par une série […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inde-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_481

ISÈRE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 596 mots

Si l'on excepte l'Arve et le Fier, l'Isère, née au pied de l'Iseran, draine toutes les Alpes françaises du Nord. Elle doit le développement de son réseau à l'absence de l'obstacle jurassien qui a facilité le creusement de son lit et à la présence de marnes tendres, autour de massifs centraux cristallins, qui ont favorisé des captures longitudinales et le soutirage des eaux de la Maurienne et de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isere/#i_481

ISOSTASIE, géologie

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE
  •  • 743 mots
  •  • 3 médias

Le terme « isostasie » (du grec isos , égal, et stasis , arrêt) traduit l'état d'équilibre des roches de la croûte terrestre par rapport au manteau sous-jacent. Ce phénomène implique que, au-dessus d'une certaine profondeur, appelée niveau de compensation, la masse des roches crustales superficielles est partout la même quelle que soit l'altitude des re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/isostasie-geologie/#i_481

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Paysages et territoire : le « bel paese » de l'intérieur au littoral »  : […] Enclose au nord par l'arc alpin, la péninsule italienne (301 300 km 2 , 7 300 km de côtes) s'étire avec l'Apennin comme épine dorsale – prolongée par la Sicile et la Sardaigne – sur quelque 1 200 kilomètres, entre les 47,06 0 et 35,3 0 de latitude nord, jusqu'au cœur de la Méditerranée : l'île de Lampedusa, devenue trist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_481

JAPON (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 13 244 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Un archipel montagneux »  : […] Outre la disposition allongée de ses îles, l'archipel japonais est caractérisé par un relief accidenté, tourmenté, et par une topographie morcelée, extrêmement découpée. Ces facteurs physiques ont rendu cruciales les voies de communication. Ajoutés à une érosion intense ainsi qu'aux aléas naturels dont il faut se protéger, ils ont historiquement justifié des aménagements nombreux, et de plus en pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_481

LUBERON

  • Écrit par 
  • Lucien TIRONE
  •  • 637 mots
  •  • 2 médias

Le Luberon s'étend entre Cavaillon et Manosque, sur plus de soixante kilomètres. Au nord, la montagne est longée par le Calavon, rivière qui sépare le Luberon central des monts de Vaucluse et traverse le pays d'Apt, terre de l'ocre et des cerises. Au sud, le piémont méridional s'abaisse vers la Durance, et porte des vignobles et des vergers dans le pays d'Aigues. Le Luberon s'organise en pays qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luberon/#i_481

MASSIF CENTRAL

  • Écrit par 
  • André FEL
  • , Universalis
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Un massif hercynien original »  : […] Le Massif central est un fragment géologique de la vieille chaîne hercynienne, au même titre que le Massif armoricain, les Vosges, le Massif schisteux rhénan. Il a participé au même plissement à la fin de l'ère primaire : c'est au Carbonifère que se forment les dépressions houillères entre de hautes montagnes. L'ensemble fut nivelé ensuite par différentes surfaces d'érosion ou pénéplaines. Les pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/#i_481

MASSIFS ANCIENS

  • Écrit par 
  • Roger COQUE
  •  • 3 466 mots
  •  • 3 médias

Un massif ancien est une unité géomorphologique généralement de dimensions moyennes (de quelques milliers à quelques dizaines de milliers de kilomètres carrés), associant des vestiges souvent importants de surfaces d'aplanissement à une gamme plus ou moins riche de formes structurales en partie spécifiques. D'une façon générale, les massifs anciens ont un relief compact, aux formes lourdes, mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massifs-anciens/#i_481

MÉDITERRANÉENNE AIRE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Henri GAUSSEN, 
  • Hervé HARANT
  • , Universalis
  •  • 8 277 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Étagement altitudinal »  : […] Naturellement, les variations de climat dues au relief montagneux qui ceinture la Méditerranée créent des étages de végétation. L' étage de l'olivier-caroubier ( Ceratonia ), correspond aux parties les plus chaudes, qui ne connaissent guère les gelées hivernales, à l'abri des vents froids. L'euphorbe arborescente et les lentisques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aire-mediterraneenne/#i_481

MICROCLIMATS

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 2 986 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les conséquences des microclimats »  : […] Chaque microclimat définit un milieu original, et c'est à lui que sont adaptées les espèces vivantes, animales ou végétales. L'écologie doit donc se soucier au premier chef des influences microclimatiques. Celles-ci ont trois types de conséquences. La multiplication des microclimats permet d'abord l'existence côte à côte d'espèces qui ont des exigences très différentes. L'exemple le plus connu es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microclimats/#i_481

NÉPAL

  • Écrit par 
  • Gilles BÉGUIN, 
  • Benoît CAILMAIL, 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Luciano PETECH, 
  • Philippe RAMIREZ
  •  • 16 327 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Architecture d'ensemble du pays »  : […] L'armature morphologique du pays est construite selon des lignes assez simples, et s'organise en bandes longitudinales, orientées de l'ouest-nord-ouest à l'est-sud-est. Du sud au nord on rencontre six régions bien distinctes. Le Teraï est une plaine basse, qui fait partie de la grande plaine du Gange. Elle comporte des terrasses alluviales, mais aussi des bas plateaux caillouteux. Les eaux qui s'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nepal/#i_481

OCÉANIE - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les types d'îles »  : […] Les îles du Pacifique s'individualisent d'abord par leur taille. Si on laisse de côté l'Australie, véritable continent presque aussi grand que l'Europe, on peut les classer en trois catégories selon leur superficie : – Les très grandes îles sont au nombre de trois : la Nouvelle-Guinée (771 900 km 2 ), beaucoup plus étendue que la France, et les deux grandes îles de la N […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oceanie-geographie-physique/#i_481

PAKISTAN

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Gilbert ÉTIENNE, 
  • Christophe JAFFRELOT, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 19 646 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « La bordure montagneuse »  : […] La bordure montagneuse constitue, en marge du Pakistan, un monde à part, assez varié. Au nord, la frontière avec l'Afghanistan est fixée le long de l'Hindou-Kouch, qui par ses altitudes supérieures à 7 000 m et sa tectonique présente des aspects proprement himalayens. C'est une région isolée, mal connue, où s'ouvre le bassin de Chitral. On retrouve encore les structures himalayennes dans les reli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pakistan/#i_481

PAPOUASIE-NOUVELLE-GUINÉE

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 4 744 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Puissance, jeunesse et instabilité des reliefs »  : […] Les îles constituant la Papouasie-Nouvelle-Guinée sont très montagneuses, avec des reliefs puissants et instables qui témoignent de leur jeunesse et de leur situation au contact de deux plaques majeures de la croûte terrestre dans le Pacifique. Située à l'est et au nord, la plaque Pacifique affronte au sud-est la plaque australo-indienne, avec une progression de quelques centimètres par an qui gé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/papouasie-nouvelle-guinee/#i_481

PÁRAMO

  • Écrit par 
  • Olivier DOLLFUS
  •  • 237 mots

Dans les Andes septentrionales humides, de l'Équateur à la Colombie et au Venezuela, le páramo est une formation végétale d'altitude ; on le trouve entre 3 200 et 4 200 mètres dans les étages subalpin, alpin et nival des botanistes. On distingue plusieurs types de páramo suivant la température et l'humidité. Néanmoins, à altitude et à latitude égales, les températures y sont inférieures de 4 à 5  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paramo/#i_481

PÉRIGLACIAIRE DOMAINE

  • Écrit par 
  • Roger COQUE, 
  • François DURAND-DASTÈS
  •  • 5 781 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Étages périglaciaires »  : […] Les étages périglaciaires des montagnes illustrent des types de milieux morphoclimatiques très originaux, en raison des modifications imposées au climat et à la dynamique des versants par le relief. Ainsi, la raideur des pentes intensifie l'activité des ruissellements diffus et des torrents. L'ablation et la dissection résultantes, avec le froid, contrarient le développement des sols et de la vég […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/domaine-periglaciaire/#i_481

PÉROU

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD, 
  • Albert GARCIA, 
  • Alain LABROUSSE, 
  • Évelyne MESCLIER, 
  • Valérie ROBIN AZEVEDO
  •  • 22 242 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les milieux d'altitude »  : […] Au-dessus de 3 800 mètres, les gelées nocturnes sont fréquentes ; elles sont utilisées pour la conservation des aliments. Une steppe herbeuse, plus drue au nord, avec quelques bosquets d'arbres natifs, sert de pâturage, sur des sols peu développés. Jusqu'à 4 200-4 300 mètres sont cultivées des variétés douces et amères de pommes de terre. Les températures diurnes sont positives toute l'année – le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perou/#i_481

PYRÉNÉES

  • Écrit par 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Raymond MIROUSE, 
  • Georges VIERS
  •  • 6 907 mots
  •  • 2 médias

La chaîne des Pyrénées s'étend sur près de 450 kilomètres, du golfe de Gascogne au golfe du Lion ; mais c'est de la basse Provence aux chaînons de la région espagnole de Santander que se développe l'édifice pyrénéen, au sens géologique du terme. Sur plus de 900 kilomètres, on observe en effet ici, schématiquement allongé d'ouest en est, un même faisceau montagneux qui associe des terrains mésozo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrenees/#i_481

REMUE

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 401 mots

Passé dans le vocabulaire de la géographie alpine, le terme savoyard local « remue » désigne les déplacements, au long de l'année, de tout ou partie des habitants et du bétail d'une collectivité montagnarde, entre les différents niveaux de la montagne utilisant au maximum l'étagement des ressources. Les remues ne doivent pas être confondues avec la transhumance, ou l'inalpage, qui n'en sont que de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remue/#i_481

RÉSINEUX FORÊTS DE

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 2 116 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Étagement altitudinal »  : […] Dans les massifs montagneux de l'Europe moyenne, la plupart des étages de végétation sont caractérisés par une ou plusieurs formations où les résineux sont prédominants, sinon exclusifs. Dès l'étage montagnard (altitude minimale : 1 200 m dans les Alpes du Sud, plus basse vers le nord), selon la pluviosité, croissent des sapinières, pessières ou pinèdes, pures ou mêlées aux feuillus tels que hêtr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/forets-de-resineux/#i_481

RHÔNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 1 006 mots
  •  • 1 média

Du Valais suisse à la Camargue française, sur 812 kilomètres, le Rhône draine un bassin de 98 000 kilomètres carrés qui, traversant une région montagneuse soumise en partie aux influences méditerranéennes, lui vaut une variété de régimes unique au monde. Surtout alpestre, la chaîne et son rameau le Jura couvrent 64 500 kilomètres carrés ou les deux tiers de la surface réceptrice, auxquels il faut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhone/#i_481

RHÔNE-ALPES

  • Écrit par 
  • Franck SCHERRER
  •  • 4 433 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'axe majeur, les massifs et les marges »  : […] L'alignement, du nord au sud, des vallées de la Saône et du Rhône compose un axe majeur de liaison, presque sans concurrence à l'échelle européenne, entre les Bassins parisien et londonien, les pays rhénans et la mer du Nord, d'une part, et la Méditerranée occidentale, d'autre part. Ce couloir, où toutes les infrastructures de transport se côtoient, a évidemment fixé une part considérable des acti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhone-alpes/#i_481

ROCHEUSES MONTAGNES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT
  • , Universalis
  •  • 2 691 mots
  •  • 3 médias

Les montagnes Rocheuses sont la chaîne la plus puissante de l'Amérique du Nord. Elles forment un gigantesque bourrelet de 3 000 kilomètres de longueur, qui possède une série de sommets dépassant 4 000 mètres. Cette immense barrière, division naturelle du territoire, joue un peu le même rôle que les Alpes en Europe : frontière d'État franchie par les grandes voies de communication, généreux châtea […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-rocheuses/#i_481

SIKKIM

  • Écrit par 
  • François DURAND-DASTÈS, 
  • Chantal MASSONAUD
  • , Universalis
  •  • 3 231 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le milieu naturel »  : […] Son unité physique est nette et sa constitution simple. Le haut bassin de la Tista, qui en forme l'essentiel, est vigoureusement circonscrit par des montagnes élevées. Au nord, il est limité par la haute chaîne du Grand Himalaya, ici mince et dépassant 6 000 mètres. À l'est et à l'ouest, il en part deux grands éperons nord-sud, qui forment des cloisons remarquables. À l'ouest, la chaîne des Singa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sikkim/#i_481

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 362 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des montagnes très présentes, notamment en images »  : […] La Suisse est bel et bien un pays de montagnes. Le Jura couvre 10 p. 100 de la superficie du pays et les Alpes près de 60 p. 100. Toutefois, avec moins d’un tiers de la population suisse, ces deux régions naturelles sont beaucoup moins densément peuplées que le Plateau. Ce couloir long de 250 kilomètres, qui va du défilé du Rhône en aval de Genève aux frontières allemande et autrichienne, regroup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suisse/#i_481

TIANSHAN [T'IEN-CHAN]

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 440 mots
  •  • 2 médias

Les montagnes du Tianshan (en russe Tian-Chan) occupent la plus grande partie du territoire de la république du Tadjikistan avant de plonger très profondément en Dzoungarie. Leur ligne de crête forme la frontière de la république populaire de Chine avec le Tadjikistan (avec l'Union soviétique avant 1991). Ces montagnes, composées le plus souvent de terrains cristallins mais comportant aussi des zo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tianshan-t-ien-chan/#i_481

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les grandes régions naturelles »  : […] Tout un ensemble de systèmes montagneux, qui comptent parmi les plus puissants du globe – « nœud » du Pamir et Karakoram à l'ouest, monts Tanglha et chaînes méridiennes du sud-est, système des Kunlun au nord et arc himalayen au sud –, marquent les limites de la Région autonome du Tibet, où l'on peut distinguer trois grands domaines : le haut Tibet, le Tibet oriental et le Tibet méridional. Le haut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tibet-xiziang/#i_481

TOURISME

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 27 066 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le tourisme classique »  : […] Bâti sur une réputation qui remonte au xix e  siècle, consolidé jusqu'à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le tourisme classique doit l'essentiel de son profil aux choix paysagers de l'aristocratie et de la bourgeoisie ainsi qu'aux pratiques inaugurées dans les stations prestigieuses. L'amateur de tourisme populaire, en quête de modèle et dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tourisme/#i_481

TRANSHUMANCE

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 370 mots

Les mouvements pastoraux en montagne ont pour but de profiter au mieux de l'étagement des pâturages en altitude. L'estivage, ou inalpage, des montagnes d'Europe est un déplacement intramontagnard entre des étables d'hiver situées dans les vallées et les alpages. Le semi-nomadisme montagnard oriental (Turquie, Iran, Caucase) entraîne tout le groupe humain à la suite du troupeau. La transhumance vér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transhumance/#i_481

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 40 595 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Un pays montagneux aux sous-ensembles très diversifiés »  : […] La Turquie forme une péninsule de 1 600 kilomètres de long, sur 600 kilomètres de large, s'étirant entre les 42 e (Sinop, sur la mer Noire) et 35 e (Hatay, à la frontière syrienne) degrés de latitude nord et, en longitude, entre les 25 e (Gökçeada, dans la mer Égée) et 44 e (à la frontière entre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turquie/#i_481

VANOISE

  • Écrit par 
  • Pierre PRÉAU
  •  • 777 mots
  •  • 2 médias

Le massif de la Vanoise, situé dans les Alpes du Nord, est ceinturé par deux faisceaux de vallées  : au nord, la Tarentaise (haute Isère et Doron de Bozel), au sud, la Maurienne (Arc et Doron de Termignon). Entre ces deux vallées, se sont développés une vie traditionnelle montagnarde, des impacts industriels, la pénétration du tourisme. La Vanoise, ce sont les sommets perçus par les citadins, conv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vanoise/#i_481

VÉGÉTAL - Phytosociologie

  • Écrit par 
  • Marcel GUINOCHET
  •  • 5 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Signification et dynamique des associations végétales »  : […] L'implantation, la croissance, le développement et la reproduction d'un végétal sont sous l'étroite dépendance de son environnement, c'est-à-dire de tout ce qui lui est immédiatement extérieur : organismes et milieu physique (sol, eau, air). À cet égard, chaque espèce réagit différemment, selon, en quelque sorte, son propre tempérament. Un individu d'association est donc le résultat d'un triage p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetal-phytosociologie/#i_481

VÉGÉTATION

  • Écrit par 
  • Henri GAUSSEN
  •  • 2 812 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Classification et étude statique »  : […] La classification des types physionomiques de la végétation a naturellement tenté de nombreux auteurs. Celle qu'a adoptée après plusieurs essais (1964, 1965, 1971) le Comité de l'U.N.E.S.C.O., auquel participent des spécialistes de diverses régions du monde, comprend cinq classes de formations (forêts fermées, forêts claires, buissons et fourrés, sous-arbrisseaux et landes basses, végétation herba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vegetation/#i_481

Voir aussi

Pour citer l’article

Maurice MATTAUER, Jacques-Louis MERCIER, Jean AUBOUIN, « MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-formation-des-chaines-de-montagnes/