Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MONTAGNES Formation des chaînes de montagnes

Une tectonique de la lithosphère continentale

Ce rapide tour d'horizon a montré que si le postulat de la rigidité des plaques lithosphériques s'applique bien aux océans, il ne s'applique en revanche pas aux zones éminemment déformables que sont les chaînes de montagnes. Cela pourrait être sans conséquences importantes si ces chaînes de montagnes n'étaient que des bordures de plaques de largeur négligeable. Mais ces zones frontières peuvent peu à peu gagner des territoires très étendus, comme en Asie. Par ailleurs, la progression de cette déformation est contrôlée par des mécanismes dont ne peut rendre compte l'approche cinématique de la tectonique des plaques.

Par conséquent, la tectonique des plaques décrit le mouvement des grandes plaques à la surface du globe ; elle fournit en somme le cadre général (les données aux limites) dans lequel se forment les chaînes de montagnes mais, pour rendre compte des mécanismes de la formation de celles-ci, il faut faire appel à des modèles en quelque sorte « anti-plaques » puisqu'ils concernent les milieux hautement déformables que sont les continents.

Après la tectonique des plaques, qui est née des études sur les océans et dont les grandes règles ont déjà été bien précisées, une tectonique de la lithosphère continentale a vu le jour à partir des travaux menés non seulement sur les chaînes de montagnes mais aussi sur les grands décrochements et les rifts continentaux.

Là, l'essentiel reste à trouver. Ce sera une tâche longue et difficile, car la structure des continents est plus compliquée que celles des océans. Il est évident que dans cette recherche la mécanique des roches, l'expérimentation, les modélisations numérique et analogique mais aussi les données géophysiques (sismique, paléomagnétisme, gravimétrie...) et géochimiques ainsi que la télédétection spatiale apporteront une contribution majeure. Les données acquises sur le terrain resteront cependant plus que jamais indispensables.

L'étude des chaînes de montagnes a certes subi un renouvellement conceptuel total grâce à la tectonique des plaques mais cette approche doit fondamentalement être complétée par une tectonique de l'écorce.

C'est parce que ce nouvel aspect a été parfois négligé qu'on a vu apparaître dans les années 1970 des excès qui furent en définitive préjudiciables aux sciences de la Terre.

Après les nombreuses découvertes qui ont été faites au fond des océans, les sciences de la Terre reviennent sur le continent, sur terre pourrait-on dire. C'est une nouvelle période qui s'ouvre devant les géologues.

— Maurice MATTAUER

— Jacques-Louis MERCIER

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jean AUBOUIN, Maurice MATTAUER et Jacques-Louis MERCIER. MONTAGNES - Formation des chaînes de montagnes [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Tectonique des plaques - crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Tectonique des plaques

Déformations de l'écorce terrestre - crédits : Encyclopædia Universalis France

Déformations de l'écorce terrestre

Néolithosphère et paléolithosphère - crédits : Encyclopædia Universalis France

Néolithosphère et paléolithosphère

Autres références

  • AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

    • Écrit par
    • 21 496 mots
    • 29 médias
    Lesmontagnes tropicales d'Afrique comptent parmi les espaces les plus densément peuplés ; certaines présentent même des symptômes de surpeuplement. Les climats d'altitude y sont très favorables à l'homme, en raison de la disparition, au-dessus de 1 200-1 500 mètres d'altitude, des grands systèmes pathogènes...
  • ALBANIE

    • Écrit par , , et
    • 22 072 mots
    • 9 médias
    ...Shkodër (370 km2) et au nord du Drin, formées de plusieurs massifs calcaires orientés sud-ouest - nord-est, présentent les formes les plus âpres. Les monts abrupts alternent avec des cirques glaciaires et des vallées étroites. Le mont Jezercë (2 693 m) domine une étoile de chaînes de plus de 2 000...
  • ALLEMAGNE (Géographie) - Aspects naturels et héritages

    • Écrit par
    • 8 281 mots
    • 6 médias
    L'Allemagne alpine comprend deux éléments : la montagne alpine et le plateau de Bavière qui la précède vers le nord.
  • ALPES

    • Écrit par , , et
    • 13 214 mots
    • 11 médias

    Les Alpes constituent une des principales chaînes de montagne d’Europe, identifiée comme telle dès l’époque romaine, puis clairement circonscrite par les naturalistes à partir du xviiie siècle. Dotées de nombreux sommets dépassant les 4 000 mètres d’altitude, source de plusieurs cours d’eau...

  • Afficher les 67 références