MITRA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au sommet de la hiérarchie divine, le Veda, dans ses parties les plus archaïques (début du ~ IIe millénaire), plaçait l'Asura Varuṇa, à qui était attribué un coadjuteur en la personne du dieu Mitra. La situation était alors conforme au schéma indo-européen mis en évidence par Georges Dumézil ; la fonction magico-religieuse de souveraineté se trouvait, en effet, partagée entre deux personnes divines d'égale importance, mais spécialisées : à Varuṇa revenaient la coercition, la violence faite au pêcheur ; à Mitra la sérénité, la distribution des récompenses aux gens de bien, etc. Pourtant, parmi les mille hymnes du Rigveda, un seul est dédié à Mitra ; et les mythes et légendes qui le concernent se réduisent à très peu de chose. Le même phénomène s'observe en Iran, où l'Avesta place Ahura Mazda (autre nom de Varuṇa) au rang de Dieu suprême et « oublie » l'existence de Mitra (dont le nom n'apparaît jamais dans les gāthās).

Le culte de Mitra réapparaîtra en Iran au début de l'ère chrétienne et se répandra dans tout l'Empire romain ; mais le Mithra des mystères aura assimilé tant d'éléments non iraniens qu'il sera difficile de reconnaître en lui le Mitra archaïque du Veda et de l'Avesta.

En Inde, le destin du dieu est plus négatif encore : la révolution religieuse qui, à une époque impossible à préciser (peut-être le milieu du ~ IIe millénaire), fit d'Indra le roi de la création, rejeta Varuṇa au rang de simple « intendant » des dieux et réduisit à néant le rôle de Mitra : les parties les plus récentes du Veda font de lui une simple personnification de l'amitié (mitra devient, en sanskrit classique, un nom commun signifiant « ami »), et l'hindouisme classique l'ignore complètement. Il est facile cependant de constater que Viṣṇu a hérité de beaucoup de ses caractéristiques propres, à commencer par son aspect « solaire » et « bienveillant ».

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  MITRA  » est également traité dans :

BHAGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 307 mots

Le Veda dans ses parties les plus archaïques (dans certains hymnes du Rig-Veda qui remontent au début du ~ II e millénaire) associe au dieu Mitra deux divinités secondaires : Aryaman et Bhaga. Le premier a la responsabilité de la communauté aryenne (en sanskrit, arya  ; d'où vient son nom), le second celle du partage ( bhaga signifie part). Dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bhaga/#i_36321

CORRIDA

  • Écrit par 
  • Barnaby CONRAD
  •  • 10 683 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Origines et premières formes »  : […] Si la tauromachie s'inspire de nombreux spectacles plus anciens, ses véritables origines demeurent inconnues. Les historiens ont longtemps débattu de l'importance relative à accorder à ces diverses influences. Certains voient les racines de cet art dans l'Espagne maure, d'autres dans le culte du taureau célébré en Mésopotamie, et d'autres encore da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corrida/#i_36321

MITHRAÏSME

  • Écrit par 
  • Robert TURCAN
  •  • 3 416 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mithra indo-iranien et achéménide »  : […] La place et la fonction du Mithra indo-iranien préfigurent certains aspects du Mithra gréco-romain ; elles expliquent la prééminence du dieu tauroctone dans le mithraïsme occidental. Mithra est le dieu du contrat. Le védique mitra signifie « ami » ou « contrat ». C'est à ce titre qu'on l'invoque dans les traités, mais aussi en considération de sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mithraisme/#i_36321

POLYTHÉISME

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 4 132 mots

Dans le chapitre « Les structures élémentaires des panthéons »  : […] Des ensembles polythéistes, en général, on peut dire, d'une part, qu'ils constituent des systèmes de classification de puissances et de pouvoirs ; de l'autre, que ce sont des modes de pensée étroitement intriqués dans l'organisation et le fonctionnement du social et du politique. L'hypothèse initiale est qu'un panthéon n'est ni une troupe confuse, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polytheisme/#i_36321

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mitra et Varuṇa »  : […] En premier lieu, il faut considérer la fonction de souveraineté (au sens d'autorité spirituelle) qui s'exerce dans le domaine de ce que l'on pourrait appeler la « morale » et qui dans le Veda correspond à la garde de l'ordre cosmico-rituel ( ṛta par lequel le monde existe et se maintient). Les dieux Mitra et Varuṇa en assument la charge, assistés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_36321

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « MITRA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mitra/