ARYAMAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom d'un dieu hindou qui apparaît dans les parties les plus archaïques du Véda (Veda), certains hymnes du Rig-Véda (Ṛgveda) datant du début du ~ IIe millénaire. Quelques formules rituelles associent ce dieu à Mitra et à Bhaga, mais la mythologie qui le concerne est pratiquement nulle. Il s'agit donc, dans le Véda, de survivances ; le brahmanisme classique ne sait plus rien d'Aryaman.

Pourtant, par la comparaison avec le reste du domaine indo-européen, et notamment avec l'Iran (où le nom d'Airyaman figure dans les Gāthās), on se rend compte que la fonction cosmique de cette divinité n'est pas sans importance : à côté de Mitra, qui symbolise l'alliance (le contrat liant les hommes aux dieux), et de Bhaga, qui préside au partage des biens abandonnés par les dieux aux hommes à titre de grâces, Aryaman assure la cohésion de la société aryenne (en sanskrit : ārya, d'où vient le nom du dieu), tenue pour la communauté humaine idéale, l'organisation du « peuple élu », le modèle de tout groupement humain respectueux du Dharma (la « norme universelle »). Dans le brahmanisme (à partir du ~ xe s.), c'est la caste des brahmanes qui joue ce rôle régulateur, sous la protection du dieu Vishnu (Viṣṇu), « mainteneur » de l'ordre établi.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification

Autres références

«  ARYAMAN  » est également traité dans :

BHAGA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 307 mots

Le Veda dans ses parties les plus archaïques (dans certains hymnes du Rig-Veda qui remontent au début du ~ II e millénaire) associe au dieu Mitra deux divinités secondaires : Aryaman et Bhaga. Le premier a la responsabilité de la communauté aryenne (en sanskrit, arya  ; d'où vient son nom), le second celle du partage ( bhaga signifie part). Dans l'un et l'autre cas, il s'agit de variantes spécia […] Lire la suite

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Mitra et Varuṇa »  : […] En premier lieu, il faut considérer la fonction de souveraineté (au sens d'autorité spirituelle) qui s'exerce dans le domaine de ce que l'on pourrait appeler la « morale » et qui dans le Veda correspond à la garde de l'ordre cosmico-rituel ( ṛta par lequel le monde existe et se maintient). Les dieux Mitra et Varuṇa en assument la charge, assistés d' Aryaman et de Bhaga, personnages plus effacés […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « ARYAMAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/aryaman/