MÖDL MARTHA (1912-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Martha Mödl naît le 22 mars 1912 à Nuremberg. Bien que son père soit peintre de talent et collectionneur avisé, la jeune fille ne bénéficie pas d'une éducation artistique précoce. C'est dans une tout autre voie qu'elle se lance dans la vie active, comme... secrétaire et comptable dans une maison de commerce. Elle ne commence ses études musicales, au conservatoire de sa ville natale, qu'à l'âge de vingt-huit ans, en 1940. Malgré des temps peu propices, elle fait de tels progrès qu'elle va se perfectionner à Milan, auprès d'Otto Mueller. Ses débuts datent de 1942, au théâtre municipal de Remscheid, dans Hänsel (Hänsel und Gretel d'Engelbert Humperdinck). Sa tessiture, croit-elle, est celle d'une mezzo-soprano, et c'est dans cet emploi qu'elle apparaît, de 1945 à 1949, à l'Opéra de Düsseldorf. Elle révèle alors une exceptionnelle voix de soprano dramatique au registre extraordinairement étendu. En 1949, la Staatsoper de Hambourg l'appelle ; elle y interprète Kundry (Parsifal), Isolde (Tristan und Isolde) et Brünnhilde (La Walkyrie), s'imposant d'emblée – par la splendeur d'un timbre sombre et sensuel, la pureté de la ligne vocale et l'intensité de l'expression – comme l'une des plus grandes wagnériennes de sa génération.

Wieland Wagner la remarque et l'engage pour l'événement mondial que constitue, en 1951, la renaissance du festival de Bayreuth : elle y est une inoubliable Kundry sous la baguette de Hans Knappertsbusch (aux côtés de Wolfgang Windgassen – Parsifal –, Ludwig Weber – Gurnemanz – et George London – Amfortas), ainsi que la Troisième Norne et Gutrune (Le Crépuscule des dieux) sous la direction alternée de Knappertsbusch et du jeune Herbert von Karajan. Elle va régner sur le haut lieu wagnérien jusqu'en 1967 : elle y incarne une Kundry de référence (1951-1957, 1959, 1960) et marque d'une profonde empreinte le rôle de Brünnhi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « MÖDL MARTHA - (1912-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martha-modl/