SCALA DE MILAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Vue intérieure de la Scala de Milan après les bombardements

Vue intérieure de la Scala de Milan après les bombardements
Crédits : Hulton Getty

photographie

Toscanini

Toscanini
Crédits : Hulton Getty

photographie

Stéphane Lissner 

Stéphane Lissner 
Crédits : D. Dal Zennaro/ epa/ Corbis

photographie


S'il n'est pas le plus célèbre, la Scala de Milan est certainement l'un des plus prestigieux théâtres lyriques du monde. Il prit la place du Teatro Ducale  théâtre du Palais ducal –, qui avait été plusieurs fois la proie des flammes et qui avait hébergé des opéras de Mozart ainsi que des ballets d'illustres chorégraphes. L'archiduc d'Autriche en confia la construction, en 1776, à Giuseppe Piermarini, brillant architecte néo-classique qui construisit le nouvel édifice en peu de temps à la place d'une église, Santa Maria della Scala, fondée au xive siècle par Beatrice della Scala, épouse du duc Bernabò Visconti, d'où son nom de Teatro alla Scala. La salle, parfait exemple de théâtre à l'italienne, est inaugurée le 3 août 1778 avec L'Europa riconosciuta d’Antonio Salieri, accompagné de deux ballets.

L'édifice subit au cours des temps quelques remaniements (agrandissements, modernisation, construction d'un théâtre secondaire, la Piccola Scala, en 1955), ainsi qu'une reconstruction partielle après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, qui n'ont pas altéré toutefois le projet initial de Piermarini. Ce théâtre, qui compte environ trois mille places, appartenait à la noblesse, qui possédait les loges, appuyée par la municipalité de Milan. Dans les années 1920, la propriété des lieux échappe peu à peu aux palchettisti (les détenteurs des loges) et s'oriente vers des modes de gestion analogues à ceux de toutes les grandes maisons théâtrales.

Vue intérieure de la Scala de Milan après les bombardements

Vue intérieure de la Scala de Milan après les bombardements

Photographie

La Scala de Milan après les bombardements de 1943. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La célébrité de la Scala, qui s'impose comme le principal théâtre lyrique italien vers les années 1830, est le résultat d'un ensemble de facteurs : la position géographique de Milan place cette ville à petite distance de Paris comme de Vienne, qui était l'un des grands centres de l'opéra italien depuis le xviie siècle. À cette position stratégique s'ajoute une situation centrale dans la plaine du Pô qui, sur toute la longueur du fleuve, forme un véritable vivier de l'art lyrique, avec une densité de théâtres, petits, moyens et grands, sans égale dan [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCALA DE MILAN  » est également traité dans :

ABBADO CLAUDIO (1933-2014)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 108 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un musicien du monde »  : […] Fils du violoniste et pédagogue Michelangelo Abbado, Claudio Abbado naît à Milan le 26 juin 1933. Il étudie le piano, la direction d'orchestre (avec Antonino Votto) et la composition (avec Bruno Bettinelli) au Conservatoire Giuseppe-Verdi de Milan jusqu'en 1955. Il travaille également avec Friedrich Gulda (Salzbourg, 1955), Hans Swarowsky (Académie de musique de Vienne, 1956-1958), Carlo Zecchi et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudio-abbado/#i_96224

BORTOLUZZI PAOLO (1938-1993)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DIÉNIS
  •  • 919 mots

Décédé à Bruxelles des suites d'une congestion cérébrale dans la nuit du 15 au 16 octobre, le danseur italien Paolo Bortoluzzi avait la faculté rare de pouvoir jouer sur “l'immense octave de la création”, pour rappeler la formule de Paul Claudel. L'un des plus brillants artistes-interprètes de sa génération, virtuose certes, mais pétri d'élégance naturelle, il partagea avec Jorge Donn, disparu le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-bortoluzzi/#i_96224

CHAILLY RICCARDO (1953- )

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la Scala à la Scala »  : […] Riccardo Chailly naît à Milan le 20 février 1953. Son père, le compositeur italien Luciano Chailly, commence son éducation musicale avant de le confier aux soins de Franco Caracciolo qui enseigne au conservatoire de sa ville natale. L’adolescent est également l’élève, jusqu’en 1972, de Piero Guarino à Pérouse et de Franco Ferrara à Sienne. Il lève pour la première fois la baguette à Milan en 1971, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riccardo-chailly/#i_96224

GIULINI CARLO MARIA (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 365 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Il gentilissimo »  : […] Carlo Maria Giulini, né à Barletta, dans le sud de l'Italie, le 9 mai 1914, passe une partie de son enfance à Bolzano, dans le Trentin-Haut-Adige, région d'où sa famille est originaire. Il étudie tôt le violon, et entre à seize ans à l'Académie de Sainte-Cécile de Rome, où il travaille le violon et l'alto avec Remy Principe, la composition avec Alessandro Bustini – un des maîtres de Goffredo Petra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-maria-giulini/#i_96224

GRASSI PAOLO (1919-1981)

  • Écrit par 
  • Bernard DORT
  •  • 800 mots

Né à Milan, le 30 octobre 1919, d'un père originaire des Pouilles, et d'une mère issue d'une famille bavaroise établie dans la région de Parme, Paolo Grassi aborde le théâtre par le biais de la critique dramatique, à l'âge de dix-sept ans, puis dirige et organise des spectacles, des tournées (la compagnie Ninchi-Turniati en 1940 ; le Palcoscenico, groupe expérimental, en 1941) et édite une collect […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paolo-grassi/#i_96224

GRISI GIULIA (1811-1869)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 354 mots

La soprano dramatique italienne Giulia Grisi est une des plus célèbres interprètes lyriques du xix e  siècle. Née le 28 juillet 1811, à Milan, Giulia Grisi étudie avec le comte Marco Aurelio Marliani dans sa ville natale et avec Giacomelli à Bologne, où elle fait ses débuts, à l'âge de dix-sept ans, en incarnant Emma dans Zelmira […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giulia-grisi/#i_96224

LISSNER STÉPHANE (1953- )

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 181 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aix / Milan / Paris »  : […] Ce boulimique de travail ne s’arrête pas là. Au nombre de ses activités, on compte la direction générale de l’Orchestre de Paris (1994-1996), celle des Bouffes du Nord, partagée avec Peter Brook (1998-2005), puis celle du Théâtre de la Madeleine, avec Frédéric Franck. Stéphane Lissner prend ensuite la tête du festival d’Aix-en-Provence, qui connaît une situation difficile. Là encore, il va faire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-lissner/#i_96224

MUTI RICCARDO (1941- )

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 1 705 mots

Dans le chapitre « Un chef éclectique »  : […] Riccardo Muti naît à Naples le 28 juillet 1941. Son père, un médecin qui exerce à Molfetta, possède une belle voix de ténor et l'initie à la musique dès son plus jeune âge en lui donnant des leçons de violon et de piano. Tout en poursuivant ses études générales jusqu'à l'université (philosophie), il travaille d’abord au Conservatoire de Bari, que dirige alors Nino Rota, puis, à partir de 1958, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/riccardo-muti/#i_96224

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'explosion des années 1970 »  : […] Retrouver un spectacle intact, soixante-huit ans après sa création : ce rêve d'un archéologue du théâtre pouvait se réaliser en 1970, au terme de l'histoire des représentations de Pelléas et Mélisande à l'Opéra-Comique. Ni la peinture hallucinée de Valentine Hugo, d'inspiration onirique et fantastique (1947), ni les volumes géométriques d'André Boll, directement inspirés d'A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_96224

TOSCANINI ARTURO (1867-1957)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 2 312 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « À l'école de l'opéra »  : […] Arturo Toscanini voit le jour à Parme le 25 mars 1867, dans un milieu modeste adepte des idéaux républicains de Garibaldi. Au conservatoire de sa ville natale, où il entre en 1876, il étudie le violoncelle avec Leandro Carini et la composition avec Giusto Dacci. Il commence à composer et donne en 1884 son premier concert, au programme duquel figurent quelques-unes de ses œuvres. Pendant un an (188 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arturo-toscanini/#i_96224

Pour citer l’article

Gilles de VAN, « SCALA DE MILAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/scala-de-milan/