KING JAMES (1925-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec son compatriote Jess Thomas, l'Américain James King fut le principal Heldentenor de la génération qui a suivi celle de Wolfgang Windgassen, s'emparant des grands rôles wagnériens, jusqu'alors détenus par des chanteurs allemands et scandinaves.

James Ambros King naît dans une famille modeste à Dodge City (Kansas) le 22 mai 1925, d'un père irlandais et d'une mère d'ascendance allemande. À l'université de Kansas City, il travaille le chant avec Dallas Draper, qui l'incite à apprendre les langues étrangères. Il débute comme baryton mais réalise, en 1956, qu'il est ténor et part se perfectionner à New York auprès de Martial Singher et Max Lorenz. En 1960, il remporte l'American Opera Auditions à Cincinnati. En mai 1961 à l'Opéra de San Francisco, il triomphe dans Don José au côté de Marilyn Horne dans le rôle-titre de Carmen. L'été de la même année, il incarne Bacchus (Ariane à Naxos de Richard Strauss) à Cincinnati et fait ses débuts européens au Teatro alla Pergola de Florence (Cavaradossi dans Tosca de Puccini). De 1962 à 1965, il est membre de la Deutsche Oper de Berlin, où il chante les rôles italiens et français. En 1962, il débute au festival de Salzbourg, dans Achille d'Iphigénie en Aulide de Gluck ; il y chante aussi Aegisth (Elektra de R. Strauss), Florestan (Fidelio de Beethoven), l'Empereur (La Femme sans ombre de R. Strauss), Bacchus. En 1963, il débute à l'Opéra de Vienne (Bacchus) et y chante son premier rôle wagnérien, Lohengrin. Sur cette scène, il participera jusqu'en 1992 à 366 représentations dans 23 rôles différents. En 1964, à l'occasion de l'année du centenaire de Richard Strauss, il fait ses débuts à l'Opéra de Munich, dans Bacchus ; il y restera [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « KING JAMES - (1925-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-king/