KNAPPERTSBUSCH HANS (1888-1965)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef d'orchestre allemand formé dans la tradition wagnérienne de Bayreuth, dont il était l'un des derniers détenteurs en ligne directe.

Hans Knappertsbusch

Photographie : Hans Knappertsbusch

Photographie

Le chef d'orchestre allemand Hans Knappertsbusch (1888-1965), ici en 1937, marquait une préférence, dans son répertoire, pour Wagner et Bruckner. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Né à Elberfeld, le 12 mars 1888, il fait des études de philosophie à Bonn avant de s'orienter vers la musique : il travaille avec Fritz Steinbach et Otto Lohse au Conservatoire de Cologne (1908-1912). Il obtient un premier poste de chef d'orchestre à Mülheim (1910-1912) qui lui permet, chaque été, de travailler à Bayreuth comme assistant de Hans Richter et de Siegfried Wagner. Il dirige ensuite à Bochum (1912-1913). En 1914, au cours d'un festival Wagner organisé aux Pays-Bas, il est le premier chef allemand à diriger intégralement Parsifal en dehors de Bayreuth. Il est ensuite Operndirektor à Elberfeld (1913-1918), premier chef à l'Opéra de Leipzig (1918-1919) et directeur général de la musique au Friedrich Theater de Dessau (1919-1922). Puis il est nommé directeur général de la musique à l'Opéra de Munich, où il succède à Bruno Walter (1922-1936) et s'impose, en quelques années, comme l'une des principales figures de l'école allemande. Malgré la notoriété qu'il avait alors acquise, il dirige assez peu à l'étranger. Démis de ses fonctions à cause de ses positions antinazies, il accepte quelques invitations dans les pays latins et en Grande-Bretagne (il dirige Salomé à Covent Garden en 1937). Il est ensuite l'adjoint du directeur de l'Opéra de Vienne, Erwin Kerber (1937-1945), succédant à nouveau à Bruno Walter. Il dirige régulièrement les concerts de l'Orchestre philharmonique, mais il entre à nouveau en conflit avec le régime. Après la guerre, il mène une carrière de chef invité, notamment à la tête de l'Orchestre philharmonique de Vienne et au festival de Salzbourg (1947-1950, puis 1954-1955). En 1954, il accepte de reprendre la direction musicale de l'Opéra de Munich, mais démissionne aussitôt devant la lenteur des travaux de reconstruction. À Bayreuth, il dirige notamment une série de représent [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « KNAPPERTSBUSCH HANS - (1888-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-knappertsbusch/