METROPOLITAN OPERA DE NEW YORK (MET)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Carmen, de G. Bizet

Carmen, de G. Bizet
Crédits : D'après "The Victrola Book of the Opera", Samuel Holland Rous/ Victor Talking Machine Company, Camden, N.J., 1921

photographie

Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek dans La Walkyrie

Jonas Kaufmann et Eva-Maria Westbroek dans La Walkyrie
Crédits : K. Howard/ Metropolitan Opéra

photographie


Pour l'amateur lyrique, habitué à des lieux chargés d'histoire et de charme, nul choc esthétique au Lincoln Center, où l'attend, depuis 1966, un bâtiment d'un modernisme daté, cube de béton et de verre. Pourtant, le Metropolitan Opera House partage avec la Scala de Milan le prestige d'être le premier Opéra du monde. Et il peut se targuer, à bon droit, d'une longue et riche histoire.

Cette histoire commence bien avant 1966 et dans un tout autre lieu. Le 22 octobre 1883, en inaugurant, à l'angle de Broadway et de la 39e Rue, une très vaste salle (3 615 places), des capitalistes d'un pays neuf ont fait se télescoper, si l'on peut dire, l'histoire de l'art lyrique et les réalités de New York, métropole industrieuse et cosmopolite. Dans tous ses aspects, répertoire et artistes programmés, public, image de marque, le Met va refléter les relations particulières qu'entretiennent les États-Unis avec la culture, dans ses aspects positifs mais aussi dans ses travers, que le snobisme européen ne manquera pas de souligner.

Dans un pays sans tradition et même sans histoire lyrique, le Met fut d'abord et reste encore le plus souvent le lieu d'accueil d'un patrimoine étranger. La salle ouvrit le 22 octobre 1883 par une représentation du Faust de Gounod chanté en italien par Christine Nilsson, Italo Campanini et Franco Novara. Au cours des sept années où Leopold Damrosch puis Anton Seidl la dirigèrent, de 1884 à 1891, on n'y représenta que des opéras de Wagner, en langue originale, et interprétés par des artistes germaniques.

C'est au Met que furent programmés, en 1903, le premier Parsifal créé hors de Bayreuth, mais aussi, en 1908, Don Giovanni dirigé par Gustav Mahler ou bien encore Aïda conduit par un Toscanini débutant. De 1904 à sa mort, en 1921, l'artiste favori du Met fut Enrico Caruso. Jusqu'en 1910 et The Pipe of Desire de Frederick Shepherd Converse, pas une seule œuvre d'un compositeur national ne fut inscrite au programme. À noter qu'en cet [...]

Carmen, de G. Bizet

Carmen, de G. Bizet

Photographie

Photographies promotionnelles pour la reprise de Carmen de Georges Bizet au Metropolitan Opera de New York en janvier 1915. Geraldine Farrar tient le rôle-titre, tandis qu'Enrico Caruso incarne Don José et Pasquale Amato le toréador Escamillo. 

Crédits : D'après "The Victrola Book of the Opera", Samuel Holland Rous/ Victor Talking Machine Company, Camden, N.J., 1921

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  METROPOLITAN OPERA DE NEW YORK (MET)  » est également traité dans :

ALBANESE FELICIA (1909-2014)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 328 mots

Cantatrice américaine d’origine italienne, Licia Albanese sut captiver son public par sa gestuelle nuancée, l’intensité passionnée et la profonde sensibilité avec lesquelles elle a incarné les héroïnes tragiques des compositeurs italiens Giacomo Puccini et Giuseppe Verdi. De cette soprano lirico spinto , on a pu dire qu’elle avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felicia-albanese/#i_96540

BALANCHINE GEORGE (1904-1983)

  • Écrit par 
  • Agnès IZRINE
  •  • 2 168 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  En route vers le Nouveau Monde  »  : […] Les années suivantes sont incertaines. Balanchine, après avoir collaboré à un film à Londres, est engagé comme maître de ballet au Ballet royal du Danemark , puis règle des comédies musicales à Londres. Il est ensuite engagé par René Blum (qui remonte avec le colonel W. de Basil les Ballets russes de Monte-Carlo) et crée, en 1932, trois ballets sur Tamara Toumanova (1919-1996) : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-balanchine/#i_96540

BATTLE KATHLEEN (1948- )

  • Écrit par 
  • Elizabeth LASKEY
  • , Universalis
  •  • 667 mots

Le répertoire de la cantatrice afro-américaine Kathleen Battle, une des plus belles voix de soprano colorature de son époque, s'étend de la musique de l'époque baroque aux œuvres de son temps, sans oublier le jazz et les negro-spirituals. Kathleen Deanne Battle, née le 13 août 1948, à Portsmouth, dans l'Ohio, ne se destine initialement pas à une carrière lyrique. Elle obtient une bourse qui lui pe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kathleen-battle/#i_96540

BERGONZI CARLO (1924-2014)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 607 mots
  •  • 1 média

Ce n’est ni par l’éclat triomphant de son timbre ni par ses talents d’acteur que Carlo Bergonzi a gagné sa place parmi les plus grands ténors verdiens du xx e  siècle. Une diction d’une exemplaire clarté, un style à la fois sobre, élégant et passionné, une technique de souffle exceptionnelle, un vaste éventail de couleurs veloutées, la pureté de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-bergonzi/#i_96540

BING RUDOLF (1902-1997)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 635 mots

Directeur d'opéra légendaire, Rudolf Bing est resté plus de vingt ans à la tête du Metropolitan Opera de New York, créant pour les représentations lyriques de nouvelles normes qualitatives qui se généraliseront dans le monde entier et feront de cette scène un des passages obligés pour tous les grands chanteurs. Rudolf Franz Joseph Bing naît à Vienne le 9 janvier 1902 dans une famille d'industriels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-bing/#i_96540

CARUSO ENRICO (1873-1921)

  • Écrit par 
  • Alain DUAULT
  •  • 1 332 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un précurseur »  : […] Le 27 novembre 1897, au Teatro Lirico de Milan, Enrico Caruso participe à la création de L'Arlesiana de Francesco Cilea (rôle de Federico) ; sa réputation s'établit. Le 17 novembre 1898, il triomphe dans le même théâtre, dans le rôle de Loris lors de la création de Fedora d'Umberto Giordano. Encore quelques succès en Italie et, à partir de 1900, la car […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enrico-caruso/#i_96540

CRESPIN RÉGINE (1927-2007)

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Vers de nouveaux horizons »  : […] Dans les années 1970, la cantatrice traverse une période difficile : des problèmes privés ainsi qu'une méforme l'obligent à prendre du recul avec son métier. Le second souffle lui vient des États-Unis. Le chef d'orchestre Alain Lombard la convainc de tenter un rôle qu'elle n'attendait pas, Carmen, l'incandescente gitane de Bizet, ce qu'elle fait en 1972, en concert, à Miami. Trois ans plus tard, a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regine-crespin/#i_96540

EAMES EMMA (1865-1952)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 552 mots

La soprano américaine Emma Eames brilla tout particulièrement dans le répertoire français, mais fut aussi admirée pour ses prestations dans l'opéra italien. Emma Hayden Eames, née le 13 août 1865, à Shanghai, en Chine, étudie le chant à Boston, puis à Paris, auprès de Mathilde Marchesi (qui compte également parmi ses élèves Emma Calvé, Nellie Melba et Blanche Marchesi, notamment). Choisie par Char […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emma-eames/#i_96540

FLAGSTAD KIRSTEN (1895-1962)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 795 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le triomphe à New York »  : […] Son triomphe à Bayreuth lui vaut immédiatement un engagement au Metropolitan Opera de New York, où elle débute – tout aussi triomphalement – le 2 février 1935, sous les traits de Sieglinde ; quatre jours plus tard, elle est acclamée, sur la même scène, dans le rôle d'Isolde, au côté du Tristan qu'interprète l'immense Lauritz Melchior. Le 15 février, elle y est Brünnhilde de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kirsten-flagstad/#i_96540

HOLIDAY BILLIE (1915-1959)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 949 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Solitude »  : […] En 1940, Billie Holiday collabore brièvement avec le All Star de Benny Carter. Elle participe désormais à de nombreuses émissions de radio et se produit dans les plus grands cabarets de New York (Onyx, Spotlite, Famous Door, Kelly's Stable, Downbeat), de Chicago (Three Deuces, Garrick) et de Los Angeles (Billy Berg's Trouville, Bal Tabarin). Le succès ne se dément pas avec ses interprétations de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billie-holiday/#i_96540

KRAUS ALFREDO (1927-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 712 mots
  •  • 1 média

L'histoire des théâtres lyriques et emplie de ces ténors qui subjuguent les foules par l'éclat et la puissance de leur aigu triomphant. Elle en compte bien peu qui peuvent s'enorgueillir, comme Alfredo Kraus à l'issue d'une carrière de plus de quarante ans, de n'avoir jamais sacrifié leur idéal musical à la volupté des succès d'un soir. Espagnol d'ascendance autrichienne, Alfredo Kraus Trujillo na […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfredo-kraus/#i_96540

LEVINE JAMES (1943- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 566 mots

Le pianiste et chef d’orchestre américain James Levine est particulièrement renommé pour le travail que, en quelque quarante-cinq ans, il a accompli avec le Metropolitan Opera (Met) de New York. James Levine naît à Cincinnati (Ohio) le 23 juin 1943. Enfant prodige du piano, il fait ses débuts en 1953 avec l’Orchestre de Cincinnati. Il étudie le piano avec Rosina Lhévinne et, de 1961 à 1964, la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-levine/#i_96540

MACNEIL CORNELL (1922-2011)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 482 mots

Le baryton américain Cornell MacNeil surmonta son asthme de jeunesse pour devenir une des stars du Metropolitan Opera de New York, où il se produisit vingt-huit années consécutives, de 1959 à 1987, dans plus de six cents représentations, et vingt-six rôles différents. Cornell MacNeil naît le 24 septembre 1922 à Minneapolis (Minnesota). Sa mère, chanteuse, a étudié avec la célèbre contralto et mez […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cornell-macneil/#i_96540

MERRILL ROBERT (1917-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 191 mots

Baryton américain. De son vrai nom Moishe Miller. Débutant au music-hall, sous le nom de Merrill Miller, il entame en 1945 une carrière au Metropolitan Opera de New York ( Giorgio Germont , La Traviata ), où il se produira jusqu'en 1975. Voix puissante au timbre généreux, à la technique infaillible, il devient, à la mort brutale, sur scène, de Leonard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-merrill/#i_96540

PRICE LEONTYNE (1927- )

  • Écrit par 
  • Michel PAROUTY
  •  • 1 114 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le triomphe au Met »  : […] En 1958, remarquée par Herbert von Karajan, Leontyne Price débute à la Staatsoper de Vienne, dans le rôle de Pamina, avant d'y interpréter cette Aïda avec laquelle elle avait fait sensation à San Francisco puis au Covent Garden de Londres, et qui restera son rôle le plus célèbre. Dès 1959, elle est l'invitée du festival de Salzbourg ( Missa Solemnis de Beethoven sous la bagu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leontyne-price/#i_96540

RESNIK REGINA (1922-2013)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 661 mots

Présente pendant plus de quarante ans sur les plus grandes scènes d’opéra, la cantatrice américaine Regina Resnik passa avec brio du registre soprano à celui de mezzo-soprano. Surtout connue pour ses talents d’interprétation dramatique, elle se produisit à plus de trois cents reprises au Metropolitan Opera (Met) de New York de 1944 à 1983. Regina Resnik naît le 30 août 1922. Elle appartient à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regina-resnik/#i_96540

SAYÃO BIDÚ (1902-1999)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 524 mots

La soprano brésilienne Bidú Sayão – de son vrai nom Balduína de Oliveira Sayão – naît le 11 mai 1902 à Niterói (État de Rio de Janeiro). Elle commence son éducation musicale à Rio de Janeiro, mais part très tôt pour la Roumanie afin d'étudier le chant auprès de la mezzo-soprano et soprano roumaine Elena Theodorini ; c'est à Bucarest qu'elle fait, en 1920, ses premières apparitions publiques. Cepe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bidu-sayao/#i_96540

SIEPI CESARE (1923-2010)

  • Écrit par 
  • Jean CABOURG
  •  • 1 179 mots

Dans les années 1950, les plus grandes baguettes du xx e  siècle (Wilhelm Furtwängler, Josef Krips, Fritz Reiner, Dimitri Mitropoulos et Karl Böhm) se disputaient ce Don Giovanni ravageur. À l'image d'Ezio Pinza, la basse italienne Cesare Siepi s'était en effet approprié le rôle des rôles mozartiens. Formé à la meilleure école, Siepi en avait hér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cesare-siepi/#i_96540

STEVENS RISË (1913-2013)

  • Écrit par 
  • Karen SPARKS
  • , Universalis
  •  • 608 mots
  •  • 1 média

La mezzo-soprano américaine Risë Stevens devint, grâce à la riche palette de sa voix de velours, une superstar de la scène lyrique, de la radio et de la télévision, sans oublier le cinéma. Elle est surtout connue pour le rôle-titre de Carmen de Georges Bizet, qu’elle interpréta à cent vingt-quatre reprises pendant ses vingt-trois années de carrière au Metropolitan Opera (M […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rise-stevens/#i_96540

STEWART THOMAS (1928-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 794 mots

Peu de chanteurs américains ont, comme le baryton Thomas Stewart, réussi à se hisser parmi l'élite du chant wagnérien. Succéder au monumental Hans Hotter dans Wotan et le Wanderer, tel fut le défi relevé par celui-là, avec un style et des moyens certes sensiblement différents, mais aussi avec une sincérité et une intelligence qui forcent le respect. Thomas James Stewart naît le 29 août 1928 à San […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-stewart/#i_96540

THEBOM BLANCHE (1915-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 919 mots

Elle incarne Brangäne dans le légendaire enregistrement de Tristan réalisé en 1952 sous la direction de Wilhelm Furtwängler, aux côtés de Kirsten Flagstad et de Ludwig Suthaus ; elle fut Eboli dans Don Carlo de Verdi, Didon des Troyens de Berlioz : la voix de mezzo-soprano dramatique de l'Américaine Blanche Thebom était aussi à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blanche-thebom/#i_96540

TRAUBEL HELEN (1899-1972)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 449 mots

La soprano américaine Helen Traubel fut l'une des plus grandes interprètes wagnériennes de son temps. Helen Traubel naît le 20 juin 1899 à Saint Louis, dans le Missouri, et commence à prendre des cours de chant à l'âge de treize ans. Elle quitte le collège peu de temps après pour se consacrer à plein temps à l'art lyrique et, en 1925, donne son premier concert avec l'Orchestre symphonique de Saint […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/helen-traubel/#i_96540

VARNAY ASTRID (1918-2006)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 822 mots

Entre le déclin de Kirsten Flagstad et l'avènement de Birgit Nilsson, l'Américaine d'origine suédoise Astrid Varnay s'est imposée comme la plus grande soprano wagnérienne de son temps et l'incarnation même du rôle-titre d' Elektra de Richard Strauss. Ibolyka Astrid Maria Varnay naît le 25 avril 1918 à Stockholm. Son père, Alexander Várnay (1889-1924), ténor d'origine hongroi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrid-varnay/#i_96540

Pour citer l’article

Elizabeth GIULIANI, « METROPOLITAN OPERA DE NEW YORK (MET) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/metropolitan-opera-de-new-york/