LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

3 août

Les rameurs néo-zélandais brillent sur le plan d'eau d'Eton Dorney : le puissant Mahe Drysdale (2,01 m, 99 kg), médaillé d'argent à Pékin, remporte l'épreuve de skiff ; les invincibles Eric Murray et Hamish Bond gagnent le deux sans barreur, loin devant les Français Germain Chardin et Dorian Mortelette, pourtant remarquables médaillés d'argent.

Ambiance de feu au vélodrome : les Britanniques Ed Clancy, Geraint Thomas, Steven Burke et Peter Kennaugh remportent la poursuite par équipes en battant le record du monde (3 min 51,659 s, soit une moyenne de 62,160 km/h sur les 4 km) ; leur jolie compatriote Victoria Pendleton – elle fait occasionnellement du mannequinat – s'adjuge le keirin, une épreuve qui apparaît au programme féminin.

L'ExCel Arena semble remplie de supporters français, enthousiastes et bruyants, pour la dernière journée des compétitions de judo. Immense favori chez les poids lourds, le Français Teddy Riner (vingt-trois ans) tient son rang : tous ses adversaires semblent tétanisés, et ne ils cherchent même pas à l'attaquer ; ainsi, en finale, le Russe Alexander Mikhaïline est pénalisé par les juges pour non-combativité et vaincu de la sorte. L'équipe de France de judo repart de Londres avec deux médailles d'or et cinq médailles de bronze.

Benjamine de la délégation américaine de natation, Katie Ledecky (quinze ans) ne se pose pas de questions : grâce à un départ ultrarapide, elle gagne le 800 mètres. Sa compatriote Missy Franklin remporte le 200 mètres dos en battant le record du monde (2 min 4,06 s). Michael Phelps, encore septième à mi-parcours, gère son 100 mètres papillon, qu'il remporte sans trembler : il s'agit de son troisième succès consécutif aux Jeux dans cette épreuve. Émotion : le jeune et puissant Florent Manaudou (vingt et un ans, 1,99 m, 95 kg) cause la surprise en remportant le 50 mètres (21,34 s), loin devant l'Américain Cullen Jones (21,54 s) et le Brésilien César Cielo Filho (21,59 s) ; Laure, sa sœur, en pleurs, descend des gradins pour se pendre à son cou.

Le bondissant Chinois Dong Dong devient champion olympique de trampoline.

P [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/londres-jeux-olympiques-de-2012-chronologie/