LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

7 août

Le Russe Ivan Ukov est un homme atypique : on l'a vu un jour ivre dans un meeting international, car il avait noyé un chagrin d'amour dans l'alcool ; il a aujourd'hui perdu son maillot officiel et saute avec une curieuse chemise. Mais c'est un grand champion : il remporte le concours de saut en hauteur en effaçant 2,38 m à son premier essai. Robert Harting (Allemagne) devient champion olympique de lancer du disque grâce à un jet de 68,27 m à son cinquième essai, devant l'Iranien Ehsan Hadadi (68,18 m à son premier essai) ; le colosse allemand (2,01 m, 132 kg), très démonstratif, déchire son maillot, bombe le torse et s'en va franchir les haies mises en place pour la finale féminine. Le stupéfiant Algérien Taoufik Makhloufi domine avec une grande facilité ses concurrents dans le 1 500 mètres. Sous une pluie battante, l'Australienne Sally Pearson remporte le 100 mètres haies en 12,35 s (record olympique), devant l'Américaine Dawn Harper (12,37 s).

Fin des compétitions cyclistes sur piste, dans le London Velopark en feu. La jeune Britannique Laura Trott (vingt ans) remporte l'omnium. La puissante Australienne Anna Meares surprend la Britannique Victoria Pendleton et devient championne olympique de vitesse. Débordé par l'Allemand Maximilian Levy à 150 mètres du but, le surpuissant Chris Hoy parvient à placer une nouvelle accélération et remporte le keirin, s'adjugeant sa sixième médaille d'or olympique, ce qui constitue le record pour un Britannique.

Les compétitions masculines d'haltérophilie s'achèvent avec la catégorie des plus de 105 kg, qui voit les hommes forts iraniens se distinguer : Behdad Salimikordasiabi (1,97 m, 168 kg) s'impose (455 kg au total des deux mouvements), devant son compatriote Sajjad Anoushiravani (1,92 m, 152 kg), qui réalise 449 kg. La Chine et la Corée du Nord ont remporté chacune deux médailles d'or dans les petites catégories.

Natalia Ishchenko et Svetlana Romashina perpétuent la domination russe en natation synchronisée : elles s'imposent en duo.

Des centaines de milliers de spectateurs se sont massés autour de Hyde Park pour suivre la compétition masculine de triathlon, car les frères britanniques Alistair et Jonathan Brownlee, qui s'entraînent en région parisienne, à Sartrouville, sont les favoris. De fait, Alistair Brownlee s'impose en dominant ses rivaux dans la course à pied de 10 kilomètres ; Jonathan Brownlee, pénalisé de 15 secondes pour être monté trop tôt sur son vélo, doit se contenter de la médaille de bronze, après être allé au bout de lui-même (il est victime d'un malaise, et la cérémonie des médailles doit être différée d'une heure pour cette raison).

Le Néerlandais Dorian Van Rijsselberghe, brillant (il était déjà assuré du titre avant les deux dernières manches), et l'Espagnole Marina Alabau Naira sont sans doute les derniers champions olympiques de planche à voile, car le C.I.O. a décidé de rayer cette discipline du programme en 2016, pour laisser la place au kitesurf.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/londres-jeux-olympiques-de-2012-chronologie/