LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

9 août

Le Kenyan David Rudisha réalise sans doute l'exploit athlétique de ces Jeux : dans le 800 mètres, il part tel un sprinter, imprime un rythme fou à la course, accélère encore et s'impose en établissant un fantastique record du monde (1 min 40,91 s) ; il entraîne dans sa foulée ses concurrents, qui réalisent tous moins de 1 min 44 s – du jamais vu aux Jeux. Mais, quelques minutes plus tard, Usain Bolt attire toute la lumière : le Jamaïquain remporte le 200 mètres (19,32 s), devant ses compatriotes Yohan Blake (19,44 s), remarquable, et Warren Weir (19,84 s), alors que le Français Christophe Lemaitre, handicapé car il court à la corde, ne se classe que sixième. Christian Taylor (États-Unis) gagne le concours de triple saut (17,81 m), devant son compatriote Will Claye (17,62 m) et le vétéran italien (trente-six ans) Fabrizio Donato (17,48 m). Ashton Eaton (États-Unis) termine tranquillement le 1 500 mètres, dernière de ses dix épreuves : il remporte le décathlon. Championne olympique en 2008, la Tchèque Barbora Spotakova gagne de nouveau le concours de lancer du javelot.

Dans l'eau fraîche du lac Serpentine, à Hyde Park, la nageuse hongroise Eva Risztov remporte le 10 kilomètres.

Nicola Adams (Grande-Bretagne), Katie Taylor (Irlande) et Claressa Shield (États-Unis) entrent dans l'histoire des Jeux : elles sont les premières championnes olympiques de boxe, une discipline qui fait son entrée au programme féminin.

Pour la première fois depuis 1952, année de l'admission des femmes en équitation, qui est un sport mixte, trois femmes occupent le podium de l'épreuve de dressage : Charlotte Dujardin (Grande-Bretagne), montant Valegro, s'impose devant Adelinde Cornelissen (Pays-Bas) et Laura Bechtolsheimer (Grande-Bretagne).

Taekwondo : la Française Marlène Harnois, née à Montréal et qui a grandi au Québec, obtient la médaille de bronze dans la catégorie des moins de 57 kg, la Britannique Jade Jones étant médaillée d'or.

À Wembley, devant plus de quatre-vingt mille spectateurs, les footballeuses américaines battent les Japonaises (2 buts à 1) et sont championnes olympiques pour la troisième fois consécutivement. Un peu plus tôt, à Coventry, les Françaises avaient connu une cruelle désillusion : battues à la dernière seconde par les Canadiennes (1 but à 0) alors qu'elles avaient dominé toute la rencontre, elles laissent échapper la médaille de bronze.

Les Américaines dominent les Espagnoles (8 buts à 5) en finale du tournoi de water-polo.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/londres-jeux-olympiques-de-2012-chronologie/