LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012]Chronologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

5 août

Le marathon est parfois une affaire de famille : l'Éthiopienne Tiki Gelana – la nièce de Gezahegn Abera, champion olympique en 2000 – s'impose en portant à quelques centaines de mètres de l'arrivée une attaque qui laisse sur place la Kenyane Priscah Jeptoo. Grande soirée d'athlétisme au stade olympique. Le Kenyan Ezekiel Kemboi, champion olympique à Athènes en 2004, remporte de nouveau le 3 000 mètres steeple, devant le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad, déjà médaillé d'argent à Pékin en 2008. À l'issue de la course, le petit Kenyan (1,75 m) saute dans les bras du Français ; les deux hommes, très amis, échangent leurs maillots, et Kemboi effectue un étonnant tour d'honneur avec le drapeau de son pays, vêtu du maillot de l'équipe de France. À 21 h 51, le silence se fait dans le stade olympique, alors que des centaines de millions de téléspectateurs (10 millions en France) sont en éveil, car les finalistes du 100 mètres se présentent : selon certains experts, Usain Bolt, parfois énigmatique cette année, pourrait être battu. Mais, au bout d'une ligne droite extraordinaire, Bolt s'affirme définitivement comme le plus grand sprinter de l'histoire : il s'impose en 9,63 s (record olympique), devant son compatriote Yohan Blake (9,75 s) et l'Américain Justin Gatlin (9,79 s). Les autres titres olympiques du jour vont au Hongrois Krisztián Pars (lancer du marteau), à l'Américaine Sanya Richards (400 mètres) et à la Kazakhe Olga Rypakova (triple saut), mais ils ont moins de saveur.

Les Italiens remportent la compétition de fleuret par équipes. Pour la première fois depuis 1960, l'escrime française repart des Jeux sans la moindre médaille.

Les épreuves féminines d'haltérophilie se terminent par le succès de l'imposante Chinoise Zhou Lulu (133 kg) dans la catégorie des plus de 75 kg (333 kg, record du monde). La Chine et le Kazakhstan ont dominé les compétitions : trois médailles d'or pour chacun des deux pays.

L'omnium cycliste fait son entrée au programme olympique et sourit à la jeunesse : le Danois Lasse Norman Hansen (vingt ans) s'impose devant le Français Bryan Coquard (vingt ans également).

À Weymouth, le Britannique Ben Ainslie fait parler son sens tactique dans la dernière régate, pour maîtriser son rival danois Jonas Høgh-Christensen : il remporte sa troisième médaille d'or d'affilée en finn. Avec cinq médailles (dont 4 en or), il devient le régatier le plus médaillé aux Jeux, devant le Danois Paul Elvstrøm (4 médailles d'or). Le Français Jonathan Lobert obtient le bronze.

Le court central de Wimbledon ressemble à une arène en ce dimanche : les spectateurs crient leur joie, car le Britannique Andy Murray domine le Suisse Roger Federer (6-2, 6-1, 6-4) en finale du tournoi de tennis. Les Américaines Serena et Venus Williams remportent le double.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « LONDRES (JEUX OLYMPIQUES DE) [2012] - Chronologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/londres-jeux-olympiques-de-2012-chronologie/