BAÏKAL LAC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Lacs

Lacs
Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

vidéo

Baïkal : contexte écologique et industriel

Baïkal : contexte écologique et industriel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte


Le lac Baïkal, situé au sud de la région géographique de Sibérie orientale, est l'un des plus vastes lacs du monde : il se place au septième rang pour sa surface (31 500 km2), au deuxième pour le volume des eaux (23 000 km3), qui est égal à celui de la mer Baltique. Le lac, qui s'étend, du sud-ouest au nord-est, sur 634 km de longueur, avec une largeur moyenne de 48 km, variant de 25 à 79,5 km, occupe la dépression la plus profonde de la surface du globe. La profondeur maximale est de 1 741 m et, comme la surface s'établit à 454 m, le fond s'abaisse à 1 288 m au-dessous du niveau moyen des mers. L'origine de cette dépression remonte aux temps cénozoïques, si bien que le Baïkal est aussi l'un des lacs les plus anciens du globe. La faune qui l'habite est, de ce fait, profondément originale, riche en espèces endémiques anciennes dont l'étude permet de reconstituer l'histoire de sa formation. L'intérêt que présente ce lac pour le développement des activités économiques ne le cède en rien à celui que soulève son examen scientifique. Le Baïkal abrite des pêcheries très actives et offre une excellente voie de communication, tandis que les eaux qui s'en échappent donnent naissance au fleuve le plus riche en énergie potentielle de toute la Sibérie orientale : l'Angara. Alors que les rives du lac se prêtent parfaitement à la création d'une réserve naturelle, voisinant avec des stations de tourisme et de repos, le développement de l'industrie a imposé l'adoption d'une législation destinée à protéger l'environnement.

Caractères morphologiques

Le lac Baïkal occupe l'emplacement d'une cuvette tectonique, beaucoup plus longue que large, limitée par des failles bordières recoupant, comme à l'emporte-pièce, les plis des montagnes qui l'entourent. La différence d'altitude existant entre les sommets voisins, dont plusieurs approchent 2 000 m, et le fond de la cuvette lacustre, situé à — 1 288 m, permet de juger de l'importance [...]

Lacs

Lacs

Vidéo

Typologie et mode de formation des lacs.Les lacs sont des masses d'eau accumulées de manière naturelle dans des dépressions de terrain à l'intérieur des continents. On distingue différents types de lacs en fonction de leur origine.Les lacs glaciaires se forment dans des cuvettes creusées par... 

Crédits : Planeta Actimedia S.A.© Encyclopædia Universalis France pour la version française.

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  BAÏKAL LAC  » est également traité dans :

ANGARA

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE
  •  • 381 mots

Émissaire unique du lac Baïkal, l'Angara, après avoir traversé le lac du même nom, change d'appellation et devient la Toungouzka supérieure ; cet organisme fluvial draine un bassin de 1 045 000 kilomètres carrés et se jette, au terme d'un cours de 1 826 kilomètres, dans l'Ienisseï dont il est l'affluent le mieux alimenté avec un débit moyen à la confluence de 4 380 mètres cubes par seconde, ce qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/angara/#i_13735

BOURIATES

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 2 387 mots

On appelle « Bouriates » (ou Burjad selon la transcription scientifique du nom indigène) une population mongole (branche des Mongols septentrionaux) installée principalement dans la région du lac Baïkal (sud-ouest de la Sibérie orientale) et intégrée au monde russe depuis le xvii e  siècle. L'ethnogenèse des Bouriates, l'épo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouriates/#i_13735

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Foyer du Baïkal »  : […] Un autre ensemble homogène groupe autour du lac Baïkal les cultures de l' Angara, de la Selenga et de l'Onon. La première a fait l'objet de nombreux travaux et sa chronologie sert de référence à beaucoup de sites sibériens. La plus ancienne culture, celle d'Isakovo (3500-3000 av. J.-C.), est caractérisée par une industrie lithique qui continue celle des chasseurs solutro-magdaléniens. À l'étape su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_13735

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, Laure ARJAKOVSKY, « BAÏKAL LAC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lac-baikal/